Lifestyle
comments 9

No poo, shampoing solide et réflexions écolo-capillaires

Lamazuna-2

Commençons directement par dire que je n’ai pas utilisé de shampoing depuis le début de l’année…
Voilà, les présentations sont faites. 🙂
Bon, je triche un peu, la vérité c’est que je n’ai pas utilisé de shampoing liquide depuis le début de l’année. Je vous raconte ?

Depuis la naissance de Babygirl, j’ai changé pas mal de mes habitudes, notamment dans la salle de bains : j’essaye notamment d’utiliser des produits qui sont plus respectueux (des hommes et de l’environnement) et de générer moins de déchets. Si pour la partie visage et corps c’est venu assez facilement, les cheveux c’était une autre histoire !

No poo

J’ai commencé par tester le no poo : si vous ne connaissez pas, sachez que c’est une démarche qui ne consiste pas à arrêter de se laver les cheveux jusqu’à la fin des temps, mais juste à se passer de shampoing… et donc à les nettoyer d’une autre manière. En France, la reine du no poo c’est Antigone XXI. C’est grâce à ses articles que je me suis renseignée sur le sujet et que j’ai  appris comment faire. Si le sujet vous intéresse, vous ne pouvez pas passer à côté de ces 2 articles ! Et même si vous n’avez aucune intention de faire un no poo, elle liste les nombreuses raisons pour lesquelles se passer de shampoing a du sens.

J’ai donc suivi la méthode décrite : comme je faisais déjà des shampoings assez espacés, j’ai pu rapidement attaquer le « mois sans rien » et les nettoyages au bicarbonate de soude / vinaigre de cidre. Je ne vais pas rentrer dans les détails (qui ne passionnent que moi), mais toujours est-il que c’est la méthode que j’ai appliquée pendant 5 mois environ.

J’ai cependant fini par arrêter et chercher une autre solution, pour plusieurs raisons :

  • Mes cheveux étaient bien propres après le lavage au bicarbonate de soude mais regraissaient rapidement et le brossage et lavage à l’eau (« water only ») préconisés ne suffisaient pas pour les garder propres.
  • Quand on a les cheveux ondulés ou bouclés, se brosser les cheveux tous les jours est juste impossible, ou alors on a une tignasse moche et sans ondulations (je parle pour moi en tout cas).
  • Les moments « lavage de cheveux » n’étaient plus très agréables, car l’application et le rinçage étant assez difficiles, je perdais tout le côté détente et relaxation d’une bonne douche chaude.
  • Je ne supportais plus de ne pas pouvoir me laver les cheveux quand je voulais. Avec l’arrivée de l’été et la hausse rapide des températures à Barcelone, c’était juste impensable de continuer de cette manière.
  • Ce n’est pas une méthode très pratique quand on n’est pas chez soi, il faut penser à amener tout son petit matériel (bicarbonate, vinaigre de cidre, un petit récipient).

Savon d’Alep

J’ai donc décidé d’arrêter, mais je ne voulais pas pour autant gâcher les 5 mois de no poo et réutiliser des produits bourrés de silicones, sulfates et parabens, ni recommencer à rejeter des litres de shampoing polluant dans l’eau. En attendant de trouver mieux, j’ai utilisé pendant quelques semaines mon savon d’Alep (avec rinçage au vinaigre de cidre) : une solution de dépannage correcte et que je n’hésiterai pas à réutiliser si besoin, mais qui avait tendance à faire regraisser mes cheveux au bout de 3-4 jours.

2015-03-15_vert_6

Shampoing solide Lamazuna

Pour cette raison (et aussi parce qu’encore une fois, se balader avec shampoing + vinaigre de cidre quand on n’est pas chez soi, ce n’est pas le plus simple), je me suis décidée à tester le shampoing solide Lamazuna dont j’avais entendu parler sur les réseaux sociaux.

