Enfants & Parents
Leave a comment

J’ai appris à donner le bain grâce à Youtube

Cet article est un coup de gueule contre la clinique où j’ai accouché, à Barcelone. Je n’ai pas réalisé tout de suite à quel point nous avions été « lâchés » après la naissance de Babygirl. On se sentait un peu perdu, mais après tout, les premiers jours, ça semble normal, non ?
C’est en discutant avec des amis ayant eu leur enfant en France, et en comparant nos expériences, que j’ai réalisé à quel point ce n’était pas normal justement.

Pour l’accouchement, rien à dire, j’étais bien entourée, tout s’est très bien passé. Mais dès les premières heures de vie, une fois les premiers soins effectués par le service de pédiatrie, j’ai trouvé que le personnel de santé de la maternité était peu présent. Personne pour nous montrer comment changer la couche (ok, c’est pas sorcier et je savais déjà faire, mais sur le principe ça peut être bien de le montrer, non ?), pour nous indiquer comment faire la toilette du bébé, pour nous donner des indications sur son rythme (faut-il la changer avant ou après la tété par exemple)… On nous a montré les soins à apporter au cordon, mais une seule fois et très rapidement, et il fallu qu’on demande à voir les gestes une deuxième fois pour qu’une deuxième personne prenne le temps de venir nous renseigner.

On en vient ensuite au bain : en Espagne, on ne baigne pas les bébés avant que le cordon soit tombé. On a donc donné son premier bain à Babygirl lorsqu’elle avait déjà plus de 2 semaines. Comme personne ne nous avait montré les gestes ou du moins expliqué comment s’organiser (la savonner à l’extérieur puis la rincer dans la baignoire), j’ai cherché des vidéos et j’ai ainsi pu apprendre comment faire. Là encore, ce n’est pas spécialement compliqué. Mais j’enrage un peu en pensant à mes amis en France qui ont pu faire tous ces premiers gestes avec le personnel de la clinique, dès les premiers jours, et qui ont bénéficié d’un suivi beaucoup plus poussé.

Pourquoi cette absence de la part de l’équipe médicale ?
Aurait-il fallu réclamer constamment ? Pas évident quand on accuse la fatigue et les émotions des premiers instants.
Est-ce une particularité de la clinique ou j’ai accouché ? De l’Espagne en général ? Est-ce dû au fait que Babygirl est née pendant les fêtes, à un moment où le service tournait sûrement en effectif réduit ?
Peu importe au final, puisque le moment est passé. J’en garde une certaine amertume, mais l’important est que nous avons pu apprendre à faire ces différents gestes si importants en cherchant par nous mêmes.

Et pour vous, comment se sont passés les premiers jours à la maternité ? L’équipe médicale était-elle suffisamment présente ?

0 Comments

  1. Bienvenue en Espagne !

    C’est partout pareil, j’étais dans le publique. On nous a rien montré. c’est au feeling, comme a dit le pédiatre le dernier jour ! Rien à vois avec la France donc.
    Cependant j’avais la catsalut qui est gratuite juste à coté et le premier rdv de controle était pendant la première semaine de bébé. J’ai pas paniqué. je savais que je pouvais tout demandé à la puéricultrice de la catsalut. Il n’y a pas de juste milieu. En France ils en font trop et en Espagne pas assez. Voilà 🙂

    • Oui, comme tu dis, il n’y a pas de raison de paniquer car on trouve toujours à se renseigner… mais ça me rassure de voir que c’est pas que moi ! En tout cas c’est marrant, tu as le même feedback que @LaMamanChat sur le « trop » en France. 🙂

  2. Pingback: Accoucher en Espagne | Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.