Recettes
comment 1

{Recette} Deluxe cheesecake du New York Times

cheesecake4

Le cheesecake fait partie de ces gâteaux super à la mode, qui se sont tellement démocratisés qu’on en trouve maintenant partout, mais qui ne sont au final pas si faciles à préparer. Comme c’est un des rares gâteaux que F. aime, on en commande souvent au resto. Combien de fois s’est-on retrouvé avec un cheesecake juste correct ?

J’ai moi aussi essayé d’en faire à plusieurs reprises, mais avec des résultats mitigés, jusqu’à ce que F. tombe sur cette recette DU cheesecake classique dans le New York Times. Après avoir un peu fait marcher nos méninges pour convertir cups en grammes, degrés Fahrenheit en Celsius, et pour adapter les proportions à la taille de mon moule à manqué, on s’est lancé et le résultat était à la hauteur de nos espérances ! Frais, crémeux mais ferme, dense et pourtant léger, avec un bon goût de biscuit et une touche de vanille et de citron, mmm… Après l’avoir refait le weekend dernier histoire de vérifier la « reproductibilité » du résultat, je vous livre la recette !

cheesecake3 cheesecake2

Source :
Deluxe cheesecake de Craig Claiborne publié sur The New York Times

Matériel :
– un moule à manqué à fond amovible
– un batteur à œufs électrique
– du papier cuisson

Ingrédients pour un moule à manqué de 17 cm de diamètre :
Pour la pâte :
– 120 g de farine
– 120 g de beurre doux
– 1 jaune d’oeuf
– 1/2 cc de sucre
– 1/2 cc d’extrait de vanille
– 1/2 cc de zeste de citron

Pour le mélange au fromage :
– 700 g de Philadelphia (soit 2 boîtes de 350 g)
– 2 cas rases de farine
– 4 cl de crème fraiche épaisse
– 4 œufs 1 à 1
– 100 g de sucre
– une bonne pincée de sel
– 1/2 cc d’extrait de vanille
– 1/2 cc de zeste de citron

cheesecake1

Préparation :
1. Pour préparer la pâte : dans un petit saladier, mélanger la farine, le sucre et le zeste de citron. Ajouter le beurre coupé en morceaux et mélanger du bout des doigts pour bien intégrer le beurre. Ajouter ensuite le jaune d’œuf et la vanille et finir de mélanger, toujours à la main, pour obtenir une pâte homogène.

2. Prélever 1/3 de cette pâte et l’utiliser pour former la base du cheesecake. Détacher le fond du moule et le recouvrir d’un petit cercle de papier cuisson pour assurer un démoulage sans incident. Sur le cercle, répartir la pâte en l’étalant avec les doigts, de manière à obtenir une couche homogène et pas trop fine. La faire cuire ensuite à 180°C pendant 6 minutes environ. Sortir du four et laisser refroidir (la pâte est moelleuse à la sortie du four et va durcir un peu en refroidissant). Réserver le reste de la pâte.

3. Dans un grand saladier, battre le Philadelphia avec un batteur à oeufs pour obtenir une texture plus onctueuse. Ajouter ensuite l’extrait de vanille et le citron. Dans un bol, mélanger ensemble la farine, le sucre et la pincée de sel. Ajouter progressivement ce mélange au Philadelphia, en continant à mélanger avec le batteur. Ajouter ensuite les oeufs un à un, en mélangeant bien entre chaque.

4. Une fois la base du cheesecake refroidie, refermer le moule en vérifiant son étanchéité. Utiliser le reste de la pâte pour former la croûte : avec les doigts, tapisser le moule sur tout le tour, en veillant à répartir la pâte de manière homogène et pas trop fine. Dans la recette originale, il est conseillé de beurrer le moule avant de mettre la pâte, mais vu la quantité de beurre qu’elle contient ça ne m’a pas semblé nécessaire !

5. Déposer le moule sur une plaque de four (plutôt que sur une grille, afin de parer à d’éventuelles fuites) et y verser le mélange au fromage. Si besoin, lisser délicatement la surface avant de mettre au four.

6. Cuisson : le passage délicat !
Faire cuire pendant 8 minutes à 240°C en couvrant d’un morceau de papier d’alu pour éviter que le cheesecake ne colore puis baisser à 100°C et laisser cuire encore 40 minutes. Couper le four et laisser refroidir pendant une demi heure environ avec la porte du four entrouverte. Ouvrir enfin le four en grand pendant une dizaine de minutes pour finir d’abaisser la température puis sortir le cheesecake. Ce n’est qu’une fois que le cheesecake est bien refroidi qu’on peut l’entreposer au frigo pour une dizaine d’heures avant de le déguster.

NB : Avant d’ouvrir le moule, glisser une lame fine sur tout le tour pour bien décoller le biscuit.

Aimez-vous les cheesecakes ? Avez-vous déjà une recette fétiche ?

 

 

1 Comment

  1. Hmm, il a l’air super bon, j’adore le cheesecake ! Vous n’avez pas choisi la facilité, les recettes que je connais prévoient d’écraser des petits beurres ou des graham crackers pour faire la pâte. Je crois que vous n’étiez pas trop de deux 😉
    Le NY Times a élu la flauta iberica du Vienna des Ramblas meilleur sandwich du monde. C’est vrai qu’il est très très bon : le pain est moelleux et croustillant et le jambon ultra fondant, avec un trait d’huille d’olive et de la tomate. Avec un caña, c’est le paradis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.