Enfants & Parents
comments 4

L’apprentissage de la propreté

culottes

Je pensais que ce serait plus difficile… mais Babygirl a dit bye-bye à ses couches sans effort !

Je crois que c’est vers ses 18 mois que nous avons décidé de lui acheter un pot pour commencer à introduire le sujet de la propreté. Aujourd’hui, à 2 ans et 3 mois, elle n’a plus la couche depuis 2 semaines. Elle la porte encore la nuit par sécurité mais on devrait l’enlever très prochainement.

Je partage (ma fierté de maman !!!), ne serait-ce que pour témoigner du fait que ça peut être simple et sans prise de tête !

*****

18 mois :

Deux choses nous ont décidé à lui acheter un pot : elle commence à comprendre la notion de « pipi » et elle arrive à s’asseoir toute seule sur un petit tabouret.
Nous lui avons acheté un pot et expliqué à quoi il sert. Elle a bien sûr commencé par mettre ses jouets dedans, à le déplacer dans toute la maison. Puis elle s’est amusée à s’asseoir dessus toute habillée. Nous l’avons laissée se familiariser avec, et nous l’avons mise plusieurs fois dessus sans couche, en lui expliquant qu’elle pouvait rester assise dessus et que si elle voulait se relever il fallait remettre la couche.

Pour l’aider à comprendre, je l’ai mise dessus un matin à une heure où je savais qu’il se passait généralement quelque chose, et effectivement, elle a baptisé le pot. 🙂 Je pense qu’après ça elle a mieux compris son utilité. Pendant quelques jours elle a demandé à l’utiliser mais il ne se passait rien et puis tout d’un coup il y a dû avoir un déclic.

De 18 mois à 2 ans

Pendant un temps elle l’a demandé plusieurs fois par jour (avec pas mal de fausses alertes d’ailleurs) puis une fois la nouveauté passée, elle a perdu son intérêt et arrêté de vouloir aller sur le pot. Nous n’avons pas insisté mais on a continué à le proposer régulièrement juste au cas où.

2 ans

Vers 2 ans, elle a commencé à s’y intéresser à nouveau, en voyant ses copains de la crèche (qui sont tous plus âgés qu’elle) aller sur le pot et commencer à se passer de couches. A la suggestion de son éducatrice à la crèche, nous avons commencé à nous préparer à lui retirer les couches. Elle nous a conseillé de choisir une période un peu tranquille (= sans vacances ou voyages) pour commencer. La méthode conseillée : après une petite préparation psychologique dans la semaine (on annonce à l’enfant qu’on va arrêter les couches, on en parle autant à la maison qu’à la crèche), le premier pas doit être fait le week-end à la maison. A partir de là, on ne remet plus la couche, à part pour la sieste et la nuit.

Nous avons choisi de nous lancer le weekend suivant notre retour de vacances de la Semana Santa. En amont, j’ai acheté un petit livre sur le sujet, nous sommes allées ensemble acheter des culottes et un réducteur pour les toilettes.

2 ans et 3 mois

Le jour J, un samedi donc, je l’ai donc levée et je lui ai aussitôt retiré sa couche et proposé d’aller sur le pot. Après ça, je lui ai mis une culotte en expliquant ce que je lui avais déjà expliqué la veille : fini les couches ! Il fallait s’y attendre, il y a eu un petit accident dans la matinée suite auquel elle a voulu remettre la couche mais je lui ai expliqué que non, maintenant on ne mettait plus que des culottes. Le weekend s’est plutôt bien passé, avec seulement 2 autres accidents, et le lundi Babygirl est donc allée à la crèche sans couche, et un paquet de culottes de rechanges dans son sac !

A partir de là, tout est allé comme sur des roulettes. Aucun accident, elle n’a plus demandé à mettre la couche, et dès le weekend suivant elle ne l’a même plus voulue pour la sieste. Dès les premiers jours elle a commencé à nous appeler la nuit pour faire pipi et les couches que nous enlevons le matin sont sèches. Nous les laissons encore pour le moment car ça fait tout juste 2 semaines qu’on a arrêté les couches, mais je pense qu’on pourra bientôt les abandonner complètement.

La méthode (celle conseillée par notre crèche) :

  • Choisir une période calme
  • Prévenir l’enfant quelques jours en avance et expliquer ce qui va se passer
  • Commencer le weekend, avec les parents. Prévoir un weekend tranquille à la maison.
  • A partir du moment où on enlève la couche, on ne la remet plus que pour la sieste et la nuit.
  • Les accidents sont inévitables, à prendre avec bonne humeur et sans humilier/gronder l’enfant ! Je ne rentre pas dans le détail tellement ça me semble évident, mais gronder un enfant qui a eu un petit oubli ou qui n’a pas envie d’arrêter la couche n’a aucune chance de l’aider !

Quelques astuces qui ont bien marché pour nous :

  • Préparer le terrain avec un livre à lire ensemble régulièrement
  • Acheter ensemble les nouveautés : pot, culottes, réducteur
  • Parler des copains qui ne mettent plus de couches
  • Féliciter, encore et toujours
  • Laisser l’enfant choisir sa culotte le matin
  • Établir une routine fiable pour prendre tout de suite de bonnes habitudes : on s’essuie, on se rhabille, on se lave les mains…

Et surtout, être zen ! Je pense que c’est la clé : moins les parents sont stressés à ce sujet, moins l’enfant sentira de pression. D’où l’intérêt de choisir un bon moment par exemple (on évite de faire ça une semaine avant la rentrée scolaire, ou juste avant un départ en voyage !).

Et vous, comment se passe / s’est passé l’apprentissage de la propreté ?

 

4 Comments

  1. Felicitations Babygirl !!! Les deux ont été propres assez vite bien que je my sois prise trop tot pour miss chou-fleur (16 mois !). En revanche elles sont toujours pas propres la nuit. Y a bien eu 6 mois de test pour miss chou-fleur avec un accident une fois sur deux/trois mais on a capitulé en revenant en France et je mets une couche à miss momie sieste et nuit et miss chou-fleur la nuit… J’essaierais cet été pour de bon… Je pense qu’elle a juste la flemme.

    • unefilledavril says

      Oui, je pense qu’il y a facilement une part de flemme. Pour que ça vienne aussi facilement chez Babygirl c’est qu’elle était prête mais qu’elle n’avait pas spécialement envie de le réclamer d’elle même. Pour la nuit je le sens bien mais on va quand même attendre quelques jours car à la crèche ils lui laissent la couche pour la sieste, donc par cohérence je vais attendre qu’ils l’ait enlevée pour lui enlever aussi pour la nuit. Bises à vous tous !

  2. Pingback: Bilan de 2 ans de crèche – Une fille d'avril

  3. Pingback: Pouce, sucette & Cie – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.