Bolivie
comments 2

2 jours de trek dans la vallée des condors

IMG_20170310_133708056_HDR-1

Alors que nous préparions notre itinéraire en Bolivie, je suis tombée par hasard sur le site du Valle de los condores près de Tarija. Après quelques recherches et de nombreux échanges avec Vincent, le responsable, nous avons décidé de nous lancer pour notre premier trek avec Lilly ! De Salta, nous avons donc décidé de passer d’abord par la jolie ville de Tarija -point de départ du trek- avant de nous rendre à Tupiza pour y faire le salar d’Uyuni.

Préparation du trek

Le trek consiste en une randonnée dans la région de Tarija, avec un guide local, pour aller voir les condors qui vivent dans les montagnes. Il existe plusieurs formules (1 nuit ou plus) et différents niveaux de difficultés, donc c’est assez adaptable aux souhaits et aux capacités de chacun. Pour ma part, j’ai beaucoup échangé par email avec Vincent, le responsable à l’origine de ce projet, afin d’évaluer la difficulté et la faisabilité du trek pour nous et notre blondinette de 3 ans. En effet, nous sommes d’assez bons marcheurs et nous avons déjà fait pas mal de randos à la journée depuis le début de ce voyage, mais un trek avec nuit sous la tente, c’est une autre histoire ! Il faut de l’eau, des repas, des vêtements chauds pour la nuit, et bien sûr le matériel pour camper… sachant que dans notre cas tout le matériel doit être porté par un seul d’entre nous puisque l’autre porte la bestiole !
Heureusement nous apprenons que dans le cas de ce trek, le poids à porter reste limité car le matériel de camping est déjà sur place. Il reste donc une douzaine de kilos chacun à porter (un sac avec nos affaires, les sacs de couchage et de l’eau ; et Lilly bien sûr). C’est un beau challenge qui s’annonce pour nous car en plus du poids, le trek commence par 700 m de dénivelé pendant les 2 premières heures !

Direction la vallée des condors !

Après un passage à l’agence pour nous coordonner, nous partons de Tarija vers 15h en taxi. L’occasion de découvrir les joies de la conduite à la bolivienne : le but du jeu est d’éviter les nombreux animaux et les gens qui marchent sur la route ! On découvre aussi qu’il n’y a que rarement des ceintures de sécurité, tout le monde s’en fout, et l’usage des phares a l’air d’être assez facultatif…

Sur le chemin avant d’arriver au petit village de Rosillas, nous goûtons de délicieuses empanadas blancas (empanadas saupoudrées de sucre glace et fourrées à la confiture de citrouille, c’est très sucré mais très bon). Au bout d’une heure, nous arrivons à la ferme où nous allons dormir, et qui sert de point de départ pour le trek : tout est très joli, nous avons une grande chambre pour nous dans un très joli corps de ferme.

IMG_20170309_170414734_HDR
IMG_20170309_170424103

On est accueilli par Sofia et son fils Angel, qui nous emmènent voir la cuisson du pain produit sur place : on le goûte dès la sortie du four, c’est super bon, légèrement sucré. Ensuite direction la traite des vaches : il y a 3 belles vaches à la ferme, qu’il faut traire 2 fois par jour. Sofia vend leur lait aux gens du village et produit également du fromage. La traite est l’occasion de goûter l’Ambrosia :  3 cuillères de sucre, de l’alcool de raisin blanc, et 2/3 de lait tout juste tiré. Pas mal du tout ! Lilly et Angel ont quant à eux le droit de manger la mousse du lait à la petite cuillère. On s’essaie aussi à la traite, pas facile du tout !

IMG_20170309_172011817
IMG_20170309_181204330
IMG_20170309_181843
IMG_20170309_183144

Après un bon dîner cuisiné par Antonia, la responsable des repas, il nous reste à préparer nos sacs pour le trek. Une bonne nuit de sommeil, un réveil aux aurores, un bon petit déjeuner avec le lait et le pain de la ferme, ainsi que le miel produit par Sofia, nous voilà prêts à partir ! Nous rencontrons Francisco qui sera notre guide. Il est avec Vincent à l’origine du projet, et c’est lui qui va nous emmener à la recherche des condors.

