Argentine
comments 2

Perito Moreno : 50 nuances de bleu

calafate_featured

16 heures de bus, ça peut sembler long… (oui, c’est long), mais ça se fait ! Même avec une bestiole de 3 ans. C’est d’ailleurs sûrement elle qui a le mieux dormi de tout le bus, vu qu’elle est capable de dormir allongée dans la largeur du fauteuil. Ce n’est pas donné à tout le monde (et surtout pas à nous, pauvres adultes !).

Partis à 7h du matin d’Ushuaïa, nous arrivons donc aux alentours de 1h du matin à El Calafate, la ville qui sert de camp de base pour partir à la découverte du glacier Perito Moreno. Le trajet se sera déroulé sans encombre à part, euh… un premier arrêt à la frontière de sortie d’Argentine (avec contrôle des passeports) ; un deuxième arrêt à la frontière d’entrée au Chili, avec contrôle des passeports et douane (aucun fruit ou légume ne doit passer la frontière sous peine de grosse amende) (ne me demandez pas pourquoi les 2 frontières ne sont pas au même endroit, je me pose la même question !) ; une traversée en ferry du détroit de Magellan pour repasser côté Argentine ; un nouveau contrôle de passeports lors de l’entrée en Argentine ; et enfin 2 contrôles de la gendarmerie à des endroits assez aléatoires. Autant dire qu’on n’a fait que monter et descendre de ce bus ! A part ça pas, aucun incident notoire à déclarer, à part un petit vomi intempestif de notre Raccoon dans la première demi-heure, dont les effluves seront bien vite masqués par les odeurs de chaussettes de tout le monde !
#nivuniconnu #glamourtoujours

A El Calafate, nous passons la première journée sur place à nous renseigner sur les excursions possibles. Pour le Perito Moreno, il s’agit notamment de le découvrir depuis des passerelles en bois qui font face au glacier sur une bonne longeur, ou carrement d’aller marcher sur la glace lors d’un trek organisé. Grâce à Arnaud et Vanessa, nous savons que nous ne pourrons pas faire le trek sur la glace tous les 3, car les enfants de moins de 10 ans ne peuvent pas y participer. Fabien fera donc le le trek (version « Mini Trekking » avec 1h30 de marche sur la glace plutôt que version « Big Ice » qui est horriblement chère) pendant que nous découvrirons le Perito Moreno entre filles depuis les passerelles et en bateau (« Safari nautique »).

calafate2

Les prix sont très élevés (et ne cessent d’augmenter avec l’inflation) :

  • Mini-trekking (agence Hielo Aventura) : 2 400 ARS (sans repas) + entrée du parc Los Glaciares (330 ARS)
  • Passerelles : trajet en bus jusqu’au parc : 700 ARS (Lilly ne paie pas si elle fait le trajet sur mes genoux) + entrée du parc Los Glaciares (330 ARS – gratuit pour les enfants)
  • Safari nautique : 400 ARS (gratuit pour Lilly)

Le Perito Moreno

Le bus passe nous chercher à l’hotel vers 9h et c’est parti ! Nous traversons El Calafate dans tous les sens pour récupérer les différentes personnes qui feront la visite, puis direction Le Perito Moreno, à environ 2h de route. En chemin notre guide nous apprend plein de choses sur la région que nous traversons et sur les glaciers.

calafate6RT

Une fois arrivés, nous disposons d’une grosse heure et demi pour parcourir les passerelles avant de nous retrouver pour le safari nautique. Avec Lilly, nous semons le groupe rapidement pour parcourir les passerelles à notre rythme.

Le glacier est immense et très beau. Nous en avons vu d’autres plus tard, un peu plus au nord dans le parc, et je comprends mieux ce qui fait la renommée du Perito Moreno : il est particulièrement photogénique !
La glace montre différentes teintes de bleu, et elle est traversée de noir par endroit : ce sont des sédiments pris dans la glace.

En dehors des milliers de photos à prendre, l’attraction principale consiste à écouter les craquements de la glace et à apercevoir les gros blocs de glace qui se fissurent et tombent dans le lac avec fracas.

calafate4RT
calafate3RT
calafate5RT

Nous sommes revenues de notre journée très contentes et nous avons retrouvé Fabien, ravi de sa journée sur la glace.

El Calafate

Malgré un bon nombre de propositions toutes plus attirantes les unes que les autres (journée à Torres del Paine, visite d’autres glaciers, etc.), nous n’avons malheureusement pas pu faire d’autres activités à El Calafate car tout est extrêmement cher et nous devons garder du budget pour la suite. D’ailleurs, tout est très cher dans cette ville, qu’il s’agisse de l’hébergement, des restaurants ou même de l’alimentaire en supermarché. Nous étions contents de repartir vers El Chalten, où nous pourrons randonner gratuitement !

Bonne adresse : La Zorra Taproom
Une adresse à retenir absolument car non seulement c’est délicieux (et ils ont de la bonne bière), mais en plus c’est un des endroits les plus économiques que nous ayons trouvés dans cette ville où tout est cher. Le ragoût d’agneau est parfait (dixit la fille qui n’aime pas trop la viande).

calafate-7

Avis aux voyageurs :
Si vous quittez El Calafate en direction d’El Chalten, pensez à retirer avant de partir car le distributeur (le seul et unique) à El Chalten n’accepte pas les cartes bancaires avec chip métallique, et il est quasiment impossible de payer par carte là-bas.
calafate1

La jolie lumière du soir dans les collines au dessus du centre-ville.

Après cette étape inoubliable (mais chère), nous voilà prêts à partir à la découverte d’El Chalten et du Fitzroy !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Comments

  1. manu says

    Dommage que vous n’ayez pu aller à Torres del paine: c’est également très beau… et très cher aussi….
    Par contre, nous n’avions pas eu votre chance en termes de temps: nous n’avons pu entrevoir la totalité des 3 torres quelques instants entre 2 nappes de nuages.
    Le vent était assez intense et nous avons goutté à la rando sous la pluie: heureusement, avec le vent, on a pu séché vite!

    profitez bien de la suite.
    Bisous

    • unefilledavril says

      Hello Manu !
      Ah, je ne savais pas que vous y étiez allés ! Oui, petit regret pour nous, on est monté direct à Calafate plutôt que d’aller d’abord à Torres del Paine mais apparemment tous les hébergements étaient pris vu que c’est la haute saison. On s’est bien rattrapé par la suite à El Chalten, on a eu une superbe journée bien dégagée avec vue imprenable sur le Fitzroy. Bises à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.