Iles Canaries
comments 4

Gran Canaria, du fond d’un volcan au rocher qui touche les nuages

Grande Canarie - Roque Nublo

Il y a un an, c’est l’Irlande que nous avions explorée avec Babygirl. Cette année, nous avons profité de la Semana Santa pour partir à la découverte des Iles Canaries, et plus précisément de l’île de Gran Canaria (Grande Canarie).

On  a tendance à l’oublier mais les Canaries sont un territoire espagnol. C’est un archipel qui se situe au large du Maroc et qui se compose de 7 îles principales :  Tenerife, Lanzarote, Fuerteventura, Grande Canarie, La Palma, Gomera et El Hierro. C’est d’ailleurs Tenerife qui attire le plus de touristes. En ce qui nous concerne, on y serait bien allé mais les prix allant du simple au double, on a préféré choisir Gran Canaria !

Les paysages ainsi que les climats y sont très variés. Par exemple, la côte Est très sèche et aride, mais lorsqu’on monte au Nord la végétation change et devient plus luxuriante : palmiers, bananiers et buissons de fleurs se mêlent aux cactus et couvrent les pentes. Les plages de sable ou de galets laissent souvent la place à d’impressionnantes falaises, battues par les vagues. Des routes étroites parcourent l’île, à flanc de falaise ou à flanc de montagne.

Que voir et que faire à Gran Canaria ?

La Caldera de Bandama

Le Bandama est un volcan (encore actif, mais dont la dernière éruption date de plusieurs dizaines d’années) avec une large dépression au centre (la « caldera » en question). Cette dépression mesure dans les 1000 m de diamètre et possède une profondeur de 200 m environ. Lors de la visite, on peut commencer par monter en voiture jusqu’au point le plus haut, le Pico de Bandama, pour admirer la vue. En effet, on voit à la fois le fond de la caldera et les côtes de l’île.

Grande Canarie - Pico de Bandama
Grande Canarie - Caldera de Bandama
Grande Canarie - Caldera de Bandama

Ensuite, il faut descendre se garer un peu plus bas (intersection qui part vers le golf) pour attaquer la descente dans la Caldera ! La descente n’est pas difficile mais la pente est assez raide et le chemin est couvert de graviers qui dérapent pas mal. Il faut donc prévoir des chaussures qui tiennent bien au pied. Babygirl a d’ailleurs fait une bonne partie de la descente à pied, elle glissait pas mal mais comme je la tenais par la main, elle s’est bien amusée ! En sens inverse, ça grimpe fort, forcément, mais c’est tout à fait faisable. Il faut compter environ 30 minutes dans les deux sens, donc une heure au total, sachant que j’ai fait la montée avec Babygirl et ses 11 kg sur le dos.

Accès : en voiture. Direction Tarifa/Santa Brigida
Prix : gratuit
A prévoir :
– de bonnes chaussures, de la crème solaire, de l’eau.
– pensez à prendre un picnic pour pouvoir faire une petite pause sympa au fond de la Caldera !

Grande Canarie - Caldera de Bandama
Grande Canarie - Caldera de Bandama

Le Roque Nublo

Le Roque Nublo est une formation rocheuse impressionnante qui culmine à un peu plus de 1800 m d’altitude. Il s’agit d’un monolithe de basalte haut de 80 m, qui semble « posé » par hasard sur un plateau rocheux.  C’est l’occasion d’une belle balade, qui permet encore une fois d’admirer une belle vue sur l’île, jusqu’aux dunes de Maspalomas si le temps s’y prête, et même d’apercevoir le plus haut sommet de l’île voisine : le Teide de Tenerife, encore enneigé quand nous étions.

Grande Canarie - Roque Nublo Grande Canarie - Roque Nublo Grande Canarie - Roque NubloGrande Canarie - Roque Nublo

On se gare au point de départ de la balade, là où on peut car il y a peu de places et pas mal de monde. La montée et la descente ne prennent concrètement que 40-50 minutes, mais vous pouvez prévoir une petite heure supplémentaire pour explorer le plateau, rejoindre la base du rocher, admirer le paysage et faire des photos !

Accès : en voiture. Direction Tejeda.
Prix : gratuit
A prévoir :
– de bonnes chaussures, de la crème solaire, de l’eau.
– là encore un picnic est une bonne idée pour profiter du lieu au maximum ! Le plateau est très exposé, mais on peut trouver de l’ombre dès qu’on redescend un peu dans la forêt.
– NB : en début du chemin, un petit stand vend des boissons, des fruits, des sandwichs et des glaces.

