Lectures
Leave a comment

Lectures #8 : Kaboul, Silicon Valley et Mont Everest

lectures8

Ces derniers mois j’ai passé pas mal de temps à terminer des séries : Outlander de Diane Gabaldon (il ne me reste plus que le tome 7 et le 8 qui apparemment vient de sortir), les 15 (pour l’instant) tomes de The Dresden Files de Jim Butcher, une série de fantaisie urbaine basée à Chicago et remplie de personnages attachants. J’ai aussi relu les Cerfs-volants de Kaboul, découvert par hasard le personnage de Elon Musk et passé un weekend à escalader les sommets les plus difficiles au monde dans un superbe manga de Jiro Taniguchi.

*****

Les cerfs-volants de Kaboul, Khaled Hosseini

{Lu en anglais : The kite runner}

Résumé : Kaboul, dans les années 70. Bien que frères de lait et élevés au sein de la même propriété, Amir et Hassan ont grandi dans des mondes différents : le premier est le fils d’un riche commerçant, membre de l’élite pachtoune du pays, le second est fils de leur serviteur, issu de la minorité ethnique des Hazaras, méprisée de tous. Inséparables, liés par une même passion pour les cerfs-volants, les deux enfants se vouent une amitié indéfectible. Mais l’été de ses treize ans, alors qu’il désespère de gagner l’affection d’un père qu’il vénère et redoute à la fois, Amir trahit cette amitié de la pire des manières.
Plus tard, lorsque les Soviétiques envahissent le pays et qu’il fuit en Californie avec son père, Amir pense qu’une nouvelle vie s’ouvre à lui.

L’auteur : Khaled Hosseini est né en Afghanistan, à Kaboul, en 1965. Durant sa jeunesse il déménage en famille en Iran puis en France, et finalement aux Etats-Unis où ses parents demandent l’asile politique lorsque la révolution les empêche de retourner en Afghanistan. Il deviendra par la suite un ambassadeur de bonne volonté du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Mon avis : après avoir lu « Dans la mer il y a des crocodiles : L’histoire vraie d’Enaiatollah Akbari » de Fabio Geda, j’ai eu envie de me replonger dans « Les cerfs-volants de Kaboul ». Le narrateur n’a rien d’un héros, sa lâcheté le rend méprisable, mais aussi réaliste. L’histoire est dure, poignante, le témoignage d’une réalité qu’on préfèrerait oublier.

coeur2  A lire absolument coeur2

*****

Elon Musk, Ashlee Vance

{Lu en anglais : Elon Musk: Inventing the Future }

Résumé : Elon Musk est considéré aujourd’hui comme un entrepreneur de génie, un des plus grands industriels de notre époque, un Tony Stark de la vie réelle. Dans cette biographie, on découvre peu à peu l’homme derrière Paypal, SpaceX, Tesla, SolarCity ou encore  plus récemment le projet Hyperloop. Mais aussi son ambition incroyable, son engagement sans faille dans des projets que ses pairs ou le public ont considérés comme fous : la réalisation de fusées par une entreprise privée, à des tarifs défiant toute concurrence ; la commercialisation de véhicules 100% électriques, à la fois efficaces et désirables ; la future colonisation de Mars, etc. Vance utilise également l’histoire de Musk pour remettre en question notre époque : comment les plus grands cerveaux de notre temps peuvent-ils se consacrer à des choses aussi futiles que de faire cliquer sur des pubs ou de lancer le nouveau réseau social à la mode, plutôt que d’œuvrer à la survie et au bien-être de l’espèce humaine ?

Mon avis : le nom d’Elon Musk ne me parlait pas du tout avant que F. me parle de ce livre, et je dois avouer que même les noms de SpaceX ou Tesla m’étaient inconnus. Et pourtant, j’ai dévoré cette biographie. Les combats d’Elon Musk, en faveur des véhicules électriques et du solaire sont des sujets que je trouve plus qu’intéressants. Le personnage en lui-même est impressionnant par ses convictions et son acharnement. C’est d’autant plus intéressant que l’histoire de Musk et ses entreprises n’est pas finie, et promet d’être riche en rebondissements dans les prochaines années.

coeur2  Super intéressant, prenant coeur2

*****

Le sommet des dieux, Jirō Taniguchi & Baku Yumemakura

{En japonais : 神々の山嶺, Kamigami no Itadaki}

Résumé : Un photographe alpiniste japonais, Fukamachi, pense avoir retrouvé l’appareil photo qui accompagnait George Mallory, un alpiniste britannique, lors de sa tentative d’ascension de l’Everest en 1924. Mallory et son coéquipier Irvine avaient été aperçus lors de l’ascension à proximité du sommet, avant de disparaitre à tout jamais. Depuis leur disparition, aucune preuve n’a pu établir s’ils ont effectivement atteint le sommet ou non. Si l’appareil photo est bien celui que portait Mallory, il pourrait apporter la preuve tant attendu.

Sur son chemin pour retrouver l’appareil et savoir si George Mallory et Andrew Irvine ont été les premiers hommes à avoir atteint le sommet du mont Everest, Fukamachi va rencontrer Habu Jôji, grand alpiniste, et par la même occasion enquêter sur l’histoire entre lui et son rival Hase Tsuneo, qui pourrait l’aider dans sa recherche.

Mon avis : Je suis depuis longtemps fan de Taniguchi (Le gourmet solitaire, Le journal de mon père, etc.), ce qui m’a bien entendu donné envie de découvrir cette série. De base, je ne suis pas une passionnée de montagne et encore moins d’alpinisme, et pourtant je suis rentrée immédiatement dans l’histoire et j’ai dévoré les 5 tomes en un weekend. Les dessins transmettent toute l’intensité des épreuves que traversent les alpinistes, tandis que l’histoire prend la forme d’une enquête passionnante.

coeur2  Magnifique  coeur2

Quels livres pensez-vous lire d’ici à la fin de l’année ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.