Enfants & Parents
comment 1

Retrouvailles

2015-08-18_retrouvailles

Après une longue absence de 15 jours, j’ai retrouvé ma Babygirl !!

Je vous parlais ici de mon inquiétude face à la séparation. Et bien au final, tout s’est très bien passé, et même mieux que ce que je pouvais espérer ! Non seulement ma crapule n’a pas montré de signes de tristesse (juste une légère surprise les premiers jours face aux changements dans ses habitudes et à l’absence de ses parents), mais elle s’est très vite familiarisée avec son nouvel environnement, elle s’est beaucoup amusée et elle a créé des vrais liens avec ses grands-parents et son arrière grand-mère.

Je l’ai retrouvée changée, grandie, avec encore plus de vocabulaire. Mon bébé des villes a pu s’épanouir dans un environnement vraiment différent de ce qu’elle connait, à la montagne, loin des voitures, avec des animaux, de l’herbe, des routes non goudronnées. Ça n’a l’air de rien, mais les premiers pas dans l’herbe haute ou sur des chemins de terre l’ont un peu déstabilisée !

Les retrouvailles ont été surprenantes : quand je suis allée la lever le matin, à la place de sa grand-mère, elle m’a dévisagée pendant quelques secondes. Elle devait être surprise et un peu interloquée car elle n’a rien dit de particulier. Pendant une ou deux heures elle a fait comme si de rien n’était, sans m’ignorer mais sans montrer de joie particulière, puis le rapprochement s’est fait et j’ai retrouvé mon bébé calin.

Je suis soulagée de voir que tout s’est très bien passé, car nous devons la laisser à nouveau pour une longue période en fin d’année, mais je suis surtout épatée du bien que ça lui a fait. Je sais que certains parents ne peuvent même pas envisager ce genre de séparation, mais je suis sûre que c’est vraiment bénéfique pour l’enfant, qui se retrouve dans un cadre différent, avec des règles et des habitudes différentes, et des personnes nouvelles. Pour donner un exemple concret, ma Babygirl est un peu difficile pour manger, mais là elle a vraiment progressé, elle accepte de manger plein de choses qu’elle refusait de manger jusqu’à présent avec nous, et elle montre beaucoup plus de curiosité pour goûter des aliments nouveaux. Elle a aussi appris à boire toute seule et mange encore mieux qu’avant avec une cuillère. Je pense qu’en tant que parents, nous limitons inconsciemment nos enfants car nous savons ce qu’ils aiment/n’aiment pas, ce qu’ils savent ou ne savent pas encore faire, etc. tandis que des grands-parents qui ne voient pas souvent leur petit garçon ou petite fille et qui ont du temps devant eux ne vont pas hésiter à faire des tests. En tout cas c’est ma théorie ! 🙂

Bref, je suis ravie de la manière dont ça s’est passé, sans compter que ça a permis à Babygirl de passer un long moment avec sa famille de France qu’elle ne voit pas souvent. Pour le côté « opérationnel » de la chose, nous n’avons au final pas appelé tous les jours car elle n’en manifestait pas le besoin et ne réagissait pas trop face au téléphone, par contre nous avons utilisé whatsapp pour communiquer au quotidien avec mes parents et échanger photos et vidéos. Et sinon, Babygirl est partie avec dans ses bagages un Tshirt de son papa qu’elle adore et qui lui a servi de doudou pendant les 2 semaines.

Avez-vous déjà vécu une longue séparation ? Comment est-ce que ça s’est passé ?

 

 

1 Comment

  1. Pingback: Idées de repas de 18 mois à 2 ans – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.