Lamazuna

J’ai reçu mon petit cannelé il y a quelques semaines seulement, mais je suis déjà très emballée. J’ai choisi le shampooing pour cheveux normaux au sapin argenté. Il est 100% naturel et végane. L’utilisation peut en déconcerter certains, mais après le savon d’Alep qui ne mousse pas, je peux vous dire que c’est plutôt agréable : il suffit de frotter le cannelé sur les cheveux mouillés, il produit alors une mousse facile à répartir sur les cheveux et à rincer.

Au rinçage, je sens la différence avec un shampoing liquide classique : les cheveux bien propres « crissent » sous la main, on sent bien qu’ils ne sont pas enrobés de silicone pour les rendre soyeux. Après le lavage, ils sont bien propres et le restent pendant quasiment une semaine, selon la météo et mes activités. Je sens aussi qu’ils sont très légers, et d’ailleurs ils bouclent mieux que d’habitude. Je ferai une revue détaillée après quelques semaines supplémentaires d’utilisation, mais je ne peux pas terminer cet article sans souligner ce qui au final compte le plus pour moi, l’aspect écologique :

  • la quantité de shampoing rejetée dans l’eau est minime comparée à un shampoing liquide
  • les ingrédients étant 100% naturels, l’eau n’est pas polluée lors du rinçage
  • le shampoing est conditionné dans un simple emballage carton de taille réduite : on est loin des bouteilles plastique habituelles !

Lamazuna-1Le prix peut être un frein, car un cannelé coûte quand même 12,50€, auxquels il faut rajouter 5€ de frais de port. Pour ma part, je ne suis pas habituée à payer 17€ pour un shampoing mais j’ai tendance à penser que ça vaut le coup. Je vais poursuivre le test sur la fin de l’année pour voir ce que ça donne !

Comment vous lavez-vous les cheveux ? Est-ce que ces solutions alternatives aux shampoings liquides classiques vous intéressent ?

 

9 Comments

  1. Comme toi, j’ai les cheveux bouclés … je suis déjà passé au low poo en espaçant les shampoings (malgré un mauvais shampoing industriel, mais bon, j’ai découvert le no poo, juste après avoir acheter un bidon d’1L de shampoing …).

    Mais, je pense de plus en plus me tourner plutôt vers un shampoing solide que du no poo, rapport au cheveux bouclés 😉
    Et j’essaye d’entraîner mon homme avec moi XD

    • Hi hi, j’aimerais bien convaincre mon homme aussi, mais ce n’est pas gagné !
      Concernant le shampoing solide, je trouve que c’est beaucoup moins contraignant que le no poo, tu me diras ce que tu en penses une fois que tu auras testé !

  2. Pingback: Revue | Shampoing solide Lamazuna | Une fille d'avril

  3. En effet, je confirme que le shampoing solide dure longtemps!
    Aussi longtemps que deux flacons de shampoing et comme il permet aux cheveux de regraisser moins vite, son prix n’est pas si élevé !

    Et vous pouvez l’acheter aussi en boutique 🙂 Vous trouverez la liste ici : http://www.lamazuna.com/index.php?id_cms=7&controller=cms
    On s’organise pour que nos produits se trouvent en boutique dans toute la France 🙂

  4. Marie says

    Je suis moi aussi très fan des shampooing solide! Il n’y a que des avantages. Je les fait moi même,c’est très simple.

    Merci de partager ton avis avec nous. Bonne journée

    • unefilledavril says

      Tu les fais toi-même ? ça m’intrigue ! 🙂

  5. Marie says

    Oui ! j’ai trouvé une super recette sur ce blog :

    http://naturellementlyla.com/le-shampoing-
    parfait-adapte-a-chaque-type-de-cheveux/

    J’adore les cosmétiques maison.
    J’ai commencé à en faire il y a quelques mois, juste après la naissance de mon babyboy histoire d’éviter le plus possible tout les produits cracra. Un peu comme toi en somme!

    • unefilledavril says

      Je pense qu’on est beaucoup dans ce cas. 🙂 Merci pour le lien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.