Bolivie
comments 3

Dernière étape bolivienne à Sucre

IMG_20170319_112955357feat2

Il y a décidément un retard fou sur le blog, c’est dur de garder le rythme avec tant de choses à dire et à écrire ! Sans compter le wifi qui coopère plus ou moins selon les endroits où on loge… Toujours est-il qu’après cette série d’articles sur le Salar d’Uyuni et le Sud Lipez, il est plus que temps que j’avance sur le reste de notre trip en Bolivie et au Pérou !

Après une nuit de bus, nous arrivons donc à Sucre la tête dans le… frais et dispos, mais comme il est à peu près 5h du mat, nous savons qu’une loooongue journée nous attend. En effet, il fait encore nuit noire, donc pas question de quitter le terminal pour rejoindre notre hôtel avant un bon moment. On se prépare donc à attendre 2 bonnes heures, assis par terre dans le terminal, quand soudain… une rabatteuse nous aborde et nous demande si on cherche un logement. On a déjà une réservation, mais en zieutant son badge, je me rends compte qu’elle vient justement de notre hôtel ! Ni une ni deux, elle nous met dans un taxi pour qu’on aille récupérer notre chambre directement. Crevés par la nuit dans le bus, nous sommes ravis de pouvoir aller nous coucher dans un bon lit pour faire quelques heures de sieste ! L’hôtel est construit autour d’une cage d’escalier ouverte sur la rue, il fait un froid de canard, mais une fois sous les couvertures c’est le bonheur.

Nous avons prévu de rester quelques jours à Sucre avant de partir à La Paz rejoindre ma sœurette qui vient nous rendre visite, mais au final ça ne se passera pas comme ça puisque nous aurons plutôt la joie d’aller découvrir… le milieu hospitalier bolivien ! Blague à part, Fabien étant à nouveau malade, une visite chez le docteur s’impose (et il se trouve qu’en Bolivie c’est à l’hôpital qu’on va directement, même pour une simple consultation.). Pendant plusieurs jours nous faisons plein d’allers-retours entre l’hôtel et l’hôpital, et différents examens, avant qu’il soit finalement hospitalisé pendant 48h. Pas une partie de plaisir, mais nécessaire pour le remettre sur pied avant la suite de notre voyage ! Notre séjour à Sucre sera du coup prolongé de quelques jours, en attendant d’avoir le go des docteurs pour partir.

Se faire soigner à l’étranger n’est pas forcément évident, et les frais peuvent vite augmenter, surtout dans le cas d’une hospitalisation. Avant un voyage de longue durée il est donc important de souscrire une assurance médicale adaptée, dans notre cas Chapka Assurances.

IMG_20170320_112535970

Autant dire que pendant cette semaine un peu chaotique, nous n’avons pas beaucoup visité Sucre ! C’est quand même une ville que j’ai trouvé très sympa : très remuante, très animée. Les rues autour du Mercado Central sont incroyables, jalonnées de stands et d’étals à même le sol, pleines de monde et d’animation. Les étals fleurissent à tout moment de la journée, mais c’est le soir que la foule est la plus dense. On trouve de tout : vendeurs de DVD gravés, étals de revues pour enfants, sandwichs préparés à la demande, brasiers portatifs garnis de brochettes en train de cuire, glaces, parts de gâteaux crémeux… Même si dans les rues j’étais seule avec Lilly la plupart du temps, j’ai beaucoup aimé la ville et je m’y suis toujours sentie en sécurité. J’ai aussi adoré le fait que tout soit très peu cher : après 2 mois en Argentine et au Chili, avoir enfin le sentiment qu’on peut se faire plaisir, ça fait du bien ! 2 Bs pour une part de queque (cake en phonétique) dans la rue, un grosse coupe de fruits à la crème pour 10 Bs au marché, manger à 2 au resto pour 25 Bs, etc.

IMG_20170321_141216636 IMG_20170319_190853

A voir à Sucre

Le Mercado Central

Le Mercado Central est l’endroit à ne pas louper ! Des étals de fruits et de légumes à perte de vue, c’est juste magnifique. Perdez-vous dans ses couloirs,  admirez des fruits inconnus, succombez aux harrangues des vendeuses…. On peut bien sûr y manger, que ce soit un plat bien copieux pour quelques bolivianos, ou des gourmandises plus légères (jus de fruit frais, coupe de fruits, petits gâteaux).

