Month: juin 2015

2015-06-21_parenting

{Education} Crises et caprices, comment les éviter et les gérer ?

Cette semaine, j’avais la possibilité de participer à un échange avec la psychologue rattachée à notre crèche, sur le thème des accès de colère, crises et autres caprices des enfants de moins de 3 ans. Avec Babygirl, je ne me sens pas encore trop concernée, mais la demoiselle ayant un sacré caractère, je préfère prendre les devants ! 🙂 Si ça vous intéresse, voici quelques idées à retenir que j’ai notée en sortant de cette discussion : Les raisons des crises Du point de vue biologique : – le sommeil est très important : un enfant fatigué aura plus facilement tendance à s’énerver et à piquer des crises. La psy nous a rappelé que les enfants de cet âge ont besoin de dormir 11h par jour, entre la/les sieste(s) et la nuit. (A ce moment là, la plupart des parents présents ont commencé à ricaner nerveusement, moi ça allait !) – les baisses de sucre favorisent les crises : après un goûter très sucré, l’enfant ressent une baisse de sucre  importante, qui favorise la fatigue …

2015-06-13_repas-2

Babygirl ne mange pas grand chose

Ahlalalalala… Si Babygirl est un bébé qui dort sans problème, pour manger c’est une autre paire de manches ! Et pourtant on ne le croirait pas en voyant son petit ventre tout rond et ses bras dodus. Mais voilà, à presque 18 mois, la demoiselle est un peu difficile en ce qui concerne le contenu de son assiette. La situation est loin d’être dramatique, puisqu’elle mange bien à la crèche (je leur tire mon chapeau !), elle dévore le soir pour peu qu’on lui fait quelque chose qu’elle aime, et elle est assez curieuse, elle aime goûter ce qu’il y a dans nos assiettes. Le problème est plutôt qu’elle aime assez peu de choses. Pour le repas du soir, j’ai le choix entre une soupe/purée de semoule de maïs avec du Kiri ou des pâtes alphabet légèrement mixées avec du Kiri. Heureusement, j’arrive à lui glisser quelques légumes dedans, ça passe même plutôt bien (épinards, chou-fleur ou brocoli écrasé à la fourchette, champignons de Paris mixés, etc.) mais le nombre de variations possibles reste limité. …

22015-06-12_accouchement

Accoucher en Espagne

Il y a quelques temps je suis tombée sur cet article sur l’accouchement en Espagne, et je me suis pas mal retrouvée dans cette description. L’article parle de « l’abandon » des jeunes parents, livrés à eux-mêmes après l’accouchement, avec un personnel médical assez peu présent par rapport à la France. De mon côté, je n’avais pas d’attente spécifique. Savoir que c’était ma gynéco habituelle qui allait m’accoucher, et que F. pourrait rester à la clinique avec moi pendant le séjour était suffisant. Je n’étais pas particulièrement stressée, ni par l’accouchement ni par l’après, j’attendais de voir, je voulais juste que ça se passe bien. Et au final tant mieux, car je serais sûrement tombée de haut si j’avais eu des attentes plus fortes. L’accouchement s’est très bien déroulé, j’avais le sentiment d’être entre de bonnes mains, et j’étais suffisamment zen pour rigoler aux blagues de F. entre 2 « pouuuuussez ». La sage-femme appuyait sur mon ventre comme une dingue, il faut dire que je ne voyais absolument pas comment aider au travail en étant sur le dos …

2015-06-02

Nos jeux du quotidien

On entend souvent dire que les enfants n’ont pas besoin de jouets évolués pour s’amuser, que les meilleurs jeux ce sont les activités « réelles » du quotidien, comme la cuisine, le nettoyage, le jardinage, le rangement… Je suis en accord total avec ça ! Déjà pour les jouets, je dois dire que je ne suis pas fan de tout ce qui est trop spécifique : je préfère un coffre plein de tissus et de bijoux en toc qui permet d’inventer des dizaines de déguisements différents plutôt que la reproduction exacte de la robe de Princesse-Cunégonde-du-dernier-Disney. Ou encore, une caisse pleine de Lego en vrac plutôt que les pièces exactes permettant de construire le vaisseau spatial Star Wars ou le temple Ninjago. J’imagine qu’au quotidien il n’est pas facile de résister à la pression des enfants, qu’on a envie de leur faire plaisir s’ils demandent tel ou tel jeu vu à la télévision, mais je me rappelle pour ma part avoir passé des heures et des heures à jouer avec mes sœurs avec… une caisse de tissus …