Préparer son voyage
comments 16

Passer le PADI en voyage : avantages & inconvénients

Passer le PADI en voyage

Nombreux sont les voyageurs qui profitent d’être en vacances à l’étranger pour passer leur diplôme de plongée. Températures clémentes, eaux cristallines, poissons exotiques… il y a en effet de très bonnes raisons de le faire ! Mais passer son diplôme reste une affaire sérieuse (ne serait-ce que parce que c’est cher), et il vaut mieux savoir à quoi on s’engage. Dans cet article, je vous parle de l’intérêt de passer la certification, et les avantages et inconvénients à le faire en voyage (donc en un temps limité, plutôt que tranquillement chez soi).

En ce qui nous concerne, c’était carrément un des objectifs de notre voyage : après un baptême de plongée en Méditerranée en 2015, nous avions envie de retenter l’expérience, voire de passer le PADI si nous en avions l’occasion. Nous avons d’abord refait un baptême aux Galapagos et nagé aux milieu des requins et d’une multitude de poissons multicolores, et cela nous a donné envie de passer la certification PADI Open Water Diver (qui correspond au premier niveau de compétences à atteindre).

Ne pas rester sur une mauvaise expérience

Fab a beaucoup aimé notre baptême en Méditerranée mais je ne peux pas en dire autant : j’étais morte de froid, j’avais mal à la tête dès que j’essayais de descendre, et je n’arrivais pas à me déplacer comme je le voulais. Après ça je ne pensais pas vouloir passer la certification, mais j’avais quand même envie de retenter l’expérience, en espérant que ça se passe mieux. Notre baptême aux Galapagos a été une révélation : l’eau était chaude, donc j’étais beaucoup plus détendue, et le décor sous-marin était tellement magnifique que je suis remontée à la surface bien décidée à continuer la plongée !

Passer le PADI en voyage Passer le PADI en voyage
Avec les requins aux Galapagos

C’est quoi le PADI, à quoi ça sert ?

# PADI
Je parle du PADI (Professional Association of Diving Instructors) parce que c’est la plus grande organisation internationale de formation à la plongée sous-marine de loisir. Cependant il existe d’autres organisations qui offrent des certifications équivalentes.

# Plongée loisir (fun dive / recreational diving)
La plongée loisir (Vs plongée technique ou tech dive) permet de descendre jusqu’à 40m et ne comprend pas de paliers de décompression, mais seulement un petit palier de sécurité.

Passer la certification : quel intérêt ?

Avant de m’intéresser au sujet, je ne voyais pas clairement l’intérêt de passer la certification plutôt que de faire simplement des sorties de type « discovery »/baptême, comme nous l’avions fait aux Galapagos.

  • Commencer par un baptême n’est pas obligatoire, mais c’est un bon moyen de savoir si on aime les sensations de la plongée.
  • Un baptême/discovery permet de descendre jusqu’à 12m maximum ( seulement 6m en France il me semble) alors qu’un plongeur certifié (open water diver) peut descendre jusqu’à 18m.
  • Lors d’un baptême, l’instructeur réalise un briefing de sécurité, montre l’équipement, explique certaines techniques de base. C’est assez long, donc un peu frustrant si on en fait plusieurs en peu de temps.
  • Les plongeurs certifiés peuvent avoir accès à des sites plus intéressants et peuvent potentiellement réaliser plus d’immersions lors de chaque sortie.

Si vous aimez la plongée et que vous comptez plonger régulièrement, il est donc évidemment plus intéressant de passer la certification, d’autant plus que c’est quelque chose de sympa à faire en soi. Mais si vous ne pensez pas plonger régulièrement, rien ne vous empêche de faire uniquement des plongées de type « discovery », qui vous permettent tout de même de plonger à 12m de manière tout à fait sécurisée et de voir de très belles choses.

Passer le PADI en voyage
Avec notre instructeur à San Andrés, Colombie

En quoi consiste la certification ?

La certification PADI Open Water Diver permet de pratiquer la plongée sous-marine en plongeant avec un binôme de niveau similaire ou supérieur sans être supervisé par un professionnel. La profondeur maximale autorisée par PADI est de 18 mètres.

