Australie
comments 4

Australie | Conseils & astuces pour préparer son voyage

australie-5

De retour depuis quelques jours, j’entame aujourd’hui une série d’articles pour vous présenter notre belle aventure en terres australiennes ! Amateurs de beaux paysages, de koalas et de kangourous, vous allez être servis !

Au programme :

australie-4

Et avant de commencer, quelques informations et astuces glanées au fur et à mesure de notre voyage, que je m’empresse de vous transmettre !

Nous avons passé beaucoup de temps à préparer notre voyage en Australie. Comme je l’expliquais ici, le plus important pour nous a d’abord été de définir les endroits que nous voulions voir et de prévoir notre itinéraire afin de réserver nos vols internes. Après ça nous avons réservé environ la moitié des hébergements avant de partir, en nous concentrant sur les zones les plus sensibles (Sydney, Ayers Rocks et Airlie Beach). Nous avons pris le reste une fois sur place, mais toujours avec quelques jours d’avance.

australie-1
australie-3

Carte d’identité de l’Australie

Population : 22 millions d’habitants (soit environ 1/3 de la population française)
Superficie : 7,7 millions de km² (soit 14 fois la France)
Villes principales : Sydney (3,5 millions, 7 en comptant l’agglomération de Sydney dans son ensemble), Melbourne (3 millions), Brisbane, Perth, Adelaide. La capitale Canberra ne compte que 300 000 habitants.
Décalage horaire avec la France : 3 fuseaux horaires découpent l’Australie. Par rapport à la France, il faut compter 10h de plus quand on est à Sydney (quand il est 8h du matin en France, il est 18h à Sydney).
Etats : New South Wales, Queensland, Victoria, South Australia, Northern Territory, Western Australia, Tasmania

Formalités administratives

Les détenteurs d’un passeport français doivent obtenir un visa avant le départ. Il existe plusieurs types de visa selon la durée et l’objectif du séjour. Si vous souhaitez effectuer un séjour touristique de moins de 3 moins, vous aurez besoin d’un visa eVisitor.

Ce visa peut s’obtenir par internet et il est totalement gratuit. Si on vous demande de payer lors de votre demande, c’est que vous n’êtes pas sur le bon site ! La durée de validité de ce visa est de 1 an, vous pouvez donc le demander un peu en avance. La réponse est rapide, il me semble que nous l’avons reçue moins de 24h après la demande.
Vous devez effectuer votre demande sur un site du gouvernement : eVisitor

Se déplacer en Australie

Vols internes :

Les principales compagnies australiennes à consulter pour réserver des vols internes sont Qantas, Virgin Australia et Jetstar.

vols-internes

Location de voiture :

Sachez que le permis français n’est (en théorie) pas suffisant pour louer une voiture et/ou conduire en Australie. Il est en effet nécessaire de présenter son permis national accompagné d’un permis international ou alors son permis national accompagné d’une traduction officielle en anglais. Dans la pratique, certaines agences se contentent du permis national, mais en cas de contrôle de police, mieux vaut être en règle, d’autant plus que le permis international est facile à obtenir et gratuit.

Permis international  :
Le permis international est tout simplement la traduction officielle de votre permis français. Il doit être demandé avant votre départ de France, auprès de la préfecture, et il est gratuit.
Plus d’infos sur le permis de conduire international

En ce qui nous concerne, nous avions bêtement oublié de nous renseigner sur ce point, nous avons donc préféré faire faire une traduction officielle d’un de nos permis une fois arrivés à Sydney plutôt que de prendre le risque de ne pas pouvoir louer de voiture. Bien nous en a pris car on nous a effectivement demandé la traduction quand nous étions à Uluru.

