Lifestyle
comments 4

Bullet Journal : je procrastinerai demain !

bulletjournal_1

Connaissez-vous le concept du Bullet Journal ? Pour ma part c’est quelque chose que j’ai découvert très récemment chez @frenchmadden. Après avoir vu passer quelques photos, j’étais intriguée et je suis allée me renseigner sur le sujet.

Le concept du Bullet Journal

Pour résumer en quelques mots, le Bullet Journal est un système d’organisation qui permet de tout regrouper dans un seul cahier.  En gros, on oublie les to-do lists gribouillées, les google doc, les app d’organisation, les post-its… et on regroupe tout dans un seul cahier, qu’il s’agisse d’évènements programmés (anniversaires), de choses à faire (passer au pressing, acheter un cadeau pour tata Fernande), de listes (livres à lire, films à regarder) ou d’idées et de pensées plus générales (gratitudes, envies de voyages).

Pour être efficace ce cahier doit suivre une certaine structure, mais c’est un système complètement adaptable et personnalisable. Les amateurs de jolie papeterie peuvent s’en donner à cœur joie, voire acheter le cahier officiel du Bullet Journal, mais en réalité un simple cahier qui vous plaît et un stylo suffisent.

Liens et ressources

L’idée vous intéresse ? Voici quelques liens qui m’ont aidée à mieux comprendre le concept et à visualiser la bête :

La structure d’un Bullet Journal

Un Bullet Journal se compose d’un certain nombre de pages « standard » et de pages « Collections » (dans le sens de collection of thoughts) que chacun peut créer comme il le souhaite, selon ses envies et ses besoins.

Les pages standards

INDEX
Les premières pages du cahier doivent être consacré à l’Index, qui est en fait une table des matières. Afin de pouvoir s’y retrouver facilement, on note sur cette page les sujets et leurs numéros de pages.
Plutôt que d’indiquer les pages dans l’ordre et le sujet auquel elles correspondent, il vaut mieux faire l’inverse car certaines collections peuvent s’étendre sur plusieurs pages non consécutives. Par exemple : Recettes à faire : 8, 9, 30

FUTURE LOG
Cette rubrique permet de noter des items qui peuvent être programmés plusieurs mois en avance. L’idée est de représenter toute l’année ou au moins les 6 prochains mois, pour une planification sur le long terme.
Comme j’ai commencé mon Bullet Journal en juillet, j’ai tout simplement consacré une double page à la représentation du 2ème semestre 2016.

bulletjournal_4

MONTHLY LOG
Le Monthly Log a évidemment pour but d’organiser le mois. Il consiste en un calendrier (page de gauche) et une liste de tâches pour le mois (page de droite).
Totallement à gauche : lister toutes les dates du mois en colonne, suivi d’une lettre pour indiquer le jour de la semaine.

bulletjournal_2

DAILY LOG
Le Daily Log est pensé pour l’organisation au quotidien. Pour chaque jour, il faut commencer par marquer la date puis on peut rentrer les tâches, évènements ou autres qui concernent ce jour. L’idée est de le faire au jour le jour. Chaque soir on peut faire le bilan du jour écoulé et préparer le log du lendemain, en reportant notamment les tâches qui n’ont pas été faites.

bulletjournal_3

Les Collections

Dans les Collections, tout est possible ! Il faut juste bien penser à indiquer en en-tête de la page le sujet de la Collection, et à reporter les numéros de page dans l’Index pour pouvoir s’y retrouver par la suite.

bulletjournal_5

Quelques idées de Collections :

  • Recettes à tester
  • Livres à lire / Films ou séries à regarder
  • Notes pour un projet ou un voyage
  • Articles de blog à écrire

… mais aussi : Budget, Suivi de grossesse, Citations, etc.

Pour que tout cela fonctionne : le principe du Rapid Logging

Le Rapid Logging est la base du Bullet Journal, dans le sens où c’est le « langage » qui fait que le journal peut être efficace et utile. Cela consiste tout simplement à écrire de manière concise, généralement sous forme de bullet points (liste à puces en français), et à utiliser les numéros de page et des titres pour s’y retrouver. Rien de compliqué du coup !

Numéros de page et titres

Numéros de page : utiliser un carnet numéroté ou numéroter à la main.
Titre : titrer les pages de manière visible, pour retrouver facilement chaque sujet.
Les sujets et leurs numéros de pages doivent, comme on l’a vu, être reportés dans l’Index.

Puces & principe de migration des tâches

Une des forces du Bullet Journal vient du fait que les tâches peuvent facilement être migrées, d’un jour sur l’autre ou d’un mois sur l’autre. On l’indique par des puces, que chacun peut personnaliser à la guise. Vous trouverez plusieurs variantes de ces puces sur internet, voici celles que j’utilise :

Mes puces :
– une tâche
+ en barrant le tiret pour le transformer en croix, j’indique qu’il s’agit d’une tâche réalisée
-> en convertissant le tiret en flèche, j’indique que la tâche est reportée/migrée au jour ou mois suivant

Comment commencer un Bullet Journal ?