Nous partons sous une pluie légère, qui s’arrête heureusement assez rapidement. Comme prévu, la montée est intense pendant les 2 premières heures mais avec quelques pauses on tient le coup. Assez rapidement on atteint un premier plateau d’où on peut déjà voir des condors qui nous survolent. On continue de monter jusqu’en milieu de journée : il n’y a pas vraiment de chemin, on suit des sentiers empruntés/créés par les vaches, ce sont des passages étroits entre les buissons, heureusement qu’on a un guide !

IMG_20170310_112415
IMG_20170310_104219374
IMG_20170310_152920029

Vers midi nous arrivons au site du campement, ouf ! On installe les tentes (vertes, pour se fondre dans le paysage) puis on picnique pour reprendre des forces. Pendant l’après-midi, Francisco nous emmène encore un peu plus haut, sur un plateau supérieur d’où on voit très bien les condors. Ils font jusqu’à 3 mètres d’envergure, c’est impressionnant. Leur vol est majestueux, on apprend que ce sont des oiseaux qui ne font que planer au grès des courants aériens, c’est pourquoi on ne les voit jamais battre des ailes. Lilly fait quasiment toute la montée toute seule (200 m de dénivelé !), Francisco n’en revient pas !

On redescend alors que le ciel se couvre et on commence à se préparer pour le soir : du bois pour le feu, de l’eau de la source. Francisco allume un feu et commence à préparer le repas. Il n’est que 17h30 mais le soleil est déjà en train de se coucher et il va faire nuit. Le repas est délicieux, Francisco nous raconte des histoires de puma rôdeur autour du feu histoire de mettre l’ambiance… Bien fatigués, nous sommes contents d’aller nous coucher sous la tente dans des duvets bien chaud. Pendant la nuit il pleut et le tonnerre résonne, il y a aussi quelques vaches qui viennent nous voir dont une qui nous casse les oreilles avec sa clochette, mais la nuit est bonne et nous sommes bien au chaud tous les 3.

IMG_20170310_171057289_HDR
IMG_20170310_173551
IMG_20170310_173124

On se réveille avec le soleil. Après un bon petit déj (le miel de Sonia !), on range et on prend le chemin du retour. Il n’est que 8h mais le soleil s’est levé et tape déjà très fort. La descente est intense pour nos genoux mais on fait tout d’une traite car le soleil brûle. A l’arrivée, nous prenons une douche bien méritée avant d’aller déguster le festin préparé par Antonia : une délicieuse parillada accompagnée d’arroz con queso (riz au lait au fromage), de tranches de citrouille rôtie et d’une sauce au yaourt incroyable. Comme nous avons négocié une nuit supplémentaire gratuite, nous passons une après-midi tranquille à la ferme, histoire de bien se reposer avant d’attaquer l’aventure suivante : le salar d’Uyuni et les merveilles du Sud Lipez !

IMG_20170311_092516

Trek Valle de los condores
Adresse : Calle Virginio Lema #284 entre calle Mendez y Suipacha, Tarija
Mail : contact@valledeloscondores.com
Site : www.valledeloscondores.com

Bilan de l’expérience

Un trek très chouette, avec un guide très sympathique, qui nous a appris beaucoup de choses sur le chemin et a été aux petits soins pour Lilly. La difficulté de la randonnée était correcte et toute l’organisation très bonne. Seul point noir : le prix qu’on a trouvé assez élevé (surtout pour la Bolivie !) :  1080 Bs par adulte en prix de base. Nous avons heureusement pu négocier un peu, notamment avec une nuit supplémentaire gratuite à la ferme. Le prix devient plus intéressant pour 4 adultes : 850 Bs. En tout cas le trek était bien adapté pour nous et nous en gardons un super souvenir.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Comments

  1. Narb says

    J’aurais été Raccoon, je serais descendue en m’accrochant aux pattes d’un condor, après avoir crié « nous sommes tous du même sang, vous et moi ! », histoire d’économiser les genoux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.