Pérou
comments 3

Dans la jungle, terrible jungle…

Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou

En commençant ce voyage, je n’aurais pas forcément pensé qu’on mettrait les pieds dans la jungle amazonienne. Pour moi, Amazonie équivalait à Brésil, or il n’était pas prévu qu’on visite ce pays. Et effectivement, les 2/3 de la forêt amazonienne se trouvent au Brésil. Mais sa surface s’étend également sur d’autres pays, notamment la Colombie, l’Equateur… et le Pérou !

Cuzco étant un bon point de départ pour partir à la découverte de la jungle, nous avons décidé d’y organiser une petite excursion à notre retour du Machu Picchu. Comme il s’agit quand même d’un environnement un chouïa hostile, où nous comptions emmener notre blondinette de 3 ans (je précise pour ceux qui nous découvrent à travers cet article !), nous avons bien réfléchi aux deux questions suivantes : où aller, et avec quelle agence ?

Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou

Quelle région choisir : Tambopata ou Manu ?

Depuis Cuzco, on trouve des expéditions vers 2 régions : Tambopata et Manu.
Nous avons longuement hésité entre les 2 :

  • Tambopata est plus facile d’accès : depuis Cuzco, les tours proposent d’y aller en bus de nuit alors qu’il faut compter 10h de route de jour pour aller à Manu.
  • C’est aussi beaucoup moins cher (environ 100 dollars US/pers en moins).
  • Mais, étant plus facile d’accès, Tambopata est aussi plus fréquenté, et par conséquent moins bien pour observer la faune sauvage.
  • Enfin, argument qui nous a convaincu de choisir Manu plutôt que Tambopata : Tambopata se trouvant au niveau de la mer, il y a des risques de dengue et malaria alors qu’il n’y en a a priori pas pour Manu. Je n’ai pas de garantie à ce sujet mais c’est ce que nous a expliqué notre guide.

Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou

Notre agence : Ecomanu Expedition

Nous avons fait un tour des agences et c’est Ecomanu Expedition qui nous a convaincus : Fernando tient une petite agence familiale et il connaît très bien son sujet ! Il est lui-même né dans la jungle et il a l’habitude d’emmener ses propres enfants là-bas (plutôt rassurant non ?). Le lodge dans lequel on dort est d’ailleurs son propre lodge, construit dans son village d’origine, donc autant dire qu’il connaît le coin !

Ecomanu Expedition
Calle Teatro 390, Cuzco
ecomanuperu@hotmail.com
www.ecomanuperu.com

Découvrir la jungle

Précautions et vaccinations

Il est nécessaire d’être vacciné contre la fièvre jaune. Il faut également prévoir de l’antimoustique (peau et vêtements) ainsi que des vêtements couvrants (manches et jambes longues).
L’agence nous prête des bottes en caoutchouc, nécessaires pour se protéger des bestioles et de la boue.

4 jours dans la jungle

Il existe différents tours, qui permettent de s’enfoncer plus ou moins profondément dans la jungle, sachant que dans tous les cas la partie « visitable » reste très minoritaire puisque tout le cœur de la jungle est réservé aux tribus qui y vivent encore, sans contact avec le reste du monde.

Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou
Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou
Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou
Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou
Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou
Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou

Découvrir la jungle est une belle expérience : chaque insecte, chaque plante peut être dangereux, on n’y est pas habitué ! En 4 jours, nous avons fait beaucoup de sorties, pour observer des animaux et des insectes mais aussi des plantes, qu’elles soient médicinales ou juste… dangereuses ! Nous avons même goûté l’eau de bambou : Fernando nous l’avait promis le premier jour et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde : Lilly a bien dû demander tous les jours, plusieurs fois par jour, quand est-ce qu’on allait bien pouvoir goûter cette eau !

Nous avons eu la chance de voir différents singes hauts dans les arbres, des perroquets et d’autres oiseaux dont j’ai oublié le nom, des fourmis géantes (giant bullet ants), etc. Nous sommes aussi sortis de nuit à la recherche des caïmans mais sans succès malheureusement.

D’ailleurs nous n’avons pas été très gâtés côté animaux, mais une visite dans un sanctuaire le tout premier jour nous a permis de voir des singes de près et un bébé paresseux trop chou ! Bon, il voulait absolument me mordre le bras parce que je sentais un peu trop le singe à son goût* mais à part ça il était quand même trop mignon.
* Après en avoir porté un dans les bras pendant plusieurs minutes, hein ! Je ne sens pas naturellement le singe, merci !

Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou

À côté de ça, le fait de dormir dans un lodge en pleine jungle rend l’expérience très sympa. Notre groupe était composé de 3 couples (des Péruviens – qui ont joué les babysitters avec Lilly pendant ces 4 jours, et ont rapidement été rebaptisés Peluche & Amiga !), des Australiens et nous) et nous avions chacun notre petite cabane en bambou, bien équipée de moustiquaires ! On fait une croix sur l’eau chaude et l’électricité bien sûr, mais vu la chaleur, qui a besoin d’eau chaude ?! (Ok, Lilly a moyennement apprécié la douche à l’eau froide, du coup on ne l’a douchée qu’une fois en 4 jours – s’il y en a une qui sentait le singe, c’était elle !).

Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou

Au final, une belle expérience, qu’on n’a pas la possibilité de vivre de partout ! Nous avons été très bien accompagnés pendant ces 4 jours, toute l’équipe de Ecomanu (notre chauffeur, notre cuisinière, et bien sûr Fernando notre guide) était aux petits soins pour nous (d’ailleurs on a trop bien mangé !).

Cependant, afin d’offrir un avis assez complet et réaliste à ceux qui seraient intéressés, il faut signaler que c’est une expédition qui est assez chère (300 à 500 USD pour les tours de 4 jours), et qu’il ne faut pas s’attendre à voir beaucoup d’animaux en liberté. En effet, même si Manu reste moins touristique que Tambopata, les animaux ne viennent pas sur commande et la fréquentation humaine, même si elle reste faible, les fait forcément fuir plus loin dans la jungle.

En ce qui nous concerne, c’est sûr qu’on a ressenti une certaine frustration après avoir fait plusieurs sorties sans voir d’animaux (les insectes sont toujours au rdv par contre, mais j’avoue que ça nous intéresse moins !), mais nous avions envie de connaître la jungle et nous n’avons pas payé trop cher (seulement 280 USD pour nous 3, parce qu’on s’est calé sur une date qui arrangeait Fernando). Donc au global, on était plutôt satisfait de l’expérience !

Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou
Découvrir la jungle du parc Manu au Pérou

Alors, qui est tenté par un petit tour dans la jungle, au milieu des serpents, des caïmans et des fourmis tueuses ? 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 Comments

  1. sam's says

    Maxi choupi cette petite oustitite aux bras dodus !
    En Bolivie aussi il y a une partie « jungle » et j’ai le souvenir que les enfants de nos hôtes étaient allés y pêcher… le piranha !

    Moult bisous à vous trois !

  2. Pingback: Arequipa, ville blanche aux portes du Cayon de Colca – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.