Australie
comments 3

Australie | Melbourne

Hosier Lane Melbourne
Est-ce que vous aimez ces petites cartes postales de notre voyage en Australie ? En ce qui me concerne, je peux vous dire que je m’applique à fond à les rédiger pour ne rien oublier d’intéressant, et que ça me fait super plaisir de revoir toutes les photos !

Voilà dès maintenant la quatrième étape de notre voyage et deuxième grande ville : Melbourne, qui est une ville très différente de Sydney. Street art, musique, bonne bouffe… C’est une ville très dynamique, animée, un peu bordélique, et beaucoup moins proprette que Sydney. Plus vivante et plus « réelle » en fait, moins touristique. Nous avions prévu d’y passer assez rapidement, comme point de départ de notre roadtrip sur la Great Ocean Road, et au final nous avons eu un coup de cœur pour cette ville, qui m’a un peu rappelé Berlin par certains côtés.

Combien de jours prévoir à Melbourne ?

Nous n’avions pas prévu beaucoup de jours sur place, 2 jours et demi, et c’était parfait pour ce que nous voulions faire, à savoir des balades à pied dans la ville pour découvrir l’ambiance, plutôt que des visites de bâtiments ou de musées.

Que faire à Melbourne ?

Que voir, que faire ?

Du vélo !
Les cyclistes sont nombreux, et la ville plutôt bien aménagée pour les accueillir. Quand nos hôtes Airbnb nous ont proposé d’utiliser leurs vélos pour découvrir la ville, nous avons sauté sur l’occasion et nous avons fait une grande balade, du quartier où nous étions logés (Collingwood) jusqu’à la Yarra River à l’Est, que nous avons ensuite longée jusqu’au CBD. Pas de souci pour laisser les vélos à l’extérieur le temps de vous balader en ville, il y en a vraiment de partout, il faut juste un bon cadenas. Attention, casque obligatoire !

Melbourne à vélo

Du street art !
Les graffitis et fresques, plus ou moins impressionnants, sont omniprésents dans la ville. Il suffit d’explorer le nez en l’air pour en voir plein, et il ne faut pas manquer la célèbre Hosier Lane, une ruelle couverte de graffitis des pieds à la tête. 🙂
Les artistes officient sous les yeux des touristes et la ruelle se renouvelle sans cesse, c’est assez impressionnant.

Hosier Lane Melbourne, street art Hosier Lane Melbourne, street art Hosier Lane Melbourne, street art

Des bons restos !
D’après nos hôtes, Melbourne est une vraie capitale gastronomique, notamment pour la cuisine végétarienne, et je confirme que nous n’avons pas été déçus ! Je vous indique quelques bonnes adresses ci-dessous.

Des pinguins !
Nous sommes allés voir la colonie de pinguins de St Kilda, ce qui nous a valu de voir un beau coucher de soleil sur la marina. Par contre, il faisait sacrément frisquet, et les pinguins se sont faits timides, on les a aperçu mais très rapidement. Pour espérer les voir, il faut être là au coucher de soleil (ils arrivent un peu après), mais il semblerait que Phillip Island soit un peu plus sympa pour les voir.

Pinguins de Saint Kilda

Se balader et faire du lèche-vitrine, tout simplement
Parcourir les rues en regardant les devantures, les graffitis, etc. est notre manière préférée de découvrir une ville, et Melbourne se prête particulièrement bien à cette forme de tourisme. Les rues sont animées, les magasins attirent l’œil : petites boutiques de produits bios et gourmands, librairies hipster, magasins de petites choses vintage… j’adore !

Où manger :

  • Sir Charles [Fitzroy] : pour un délicieux petit déj.
  • Archie’s All Day [Fitzroy] : nous y avons diné, c’était très bon, original, et le décor était très sympa.
  • Shifty Chevre [Fitzroy] : un cheese bar très très miam, tenu par un Français. Ne me dites pas que c’est bête d’aller manger du fromage français en Australie, je le sais bien, mais que voulez-vous, avec la température qu’il faisait, on n’a pas résisté à l’appel de la fondue ! Et au passage, on a dégommé une bouteille de Sauvignon Blanc d’Adelaide qui était absolument délicieux.
  • Addict Food & Coffee [Fitzroy] : un café comme il y en a tant, mais bon, healthy, agréable. Miam quoi.

Comment se déplacer

Comme nous restions peu de temps, nous n’avons pas voulu prendre une carte pour les transports en commun, car contrairement à la Opal Carte de Sydney, la Myki est payante. Nous avons préféré tout faire à pied et en vélo, sachant que nous avons quand même pris le taxi quand nous avions nos gros sacs.

Sachez quand même qu’il existe une ligne de tram qui vous permet de vous déplacer gratuitement à travers Melbourne : la ligne City Circle Tram décrit une boucle autour du centre de la ville et dessert de nombreuses attractions touristiques, parmi lesquelles Federation Square, l’aquarium de Melbourne, le Parlement et le Princess Theatre.

Où se loger :

Comme à Sydney, nous avons choisi un quartier qu’on nous avait recommandé, et là encore, bonne pioche ! Nous avons trouvé un Airbnb dans le quartier de Collingwood : l’appart en question était bluffant (venez jeter un coup d’oeil par ici !) et le quartier en lui-même était super sympa, central sans pour autant être dans le CBD, et plein de vie. Si vous voulez profiter de votre passage pour faire du shopping, sachez d’ailleurs que Smith Street dans Collingwood est une rue très commerçante, dans laquelle on trouve de nombreux outlets (notamment sport/montagne).


 

Connaissez-vous Melbourne ? Quel type de ville vous attire quand vous voyagez ?

3 Comments

  1. je suis restée deux mois à Melbourne mais juste pour travailler (j’étais un peu fauché !) merci de me faire replonger dans cette si belle vie !

    • unefilledavril says

      2 mois là bas ça doit être super ! C’est une ville dans laquelle je pourrais vivre (si c’était pas si loin !)

  2. Pingback: Mon abécédaire de l’Australie – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.