Costa Rica
comment 1

Costa Rica : la Peninsula Nicoya

Coucher de soleil sur Playa Grande, Costa Rica

La péninsule à l’ouest du pays offre de magnifiques plages et de nombreuses opportunités pour les amateurs de surf, snorkelling et plongée. Nous l’avons parcourue du nord au sud en passant par les petites villes de Playa Coco, Tamarindo et Santa Teresa (Malpais). Bonne nouvelle après une première semaine sous la pluie : ici c’est déjà nettement moins mouillé !

Plongée dans la baie de Playa Coco

Arrivés en fin de matinée à Playa Coco, nous commençons par aller nous remplir l’estomac, avec l’habituel casado (le plat national, qui est souvent l’option la plus économique sur le menu).

Le Casado, plat national du Costa Rica

Après un petit tour du village pour étudier nos options, nous décidons d’aller plonger, afin d’étrenner notre diplôme PADI tout neuf. Le village de Playa Coco n’a rien de fou en lui-même, mais la baie est belle, et plusieurs jolies plages sont accessibles à pied ou en voiture (Playa Coco, Playa Hermosa, Playa Ocotal).

Dans la baie on peut y voir des requins, des raies, des poulpes ou encore des hippocampes. Nous avons plongé avec Summer Salt Dive, une école tenue par un sympathique couple suisse (francophone). L’équipe est jeune et sympa, et nous avons passé un super moment, malgré une visibilité sous l’eau absolument exécrable ce jour. Je vous mets les photos pour que vous ayez une idée de la couleur de l’eau… Et en bonus, on a vu une baleine et son petit depuis le bateau !

Summer Salt Dive, Playa Coco
2 tanks + équipement pour 105$ (80+25) chacun, négocié à 95$

Baie de playa Coco, Costa Rica
Plonger au Costa Rica
Plonger au Costa Rica
Plonger au Costa Rica
Plonger au Costa Rica

Surf, SUP Yoga & cocktails à Tamarindo

Tamarindo, c’est l’endroit idéal pour s’initier au surf, et c’est du coup ce que mes parents ont fait, pendant que Fabien allait surfer avec les pros (ou pas). Petit détail (pas si petit)… attention aux crocos ! Pas de panique, le seul endroit « à risque » c’est là où les rivières rejoignent la mer, le reste de la plage est tranquille (en tout cas les surfeurs qui se sont fait dévorer ne sont jamais revenus se plaindre).

Surfer à Tamarindo
Prix : 30-35$ le cours de 2h. Location planche à la journée : 10$.
Nous avons loué au Banana Surf Club, juste à côté de la plage, qui offre des douches et des casiers.

La ville est assez touristique, et bien qu’habituellement on ne soit pas très fan de ce genre d’endroit un peu trop branchouille, on a bien aimé l’ambiance animée et détendue, et il faut bien avouer que ça nous a rappelé Montañita, notre coup de cœur en Équateur. Après le succès de l’initiation au surf, on a décidé avec ma maman de tester le Stand-Up Paddle Yoga… et on a pas mal assuré !

Stand-Up Paddle Yoga à Tamarindo, Costa Rica

Stéphanie, notre prof québécoise, nous a fait passer un super moment : le SUP Yoga est exigeant en termes d’équilibre, mais très marrant et très relaxant.

Bonnes adresses à Tamarindo

Se loger : La Botella de leche
Un peu éloigné des rues principales, avec une grande cuisine, une piscine, et des parties communes agréables. L’hôtel est tenu par Manuel et Stéphanie, un couple argentino-québécois très sympathique.

Hotel La Botella de Leche, Tamarindo

Cours de Stand-Up Paddle Yoga : avec Stéphanie. La contacter via l’hôtel La Botella de Leche (+506 2653 0189 / +506 8442 1023). Prix : 35$/pp pour 2h.

Où manger : le Shrimp Hole, un mini resto de streetfood en plein air, en peu cher mais absolument délicieux (plutôt pour le lunch). Les portions sont un peu petites, mais qu’est-ce que c’était bon ! A emporter ou sur place.

Où boire des cocktails face à la mer : sur la terrasse du The Ocean ! Les Piña Colada, que je goûtais pour la première fois, sont à tomber par terre ! Je ne sais pas ce que vaut le restaurant, mais la terrasse est parfaite pour un apéro les pieds dans le sable au coucher du soleil.

A Tamarindo ne manquez surtout pas la visite de Playa Grande au coucher de soleil : les couleurs étaient absolument incroyables, une déclinaison d’or et d’argent, puis de rose et de mauve. Nous sommes restés un long moment à chercher des coquillages en admirant le soleil qui disparaissait peu à peu.

