Barcelone, Espagne
comments 3

Adéu! Bilan de nos 6 ans à Barcelone

Bilan de nos 6 ans à Barcelone

Nous étions arrivés à Barcelone en décembre 2010, fraîchement diplômés, pleins d’enthousiasme pour cette nouvelle aventure et quand même un peu inquiets du fort taux de chômage des jeunes en Espagne. Nous allons en repartir dans quelques jours, après 6 années dans cette ville qui est devenue la nôtre et qui a vu naître notre Babygirl !

Dès le début on s’y est senti bien. Chez nous.

Il faut dire que c’est une ville plus que facile à vivre. Il y fait beau, il y fait bon. Comme ailleurs les gens ont leurs soucis et pourtant on ne ressent pas la même hostilité ou le pessimisme qu’on ressent si facilement en France.  Il n’y a pas de grèves toutes les 2 semaines dans les transports en commun, les taxis sont nombreux et offrent le service qu’on attend d’eux, avec un brin de conversation en prime.

La boulangère t’appelle princesa quand tu débarques, même si tu as l’air de sortir du lit, la caissière te sort du cariño par-ci, cariño par-là. Toutes les grands-mères du quartier se retournent sur ton passage si tu sors avec un bébé et te font la conversation, à base de nen o nena?, ou de qué mona!

Bilan de nos 6 ans à Barcelone Bilan de nos 6 ans à Barcelone

En arrivant, tu te rends compte assez rapidement qu’il vaut mieux arrêter de sortit des « ok » et « adios » à tout bout de champ si tu ne veux pas passer pour un touriste, mais plutôt vale et adéu pour faire couleur locale. Tu apprends qu’il n’y a pas que les bravas dans la vie (ya les croquetas aussi !) et bien vite tu n’imagines même plus prendre l’apéro sans partager quelques tapas.

Le dimanche midi en revanche, c’est vermut en terrasse. Et sinon le weekend il y a toujours des brocantes (mercadillos), des évènements avec plein de food trucks (Eat street, Palo Alto Market, …). Et puis tous les concerts et festivals tout au long de l’année (Cruïlla, Primavera Sound, Sonar, pour ne citer qu’eux).

Bilan de nos 6 ans à Barcelone

Quand tu vis à Barcelone, tu te rends compte qu’il y a tout le temps du monde dans la rue, même en dehors des coins touristiques.
La vie de quartier est forte, la ville est vivante et la rue appartient à tous. A la nuit tombante, des groupes de personnes âgées discutent en prenant l’air, et côtoient des familles avec enfants, des groupes d’ados, etc. Les espaces publics sont partagés, et ça ne « craint » pas de rester jouer au parc une fois la nuit tombée ou de prendre le métro pour rentrer de soirée. Les filles peuvent se balader en jupe sans avoir à s’inquiéter d’être enquiquinées sur le chemin.
C’est triste d’avoir à souligner ces points, mais un passage à Paris ces derniers jours m’a rappelé à quel point Barcelone est une ville cool sur cet aspect.

Quand tu vis à Barcelone, tu regrettes un peu qu’il ne fasse pas à un chouilla plus froid pour Noël, mais tu es bien content quand tu peux te balader en Tshirt dès le mois de mars. En été, tu prends le train jusqu’à la plage de Casteldefels ou d’Ocata pour le prix d’un ticket de métro  plutôt que d’aller à la Barceloneta. Tu connais les terribles averses qu’il peut y avoir et tu découvres qu’une proportion étonnante de Barcelonais ont des bottes de pluie ! (surtout pour une ville où il ne pleut pas beaucoup).

Avec un enfant, tu découvres tout le bonheur de vivre dans une ville kids friendly. Ils sont les bienvenus dans les bars et les restos, de toute façon tu ne fais pas 3 pas dans la rue sans croiser une poussette. Il y a des écoles et des crèches à tous les coins de rue, des parcs dans tous les quartiers, et plein d’activités pour eux en été et le weekend.

Les places en crèche (privée) sont plutôt faciles à obtenir, par contre l’inscription à l’école est un drôle de système, mais bon, on y survit. (En revanche, pas la peine d’espérer des aides sociales, par exemple le prix des repas à la cantine est le même pour tous, quels que soient les revenus.)

Bilan de nos 6 ans à Barcelone

D’ailleurs, même si le coût de la vie en Espagne est plus bas qu’en France, il ne faut pas croire que Barcelone soit une ville bon marché. Les loyers sont aussi chers que dans les grandes villes françaises.

Mais la qualité de vie est vraiment incroyable. C’est une ville active, dynamique, sportive, internationale, qui reste pourtant à taille humaine.
Nous avons passé 6 super années ici, nous avons pu bénéficier d’un environnement accueillant pour notre puce et profiter de la qualité des structures (centre médical, crèche, école), nous avons mangé, dansé, bu, couru, pédalé au rythme de la ville.
Nous ne savons pas encore avec certitude si nous reviendrons vivre ici à notre retour, mais ce qui est sûr c’est que nous garderons un excellent souvenir de notre vie ici.

Et vous, quelle est votre ville coup de cœur parmi celles où vous avez vécu ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 Comments

  1. Christelle says

    Coucou!

    Je profite d’un moment de libre pour faire un tour sur ton blog!
    J’espère que vous avez de bonne de fête de noêl.

    C’est très beau ton post sur ta ville!

    Pour nous c’est GRENOBLE!!!! Les montagnes… les écolos… les végan…. les sportifs!!

    Bise à plus
    les TTC

  2. Nous sommes relativement nouveaux sur Barcelone nous sommes là depuis juin 2016 en famille et nous sommes pour l’heure comblés par cette ville fantastique. Je me reconnais dans bien des aspects de ton billet.
    Bonne continuation

    • unefilledavril says

      Merci et très bonne continuation sur Barcelone ! D’ailleurs si tu cherches « Barcelone » dans la barre de recherche du blog, tu trouveras des articles avec quelques infos utiles comme des bonnes adresses, des idées de promenades à vélo, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.