IMG_20170319_131522789portaitnb

La vue sur les toits de la ville, depuis l’Iglesia de la Merced

Pour 10 Bs, on peut monter sur le toit de l’église et admirer la vue, qui parait-il est une des plus belles de la ville. Avant d’y aller, vérifiez les horaires d’ouverture car l’église ferme en milieu de journée et ne réouvre que dans l’après-midi.

IMG_20170320_112418303 IMG_20170320_112126723featured IMG_20170320_112052154_HDR IMG_20170320_112043953

Se promener dans les rues

  1. Flâner, tout simplement, pour admirer la ville : la Plaza de Armas, la Plaza 25 de Mayo, les belles rues bordées de maisons blanches… Mais aussi pour découvrir ses habitants : une vendeuse en habit traditionnel assise au coin de la rue, un stand surchargé sous lequel -surprise !- un bébé dort sur une couverture posée au sol, pendant que sa maman interpelle de potentiels acheteurs, les écoliers en uniforme à la sortie des classes, qui se ruent sur les stands de glace (stratégiquement placés à deux pas de la sortie), les mamans avec leurs bébés dans le dos, les bus qui conduisent comme des fous dans les rues…

IMG_20170324_145045243

Avec des enfants : le parc Bolivar

Plein de jeux sur le thème des dinosaures, et un super toboggan géant ! Mieux vaut éviter le weekend, car c’est blindé ! En dehors de la zone de jeux, on trouve d’autres attractions pour les enfants, comme des manèges (manuels !) pour quelques pièces, un petit train (tiré par un voiture !), des promenades en poney… Le parc, bien que petit, est très agréable.

Bonnes adresses à Sucre

Condor Cafe : une très chouette adresse végétarienne pour manger bien et pas cher. Il n’y a que des touristes mais on y mange des plats locaux (cuñapes, papas rellenas, tucumanas, …), avec l’avantage de savoir qu’ils sont préparés de manière safe pour nos petits estomacs : jus préparés avec de l’eau minérale, crudités bien lavées, etc. Les prix sont très attractifs : soupe du jour à 8 Bs, plats entre 8 et 20 Bs, etc.

IMG_20170319_184320

Bienmesabe : un petit resto de spécialités vénézuéliennes, qui propose des arepas et -sur commande uniquement- des tequenos.

Metro et Cosmo : deux adresses « pour touristes », mais plutôt sympa. Les deux sont situés sur la place 25 de Mayo. Au Metro, la soupe mexicaine à la tomate est excellente ! Au Cosmo j’ai goûté la feijoada, qui a défaut d’être particulièrement copieuse, était délicieuse !

El Patio : il s’agit d’une salteñeria, un restaurant spécialisé dans les salteñas (semblables aux empanadas). Il faut y aller tôt car le restaurant prépare un certain nombre de salteñas et ferme quand tout est vendu ! Les salteñas sont bonnes, bien qu’un peu trop sucrées à mon goût, et la cour intérieure du Patio est très agréable. Compter une ou deux salteñas par personne selon la faim.

IMG_20170319_123541938 IMG_20170319_124054819_HDR

 

La suite de notre voyage

Après une semaine à Sucre, dans notre hôtel aux mille courants d’air (où ils ont été trop sympa avec moi, pauvre maman esseulée que j’étais !), nous avons eu l’autorisation de reprendre notre voyage (sans qu’on sache ce que Fabien avait eu, cela dit !). Pour rattraper le temps perdu et retrouver ma sœur dans les temps, nous avons décidé de faire l’impasse sur La Paz et de les retrouver directement à Puno, au Pérou.

Bye-bye Bolivie donc, et c’est parti pour un nouveau pays !

3 Comments

  1. Narber says

    Mais ce n’est pas ta soeur que tu es allée retrouver, c’est la soeur de Raccoon, m’enfin…!!!

  2. Pingback: Le lac Titicaca : ce qu’on a fait, ce qu’on aurait aimé faire – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.