Conduire en Australie :
– Conduite à gauche

– Conduite de nuit déconseillée : en dehors des villes, il est généralement déconseillé de conduire de nuit (notamment dans l’Outback) en raison du risque très fort de croiser et d’écraser des animaux (kangourous, wallabies, opposums…). Autant vous dire que si vous rentrez dans un kangourou mâle, votre voiture autant que le kangourou seront en piteux état. D’ailleurs, certaines agences de location de voiture interdisent la conduite de nuit.
– Road trains : nous n’en avons pas vu donc je ne me rends pas bien compte du danger, mais il paraît que ces camions aussi longs qu’un train roulent à toute vitesse et sont particulièrement dangereux.

kangaroo

Se déplacer à Sydney et environs :

Pour nous déplacer à Sydney nous avons opté pour la Opal Card :
Qu’est-ce que c’est : c’est une carte à puce gratuite sur laquelle on dépose une somme d’argent, et qui permet de se déplacer dans tous les transports publics (train, bus, ferry) de Sydney ainsi que dans les environs (Blue Mountains, Central Coast, Hunter, Illawarra et Southern Highlands).
La carte : la carte en elle-même est gratuite. On peut l’obtenir dans un convenience store ou dans certaines grandes stations.
Recharger la Opal Card : on la recharge par tranches de 10$, dans la plupart des convenience stores et supermarchés ou aux bornes disponibles dans le métro.
Comment ça marche : au début et à la fin de chaque trajet, on passe la carte sur une borne (on « tap on » et « tap off »). Le coût de chaque trajet est calculé automatiquement en fonction du point de départ et d’arrivée.
Avantages :
– Plafond journalier de 15$, et 2,50$ le dimanche.
– Au bout de huit voyages payants dans la semaine, tous les autres voyages effectués dans cette même semaine sont gratuits.
Plus d’infos sur la Opal Card

Se loger en Australie

On trouve bien entendu des hôtels et parfois de B&B en Australie, mais il faut savoir que l’hébergement est assez cher, surtout en haute saison.
Pour se loger moins cher, les moins regardants sur le confort pourront s’intéresser aux hôtels backpackers, qui proposent des chambres en dortoir, mais je dois avouer que cette solution ne nous séduisait pas du tout.

De notre côté nous avons opté tout au long de notre voyage pour Airbnb (voir mon article à ce sujet) : pour peu qu’on s’y prenne un peu à l’avance, on peut trouver des logements à des prix avantageux, qui sont à la fois confortable et bien situés. Autre avantage de taille : c’est beaucoup plus convivial qu’un hôtel puisqu’on rencontre des locaux, on a la possibilité de discuter avec eux et de leur demander des conseils.

airbnb5

Quelques spécificités :
Sydney : on nous avait conseillé le quartier de Surry Hills et en effet, je le recommande vivement ! C’est un quartier vivant et sympa à découvrir, avec plein de petits cafés. Choisissez un logement qui ne soit pas trop loin de Central Station et vous serez idéalement placés pour parcourir la ville.
Melbourne : la zone Collingwood-Fitzroy est très sympa, plein de boutiques un peu hipster, de cafés accueillants.
Whitsunday Islands : se loger dans les îles coûte très cher, nous avons donc choisi un Airbnb à Airlie Beach, qui était un bon point de départ pour nos excursions en bateau.
Uluru/Ayers Rock : on ne peut loger que dans le Ayers Rock Resort, qui offre le choix entre plusieurs hôtels (chers) et un camping.

Bestioles

L’Australie est pays immense, qui reste très sauvage et où l’on peut rencontrer une faune incroyable : kangourous, wallabis, koalas, plein d’oiseaux étonnants… mais aussi d’autres bestioles beaucoup moins sympatiques !

australie-2

En effet l’Australie est connue pour abriter plusieurs espèces assez dangereuses : les méduses (box jellyfish et irukandji) sont des méduses mortelles présentes sur la côté nord de l’Australie d’octobre à mai. La baignade sur les plages est alors à éviter (il suffit de suivre l’exemple des locaux) et pour la plongée/snorkelling on conseille d’utiliser une combinaison (stinger suit) qui offre une bonne protection. On compte aussi des serpents venimeux, des crocodiles (saltwater crocodile), des araignées, des requins…

Cette réalité ne doit pas vous effrayer. Par exemple les serpents présents en Australie ne sont pas agressifs, ils mordent uniquement si on a le malheur de leur marcher dessus. Il y a également peu de chances pour que vous croisiez un crocodile ou un requin si vous faites attention. Le danger le plus réel est à mon avis celui des méduses, et là encore une combinaison (à louer sur place) et le respect des instructions des locaux sont normalement suffisants pour éviter un accident.

En route pour Sydney ! Vous m’accompagnez ?

4 Comments

  1. Pingback: Australie | Blue Mountains – Une fille d'avril

  2. Pingback: Australie | Sydney – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.