La certification se compose :

  • d’une partie théorique pour comprendre les principes de base [livre + DVD / e-learning], validée par un test
  • d’immersions en eaux fermées (confined water dives) pour apprendre les compétences de base [en piscine]
  • d’immersions en eaux ouvertes (open water dives) pour pratiquer les compétences apprises en piscine [en mer]

Passer le PADI en voyage

Passer le PADI en voyage : avantages & inconvénients

Nous avons choisi de passer le PADI en Colombie, sur l’île caribéenne de San Andrés. Comme nous n’avions que 5 jours complets sur place, nous avons donc dû passer la certification en 4 jours seulement. Faisable, mais intense !
Nous faisions les immersions le matin avec l’instructeur (piscine et mer) et la théorie l’après-midi, de manière autonome à notre hôtel (le dernier après-midi étant consacré au test). Nous en avons eu pour environ 10-12h de lectures et 3-4 h de DVD.

Avantages :

# Prix
Les prix dans le monde pour l’Open Water Diver sont assez variables et certains pays sont connus pour proposer des tarifs très intéressants, par exemple la Colombie, la Malaisie, L’Indonésie, le Honduras, les Philippines… A San Andrés nous avons payé 900 000 COP chacun soit 255€ (vs 400 à 500€ en France).

# Conditions
La température, la visibilité, et l’intérêt du site sont les aspects déterminants d’une expérience agréable. Certains endroits du monde, notamment les pays cités ci-dessus, sont connus pour réunir ces conditions.

Les inconvénients :

# Temps limité
Passer le PADI sur son lieu de vacances implique en général de le passer en un temps limité. Pendant quelques jours il faut donc accepter d’être disponible à 100% pour étudier, plutôt que de faire des visites, aller à la plage, etc. C’est le plus gros inconvénient à mes yeux. En ce qui nous concerne nous n’avons quasiment rien fait d’autre pendant les 4 jours où nous avons passé le PADI.

# Langue
Il faut bien sûr être à l’aise pour le passer dans une langue autre que la sienne, et prendre en compte le fait que le matériel d’étude (livre, DVD) et le test peuvent ne pas être disponibles en français.

Passer le PADI en voyage Passer le PADI en voyage Passer le PADI en voyage

En ce qui nous concerne, nous sommes ravis d’avoir passé le PADI en Colombie, c’était une super expérience, et probablement un des meilleurs endroits au monde pour le faire. Reste à savoir où nous passerons la prochaine étape, l’advanced open water… au Mexique, en Thailande, aux Brésil ou aux îles Fidji ? Faites vos paris !

Avez-vous déjà plongé et/ou passé un diplôme de plongée ? Êtes-vous d’accord avec cet article ?

*****

Et un petit visuel pour ceux qui souhaitent épingler cet article sur Pinterest !

Pin_passer-PADI-voyage

16 Comments

  1. Pingback: Une semaine de plongée à San Andrés Island – Une fille d'avril

  2. Armand says

    Oh, un article clair, complet et joliment illustré sur l’apprentissage de la plongée en voyage! Tout ce qu’il me fallait! , merci 🙂

    Je suis déjà en Colombie, et vais d’ici 2 semaines aller passer mon Padi open water vers Cartagena.
    Penses tu que je puisse apprendre d’ici là et via mon téléphone (pas d’ordi) la partie théorique du Padi ? ( Ce qui d’une part me laisserait plus de temps, et en plus me permettrait de le faire en français (même si je parle correctement anglais et espagnol)).
    Ou penses tu qu’apprendre au centre permet des échanges nécessaires avec les moniteurs avec tous les questions qui vont venir ?

    Le centre avec lequel j’envisage de faire le stage parle d’une journée de théorie. Au vu de ce que tu dis ça a l’air court!

    Merci :)… et bon(s) voyage(s)!

    Armand

    • unefilledavril says

      Hello Armand !
      Merci pour ton commentaire !
      A mon avis, aucun inconvénient à faire la partie théorique de manière autonome et en amont. Sur la théorie nous avons d’ailleurs très peu discuté avec notre instructeur, car tout dans le livre est plutôt bien expliqué, et nous n’avions pas vraiment de questions. Si tu en as, il te suffira de les noter au fur et à mesure et de les éclaircir une fois sur place.
      Concernant la première partie de ta question, je ne sais pas comment se passe le e-learning et si c’est possible via téléphone. Nous avons fait la partie théorique à partir du livre PADI. Si tu peux te le procurer (dans une autre école de plongée peut-être ?), tu pourras facilement avancer pendant tes deux semaines de préparation.
      N’hésite pas si tu as d’autres questions et bon séjour en Colombie !

