Lifestyle
comments 7

Se mettre au vert

2015-03-15_vert_4

Depuis 2013, je change petit à petit ma manière de vivre, de consommer, de manger. Je dois dire que c’est une démarche qui commence à prendre une place assez importante dans ma vie. Ce n’est pas quelque chose de radical, mais plutôt un fil rouge (ou plutôt vert) qui m’amène à me renseigner, changer mes habitudes, questionner certains choix. Tout doucement, je me mets au vert. 🙂

Je m’intéresse en vrac au bio, au local, au naturel, à la slow cosmétique, aux sources de protéines végétales, à la consommation alternative, etc. J’adopte quelques habitudes un peu meilleures, même si à mon échelle ça parait négligeable. J’essaye d’avoir une alimentation un peu plus intelligente sur le plan nutritionnel. C’est très progressif, je découvre et j’apprends au fur et à mesure. Certains blogs que je lis régulièrement me donnent des pistes, me font prendre conscience de certaines choses, notamment ceux de Victoria, Antigone ou Eleusis Megara.

Et à mon tour j’ai envie de partager. Car c’est en lisant d’autres blogs que j’ai appris que les aliments raffinés (notamment farine et sucre) étaient moins bons pour nous que leur version intégrale/complète. Ça peut sembler évident, mais pour quelqu’un qui n’a aucune notion de nutrition, ça ne l’est pas forcément. Ou encore que les protéines végétales qu’on trouve dans les céréales et légumineuses peuvent avantageusement remplacer les protéines d’origine animale. Ou encore que j’ai pris conscience de la composition carrément cracra de la majorité de nos produits d’hygiène et de cosmétiques. Bref, je ne vais pas vous faire la liste de tout ce que j’ai découvert, mais plutôt vous dire ce que j’ai mis en place concrètement.

Alimentation :
Farines et céréales complètes & légumineuses à l’honneur

  • Désormais j’utilise systématiquement de la farine intégrale dans mes préparations (crêpes, pâte à tarte ou à pizza, cake, gâteau), en remplacement de tout ou d’une partie de la farine blanche que j’utilisais avant.
  • Je suis passée au riz complet et je compte bien retester les pâtes à la farine complète (1er essai il y a plusieurs années pas très apprécié).
  • Bye bye les tartines de pain blanc le matin, j’ai adopté le pain de seigle en tranches que je trouve dans mon magasin bio, et je varie entre les variétés à l’avoine, graines de lin, multicéréales, etc.
  • J’essaye de diversifier les farines et céréales que je consomme (farine d’épeautre, millet, etc.).

alimentation-cereales-completes

Hygiène et beauté :
Moins d’ingrédients et plus de naturel

  • Depuis quelques temps déjà, j’ai adopté les éponges konjac pour nettoyer mon visage. Pas de déchets et pas de composants mauvais pour la peau !
  • Je remplace petit à petit mes produits habituels (gel douche, shampooing, soins pour le visage, soins hydratants, etc.) par des produits plus naturels et composés de très peu d’ingrédients, par exemple des huiles végétales (coco, jojoba).
  • Pour la lessive, je n’ai pas encore adopté la lessive bio (si vous avez des conseils à ce sujet, je prends) mais au moins je n’utilise pas d’adoucissant (jamais compris l’utilité de la chose), ça fait déjà un peu moins de produit sur la peau et dans les tuyaux.

dentifrice-bio-lavera
savon-alep-bio
beurre-karite-bio-akamuti
huile-coco-jojoba-antipodes
deodorant-bio-schmidt

Courses et emballage :
J’anticipe et je réutilise

  • J’ai toujours sur moi un petit sac réutilisable de chez Monoprix. Ça me permet d’éviter de prendre un sac plastique si j’ai une course à faire.
  • Dans le panier de ma poussette, j’ai une collection de sacs en papier recyclés de chez mon primeur. Comme ça quand je vais me ravitailler en fruits et légumes, je réutilise les sacs plutôt que d’en prendre de nouveaux.
  • A ce sujet, je n’achète malheureusement pas mes fruits et légumes bios car ça me coûte beaucoup plus cher, mais j’ai trouvé un primeur qui me plaît bien, qui propose des fruits et légumes de saison et d’origine locale. La provenance de chaque aliment est d’ailleurs indiquée sur des petits panneaux, ce qui me permet de privilégier ce qui vient de Catalogne, puis du reste de l’Espagne ou de France par exemple.