Coucher de soleil à Playa Grande, Costa Rica
Coucher de soleil à Playa Grande, Costa Rica
Coucher de soleil à Playa Grande, Costa Rica

Après Tamarindo, nous avions à la base prévu de nous arrêter à Samara avant de rejoindre Malpais, mais en saison des pluies il n’y a apparemment pas de route praticable pour aller directement de Tamarindo à Samara, il aurait fallu faire un gros détour par Nicoya et nous n’avions pas vraiment le temps. Nous avons donc mis le cap directement sur Santa Teresa.

Snorkelling & sea food à Santa Teresa/Montezuma

En toute objectivité, la route qui traverse Santa Teresa est probablement la plus pourrie de tout le Costa Rica ! C’est d’ailleurs plus un nid de poule géant qu’une route, mais on va dire que ça fait son charme…

La plage de Santa Teresa est, comme à Marino Ballena, une belle plage sauvage et assez peu fréquentée. Le village est le rendez-vous des surfeurs, mais les vagues et les courants sont forts, ce n’est pas vraiment adapté aux débutants.

Plage sauvage à Santa Teresa, Malpais

Nous serions bien allés visiter le parc du Cabo Blanco mais les jours d’ouverture du parc ne coïncidaient malheureusement pas avec nos jours sur place. Dommage car ça avait l’air chouette !

En revanche nous avons fait une belle sortie à l’île Tortuga, depuis Montezuma : après avoir croisé une baleine et son bébé, nous avons fait du snorkelling en mer, puis dégusté un délicieux barbecue de poisson sur l’île. Ce jour-ci il y avait malheureusement une marée rouge, ce qui limitait un peu la visibilité, mais le capitaine nous a proposé une deuxième session de snorkelling dans un endroit plus abrité où nous avons pu voir quelques jolis poissons.

Isla Tortuga, Costa Rica
Isla Tortuga, Costa Rica
Isla Tortuga, Costa Rica
Isla Tortuga, Costa Rica
Isla Tortuga, Costa Rica
Isla Tortuga, Costa Rica

L’après-midi nous avons eu le temps de lézarder sur la plage et de nous baigner avant de prendre le chemin du retour.
(NB : nous pensions pouvoir explorer un peu l’île mais c’est apparemment une activité payante  – pas possible de se balader de manière autonome).

Sortie Isla Tortuga

Avec Zuma Tours (bateau de 20 personnes), depuis Montezuma.
Matériel de snorkel et lunch inclus.
Négocié à 40$ pp (le prix public est à 75$ mais c’est complètement excessif).

Où dormir : Santa Teresa ou Montezuma ?
Nous avons choisi un peu au hasard de dormir à Santa Teresa, qui est assez chouette pour sa proximité avec la plage, mais les activités qui nous intéressaient étaient plutôt à Montezuma (Isla Tortuga, Cabo Blanco). Comme il y a quand même 40 minutes de voiture entre les deux villages, Montezuma est potentiellement un meilleur choix. Les plages au sud du village ne sont pas très sympas (rochers coupants et plages un peu sales), mais du bateau nous avons aperçu de belles plages de sable doré au nord.

Mais comme on a super bien mangé à Santa Teresa, je vous donne quand même 2 belles adresses là-bas :

Où manger à Santa Teresa (playa Carmen) ?
– Le Katana
– Le Umi Sushi (poke bar)
Tous les deux sont un peu chers comparés à notre budget repas habituel, mais c’était excellent.

Aller au Nicaragua

Nous avons voulu profiter d’être sur la péninsule pour aller passer une semaine au Nicaragua, avant d’aller découvrir la côte Est du Costa Rica. Mes parents sont repartis vers San José avec le 4×4, et nous avons pris une navette privée pour rejoindre la frontière (il n’y a à ma connaissance pas de bus qui partent de Santa Teresa ou Montezuma).

Shuttle Tropical Tours : Santa Teresa – Peñas blancas (frontière)

70$/pp, 6h de trajet
Nous sommes partis de Santa Teresa mais Shuttle Tropical Tour est présent dans toute la péninsule et peut organiser des départs de différentes villes.

Alors, surf, plongée, snorkelling ou SUP Yoga ? Par quelle activité vous laisseriez-vous tenter ?

1 Comment

  1. Carole says

    Je suis bien tentée par le yoga sur le paddle mais pas sûr que ça plaise à Alex 🙂 Merci pour tous les bons tuyaux ! J’en prends note.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.