Grossesse
Leave a comment

{Grossesse} Yoga et gymnastique pour rester légère

Ce soir, en marchant de mon bureau à mon arrêt de bus, j’ai pris conscience de la « légèreté » que je sentais dans mon corps. Pourtant, à 7,5 mois de grossesse, j’aurais pu me traîner en toute légitimité, mais non… Une démarche souple, sans douleur dans le dos, aucune sensation de pesanteur dans le ventre, pour un peu j’en oublierai pendant quelques instants que je suis enceinte !

Je pense honnêtement que je peux remercier le yoga et mes séances de gymnastique à la maison pour ce bien-être. Et du coup, j’ai envie de partager mon expérience sur l’importance de continuer à faire du sport pendant la grossesse !

Le yoga :

J’ai commencé à pratiquer le yoga avant de tomber enceinte, tout simplement parce que plusieurs personnes de mon entourage m’en avaient parlé avec enthousiasme. J’ai aimé les cours, parfois très doux, parfois intenses, mais toujours très relaxants. Plusieurs fois j’ai même failli m’endormir pendant la phase de relaxation à la fin !
Comme c’est l’une des activités sportives conseillées pendant la grossesse, j’ai continué avec plaisir quand j’ai appris que j’étais enceinte. Pour différentes raisons (déménagement, cours de préparation à l’accouchement), j’ai loupé pas mal de séances mais maintenant que les choses se sont calmées, j’ai pu reprendre avec plus de régularité et j’en apprécie les bienfaits.
Comme je suis un cours qui n’est pas réservé aux femmes enceintes, je m’assure juste de me mettre bien devant pour que la prof me voie et puisse me signaler facilement les postures à éviter ou à faire autrement. Avec l’expérience, je commence aussi à mieux savoir quels gestes je dois adapter ou éviter.

Ma gymnastique à la maison :

41XJmUhVCFL._Dès le début de ma grossesse, j’ai eu envie de savoir un peu mieux quel type d’exercice je pouvais faire pour rester en forme, et je suis tombée sur ce livre : Ma gym spéciale grossesse de Brigitte Parnet-Evain. Ce livre est plein d’explications utiles sur l’importance de maintenir une activité physique pendant la grossesse, sur les muscles à renforcer, etc.

Je l’utilise aujourd’hui comme base pour faire des séances de gym à la maison (30-40 minutes), que je complète avec des mouvements appris au yoga ou au cours de préparation à l’accouchement.

Aujourd’hui :

Après une période vraiment chargée où j’ai été très irrégulière en terme d’activité sportive, j’ai pu reprendre le rythme et je vois une vraie différence : les douleurs lombaires, qui étaient vraiment très fortes à un moment, se sont vraiment atténuées ; malgré son volume croissant, mon ventre ne me pèse plus ; je peux marcher à un rythme soutenu sans effort, etc.
Je vais une fois par semaine au yoga, et j’essaye de faire 2 séances de gym le reste de la semaine. En parallèle, j’essaye de marcher plus, par exemple en allant prendre le bus à une demi heure à pied de mon arrêt habituel, en faisant des balades le week-end, etc.

Yoga & Gym, ce que j’apprécie :

– ce sont des moments privilégiés, pour se relaxer, prendre conscience de soi, se détendre après le travail.
– cela me permet de maintenir une activité physique, douce et adaptée.
– j’apprends quels gestes et postures éviter, c’est utile au quotidien (par exemple les bons mouvements pour se lever du lit, d’une chaise, se baisser, etc.)
– beaucoup d’exercices sont utiles dans le cadre de la grossesse (respiration profonde, assouplissements, détente du dos et de la zone lombaire, renforcement de la zone périnéale, etc.). Il existe une vraie complémentarité entre ces exercices et la préparation à l’accouchement : par exemple, avoir travaillé ces exercices en cours de yoga, ou lu des informations à ce sujet dans mon livre de gym m’a permis de mieux comprendre certains exercices des cours de préparation à l’accouchement et de les refaire plus facilement.

Quelles activités sportives avez-vous pratiqué pendant la grossesse ? Que vous ont-elles apporté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.