sac-reutilisable-monoprix

Babygirl :
Prêt ou occasion quand c’est possible, et des produits plus naturels

  • Bain : je la baigne toujours dans sa petite baignoire Ikea. Ça me permet d’utiliser beaucoup moins d’eau tout en lui en laissant suffisamment pour jouer. En plus c’est une sécurité, ça évite qu’elle crapahute de partout dans la grande baignoire !
  • Change : à bas les lingettes ! J’ai appris qu’il fallait des centaines d’années pour qu’une lingette se décompose. Du coup à la maison c’est coton exclusivement. Par contre à la crèche pas trop le choix, là c’est des lingettes.
  • Jouets : tout d’abord, on limite les achats. Avec ce qu’elle a reçu à Noël, elle a de quoi tenir un bon moment, et d’autre part elle dispose de plein d’autres jouets à la crèche. J’ai aussi pris l’habitude de lui prêter des objets du quotidien, qui font de très bons jouets.
    2° point : on choisit de préférence des jouets en bois ou tissu, ou des livres. 3° : je m’intéresse plus qu’avant à l’occasion, car je trouve un peu dommage d’acheter quelque chose qui ne sera utilisé que pendant un temps assez court, alors que l’idée de « redonner vie » à des jouets est beaucoup plus attirante. Bon ça c’est la théorie, parce qu’en réalité je n’ai pas souvent réussi à trouver en occasion ce que je voulais lui offrir.
  • Habits : là aussi on y va doucement, pour essayer de coller au maximum à ce dont elle a besoin. Je suis également partante pour de l’occasion quand c’est de bonne qualité, et pour ça j’ai la brocante bi-annuelle de l’école allemande de Barcelone qui est parfaite !
  • Matériel : là encore, j’essaye de privilégier l’occasion ou la récup chez des amis. Vivant loin de nos familles et de nos amis, ce n’est pas souvent possible, mais quand on peut c’est un bon moyen. Bien sûr tout dépend du matériel acheté, je n’achèterai pas un siège auto à des gens que je ne connais pas !

telephone-fischer-price

Est-ce que ces sujets vous intéressent ? Comment intégrez-vous ces préoccupations dans votre vie quotidienne ?

7 Comments

  1. Super bien ton article. Pour la nutrition, c’est ma passion depuis toujours je crois. J’ai lu beaucup de livre et le fait de revenir aux basics me plaît. Ce qui ne m’empêche pas de prendre des kilos, mais de bon kilos 😉 Ici j’ai presque tout acheté d’occasion pour les jouets et la puericulture, tout simplement parce qu’il y en a pas, il est ême parfois plus cher que le neuf en France ! C’est aussi sympa pour les jouets. Cea permets de changer souvent sans se ruiner. C’est partilièrement vrai pour les puzzles ou autres. POur les cosmétiques, j’ai moi aussi complètement viré de bord. J’utilise plus que des produits les plus naturels possible et je laisse ma peau respirer. Y aque pour le maquillage que je ne trouve pas d’équivalent. Le plus intriguant, c’est que mes cycles sont revenus 1 mois après avoir arrêter… Et après 5 ans d’arrêt. Bisous et de rien pour le pavé 😉

    • T’es trop chou !
      C’est vrai que toi ça fait longtemps pour la nutrition, je me rappelle quand tu avais envahi mes placard avec tes différentes farines plus ou moins complètes, je savais même pas à quoi elles pouvaient bien servir !!
      En tout cas c’est sûr que pour moi l’arrivée de mini crapule a provoqué pas mal de remises en questions sur ces différents aspects et me donne envie de changer plein de choses !
      <3 Bises à vous tous <3

  2. Pingback: Se mettre au vert #2 | Une fille d'avril

  3. Pingback: {Recette} Galettes millet-parmesan (sans gluten) | Une fille d'avril

  4. Pingback: Revue | Le cheval à bascule de Nature & Découvertes | Une fille d'avril

  5. Pingback: Se mettre au vert #3 | Une fille d'avril

  6. Pingback: Test & Avis | Le cheval à bascule de Nature & Découvertes – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.