Vous avez envie de commencer un journal mais vous n’êtes pas sûr(e) de savoir par où commencer ? Voici la liste des premières pages à créer, ensuite à vous de créer les Collections qui vous intéressent, au fur et à mesure :

Dans l’ordre :

  1. Index : consacrer 2 doubles pages à l’Index
  2. Future log : 2 doubles pages pour représenter les 12 mois de l’année (ou si vous commencez maintenant, une double page suffit pour représenter les mois jusqu’à la fin de l’année).
  3. Monthly log : une double page pour le Monthly log du mois en cours : la page de gauche représente le calendrier et la page de droite est consacrée aux tâches et notes pour le mois.
  4. Daily log : commencez par le jour en cours et remplissez la page au fur et à mesure.
  5. A partir de là, créez les pages que vous souhaitez ! Rajoutez des pages Daily log au fur et à mesure que le temps s’écoule, et une double page Monthly Log dès qu’un nouveau mois commence.

bulletjournal_6

Mon Bullet Journal & mes impressions sur ce système

Utilité et Avantages comparé à d’autres outils

Cela fait un peu moins d’un mois que j’ai commencé mon journal et je dois dire que j’aime bien le principe. J’avais jusqu’à présent différents outils (un carnet pour organiser les voyages, différents google docs, une app de to-do lists, une app de prise de notes variées…) et j’ai pu tout regrouper dans un seul carnet.

Cependant je continue à utiliser l’Agenda de Google pour mes rdv, les anniversaires, les déplacements ou voyages, etc. car j’ai besoin de planifier des choses très en amont, de me mettre des rappels, et de partager mon planning avec F.

Les Logs

Pour l’instant je n’ai pas utilisé le Future Log, je n’ai pas vraiment pris le temps de me pencher sur la manière dont cette rubrique pourrait me servir. Comme ce n’est pas la possibilité de marquer les évènements qui m’intéresse le plus, je pense que je m’en servirai pour marquer des objectifs (ex : en septembre, avoir trié les papiers administratifs ; en octobre avoir refait mon passeport, etc.)

C’est d’ailleurs ce que je fais pour le Monthly Log, j’indique les tâches que je veux avoir réalisées d’ici à la fin du mois. Cependant il faut que je pense à le consulter régulièrement pour ne pas oublier ces tâches. Le calendrier mensuel me sert assez peu en revanche, mais je vais voir si je peux l’utiliser pour programmer à l’avance certaines tâches, afin de les reprendre ensuite dans le daily log (ex : 1er samedi de septembre : trier les papiers administratifs)

Pas de souci en revanche pour le Daily Log, je m’en sers au quotidien et je trouve qu’il me permet de moins procrastiner ! Quand je rentre du travail je le consulte pour voir ce que j’ai à faire avant la fin de la journée. La perspective de pouvoir barrer les tâches me motive à m’en occuper plutôt que de m’affaler dans le canapé !

Les Collections

Je les crée au fur et à mesure, en fonction de mes besoins. J’ai des pages dédiées aux recettes que je veux tester, aux articles que je veux écrire, aux voyages que nous sommes en train de préparer…

La forme

On voit sur internet des Bullet Journals très décorés, très colorés, où chaque page est une petite œuvre d’art de calligraphie… Tout ça me passe complètement par dessus la tête, car je veux avant tout un cahier pratique, très fonctionnel et utilisable immédiatement. Pas question de devoir consacrer une demi-heure à la déco d’une page ou à la calligraphie d’un titre. Mes pages sont donc très sobres, j’écris au Bic bleu et les titres au feutre rose, pour qu’ils soient faciles à repérer. Je veille à ce que les pages soient très simples, mais harmonieuses et cohérentes entre elles, pour que le journal soit quand même agréable à parcourir et à utiliser.

Et voilà, vous savez tout !
Alors, est-ce que ce système est fait pour vous ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 Comments

  1. J’ai adoré ta façon de présenter le journal et franchement, j’ai pas trouvé mieux comme article ! Bravo, c’est très bien expliqué. Et merci de donner les pages nécessaires pour chaque chose, ça évite de se sentir perdue 😉
    Bonne journée

    • unefilledavril says

      Merci beaucoup, je suis ravie que tu aies trouvé ça utile !

  2. Sacré découverte ! Je ne connaissais pas du tout ce nouveau concept et ça m’a l’air bien pratique ! à tester 😉

    • unefilledavril says

      Oui, je trouve ça pas mal du tout pour s’organiser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.