  3. Armand says

    Merci 🙂

    Je vais essayer de trouver de quoi passer le Padi théorique avent d’arriver sur la côte.
    Et si j’ai un retour intéressant à faire je reviendrai par ici !

  4. maelle rousseau says

    Bonjour

    Tous d´abord bravo pour ce blog tres bien ecris, je ne peux plus m`arreter de lire ¡
    Actuellement en Bolivie je compte prendre un vol la semaine prochaine pour la Colombie et me diriger vers Cartagene ou Santa Marta pour passer mon PADI open water, votre article sur cette ile me le confirme ¡
    Par contre pensez vous que je puisse trouver un instructeur parlant francais ?

    Merci dávance

    Maelle

    • Armand says

      Bonjour,

      J’ai appris à plonger dans une école fantastique sur une île paradisiaque 🙂
      C’est Isla Fuerte, plus à l’ouest.
      Petite équipe de gens passionnés qui aiment ce qu’ils font et prennent le temps de le faire. J’ai vraiment senti que tout est fait, tout le temps, pour qu’on se sente bien…. Un vrai paradis.
      L’accueil est… exceptionnel !

      Ce n’est pas le PADI, mais le NAUI qu’ils proposent, le plus ancien des certificats de plongée (et accepté dans toutes les écoles).
      Et du coup, toute la partie théorique, je l’ai faite sur place, véritable cours avec l’instructeur. C’était bien.

      J’ai passé là-bas 4 jours de rêve !

      J’ai ensuite fait une plongée à Taganga, à côté de Santa Marta.
      Très beau (aussi), mais c’est vraiment plus l’usine à touriste selon mon expérience.

      Juan Carlos parle espagnol et anglais, si c’est déterminant pour toi.
      C’est un instructeur fantastique et un homme au grand coeur. ( http://www.islafuerte.com )

      🙂

      Armand

      • unefilledavril says

        Merci Armand pour ce chouette partage d’expérience ! Je ne connaissais pas le NAUI, c’est bon à savoir !

    • unefilledavril says

      Bonjour Maelle, merci beaucoup pour ce gentil message !
      La plupart des instructeurs en Colombie parlent espagnol et anglais, et je pense que dans les endroits touristiques comme Cartagena ou Santa Marta il est peut-être possible de trouver un instructeur parlant français, en faisant le tour des écoles. Peut-être qu’à l’office du tourisme il est possible d’obtenir une liste des écoles ? Bonnes recherches et bon PADI !

  5. Isabelle says

    Bonjour,
    Je viens de lire votre blog qui est super bien fait concernant le padi en voyage. J’avais l’intention de passer ce diplôme avec ma compagne cet été mais en vous lisant, je me dis que cela risque d’être assez fastidieux. Surtout qu’elle ne parle pas anglais. Pensez-vous que si nous potassons toute la partie théorique avant de partir, cela permettra de ne pas être la tête dans les bouquins pendant 4 jours non stop?
    Bonne journée.
    Isabelle

    • unefilledavril says

      Bonjour Isabelle, merci pour gentil message. Pour nous effectivement c’était 4 journées assez intenses puisqu’il fallait faire toute la théorie, la pratique et le test en 4 jours. C’est tout à fait faisable (on a bien réussi à le faire avec notre fille à gérer en parallèle) mais ça laisse peu de temps pour autre chose. Du coup si vous pouvez vous procurer les manuels avant, ça peut être une bonne idée. Surtout si votre compagne ne parle pas anglais, elle risque de galérer car c’est un gros pavé ! Je suis sûre qu’elle peut l’obtenir en français avant votre départ en voyage (auprès d’une école ou sur le site PADI ?).
      Bonne journée,
      Laure

  6. Pingback: Wwoofer avec un enfant – Une fille d'avril

  7. Pingback: Wwoofing avec un enfant – Une fille d'avril

  8. Marguerite says

    Bonjour,

    Merci pour cet article ! Serait-il possible d’avoir le nom de l’école de plongée avec laquelle vous avez passé votre PADI en Colombie ?

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.