La réserve naturelle des Dunes de Maspalomas :

Tout au sud de l’île se trouve la réserve de Maspalomas, qui offre un paysage d’immenses dunes de sable. Je ne sais pas quelle est la hauteur de ces dunes, mais je peux vous dire qu’il n’est pas facile de les escalader ! Le sable y est très fin et doux (et peut devenir très chaud s’il y a du soleil).

C’est un bout de désert super sympa à explorer, nous avons vu au moins autant d’adultes que d’enfants qui se laissaient rouler du haut d’une dune jusqu’en bas (bon, ensuite il faut remonter !). On peut traverser toute la zone de dunes pour accéder à la mer et s’offrir une baignade bien méritée.

Grande Canarie - Dunes de Maspalomas
Grande Canarie - Dunes de Maspalomas

Bien prévoir d’emporter de l’eau, car une fois dans les dunes vous risquez d’avoir soif ! Par ailleurs, je vous conseille vraiment de prévoir un picnic, car les restos que nous avons trouvés autour de la zone des dunes étaient juste horribles… des espèces d’attrape-touristes peu appétissants, situés qui plus est dans des galeries marchandes tristes à souhait… Après avoir tourné un peu, on s’est rabattu sur le premier supermarché venu pour trouver de quoi se faire des sandwichs, et c’était beaucoup mieux !

Accès : en voiture. Direction Maspalomas.
Prix : gratuit
A prévoir :
– de la crème solaire, de l’eau, un chapeau, un maillot de bain.
– des chaussures car le sable peut devenir très chaud
– une fois de plus, un picnic !

Puerto de Mogán

Si vous êtes à Maspalomas, poursuivez sur votre lancée jusqu’au port de Mogàn. C’est un joli petit port, touristique mais mignon, un endroit parfait pour déguster une glace et tremper les pieds dans l’eau.

Je vous conseille la montée au mirador : on passe par de jolis escaliers qui grimpent entre les maisons et de jolies petites rues, avec la mer qui se profile au delà des toits blancs. La vue d’en haut est pas mal, mais c’est la montée qui fait tout le charme de cette promenade !

Grande Canarie - Puerto de MogànGrande Canarie - Puerto de Mogàn Grande Canarie - Puerto de Mogàn Grande Canarie - Puerto de Mogàn

D’autres idées en vrac

Le village de Teror
Un beau centre historique et une basilique. Ce n’est pas très grand mais c’est mignon.

Puerto de las nieves
Un autre joli port, aux maisons blanches et bleues.

Las Palmas
La vieille ville (La Vegueta) et la cathédrale Santa Ana, le quartier de Triana (plus commercial), la longue plage de las Canteras… D’ailleurs, au milieu des trucs à touristes, nous avons trouvé par hasard (mais avec beaucoup d’intuition de la part de F. !) un mignon café restaurant qui propose une délicieuse cuisine exotique (asiatique et mexicaine) : faites donc un tour à la Bikina Cantina, vous m’en direz des nouvelles !

Grande Canarie - Playa de las Canteras

La route côtière, d’Agaete à Puerto de Mogàn
Si faire un peu de route ne vous effraie pas, la route de la côte Ouest de l’île est vraiment magnifique. Avec d’un côté des falaises escarpées et de l’autre des pentes montagneuses verdoyantes, le paysage vaut vraiment le coup d’œil. Entre la Aldea de San Nicolas et Mogàn, la route parcourt de belles vallées et donne envie de s’arrêter toutes les 30 secondes pour prendre des photos !

Grande Canarie - Côte Ouest


Nous avons passé de super vacances tous les 3 : Babygirl est de plus en plus marrante et autonome, elle peut participer de manière active à nos vacances. Elle marche dès que c’est possible et par chance elle est encore assez légère pour que je la porte en porte-bébé quand ça monte (Manduca forever !), donc les excursions en montagne sont totalement faisables avec elle, du moment qu’il n’y a pas 3h de marche !

Nous avions choisi un airbnb du côté de Firgas et elle a totalement conquis nos hôtes (et tous leurs animaux). Décidément, voyager avec elle est un vrai plaisir !

Connaissez-vous les Canaries ?
Êtes-vous plutôt branché(e) plage ou paysage volcanique ?

4 Comments

  1. Pingback: L’apprentissage de la propreté – Une fille d'avril

    • unefilledavril says

      Très pratique avec ce grand soleil, il lui manquait juste un petit lien pour l’accrocher sous le cou ! on a dû courir après quelques fois. 🙂

  2. Pingback: Voyager (léger) avec un jeune enfant – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.