Panama
comments 5

Panama | Une semaine à Bocas del Toro

Une semaine à Bocas del Toro

Il faut bien le dire, ce passage au Panama n’était absolument pas prévu dans notre itinéraire. Nous n’avions pas d’intérêt particulier pour ce pays, d’ailleurs assez peu connu des  voyageurs européens. Mais l’avantage d’un voyage de longue durée, c’est qu’on a de la flexibilité, on peut s’adapter et modifier ses plans. Et on rencontre d’autres personnes, voyageurs et locaux, qui bien souvent nous amènent à le faire par leurs conseils et recommandations !

Et effectivement, ce qui nous a conduit au Panama, ce sont des discussions avec différentes personnes, qui nous ont parlé de l’archipel de Bocas del Toro comme d’un chouette endroit, notamment pour la plongée sous-marine. Or si vous lisez ce blog, vous le savez bien, la plongée c’est notre grand passion (merci Omar Sharif) : après un baptême aux Galapagos, nous avons passé notre diplôme en Colombie et nous ne pouvions pas manquer cette occasion de replonger !

Puerto Viejo de TalamancaNotre point d’accès : la ville de Puerto Viejo de Talamanca, sur la côte caribéenne du Costa Rica. Puerto Viejo n’est qu’à quelques kilomètres de la frontière, et à une demi-journée de Bocas del Toro.

Nous voilà donc, sacs sur le dos et poussette en main, en train de franchir le pont qui marque la frontière entre le Costa Rica et le Panama (pour ceux qui connaissent, ce n’est plus le vieux pont qui manquait de s’écrouler, mais un « beau » pont tout neuf et même pas marrant à traverser).

Se rendre à Bocas del Toro depuis Puerto Viejo de Talamanca (Costa Rica)

1) Option facile et rapide : shuttle direct (25$ l’aller ou 45$ l’aller-retour) + lancha.
2) Option économique :
– Bus Puerto Viejo – Sixaola (1 700 colones pp), départ toutes les heures.
– Passer la frontière à Sixaola en payant 8$ de sortie et une fois de l’autre côté du pont, 4$ d’entrée.
– De là, négocier férocement avec les taxis pour qu’ils vous emmènent au port pour pas trop cher (prix normal : 20$ pour 2, on a obtenu 12$ en négociant avec acharnement). Sinon, prendre le bus local pour Changuinola puis un autre bus local pour Almirante, puis marcher jusqu’au port pour prendre une lancha.
– Pour la lancha, plusieurs compagnies font le trajet, et toutes semblent offrir une réduction si on prend un aller-retour avec elles (10$ au lieu de 12$ l’AR).

Pour le retour par le même chemin, n’oubliez pas qu’il y a une heure de moins au Costa Rica, ça vous évitera de trop poireauter en attendant le bus pour Sixaola !

Le trajet en lancha est très chouette, nous avons traversé les mangroves et sommes passés devant des îles aux belles maisons colorées.

Arrivée en lancha à Bocas del Toro
Les façades colorées de Bocas Town

Une fois arrivés au quai de Bocas Town, il a fallu réussir à se débarrasser des rabatteurs ! L’endroit est touristique, mais heureusement il suffit de s’éloigner un peu des quais pour se retrouver dans des rues plus tranquilles. Le centre de Bocas Town n’est pas très grand et tout se fait bien à pied. On peut loger sur différentes îles mais par simplicité nous avions choisi de rester à Bocas Town dans un premier temps.

Où dormir à Bocas Town (Bocas del Toro)

Hôtel Calipso : situé sur la place centrale. Les chambres privées sont spacieuses et confortables. Air conditionné, bon wifi, parties communes agréables, notamment un grand balcon équipé de fauteuils. Cuisine petite mais bien équipée et propre.
Prix : 30$ pour une chambre familiale avec sdb privée, air conditionné et petit déj.

Où manger bon et pas cher à Bocas ?

Ce ne sont pas les restaurants qui manquent, mais les prix montent vite dès lors qu’on veut manger autre chose qu’un casado ou équivalent local.
Pour une option économique mais vraiment meilleure que la moyenne, faites un tour au Patua sur la place centrale. Le menu plat + boisson y est à 5$ et c’est excellent.

Ou manger à Bocas Town

Que faire à Bocas del Toro ?

Nous avons passé une très chouette semaine à Bocas. D’ailleurs nous sommes arrivés en pensant passer 3-4 jours sur place avant de repartir au Costa Rica, et finalement nous sommes restés une semaine entière. Nous avons pu faire des activités très variées (plongée, plage, snorkelling, observation des animaux, etc.).

# Excursion en bateau à la découverte des îles

Nous avons fait un tour des îles incluant certains spots célèbres comme le Cayo Zapatilla, ainsi appelé parce que ce sont deux petites îles qui ressemblent à une paire de tongs, et censé abriter la plus belle plage de l’archipel ; Bahia de los Delfines pour voir des dauphins, Cayo Coral pour faire du snorkelling, Sloth Island pour observer les paresseux…

Plusieurs agences proposent des tours assez similaires, mais le prix est assez variable (plus ou moins luxueux et avec ou sans lunch). Nous avons fait le tour avec l’agence Coopguitour. Prix public à 30$ pp, négocié à 25$ (lunch non inclus). L’entrée au Cayo Zapatilla est à payer en plus car il s’agit d’un parc national (10$ pp, seulement 5$ avec Coopguitour qui bénéficie d’un accord. Je suppose que toutes les agences ont cet accord, mais à vérifier).

Les tours n’incluant pas le lunch offrent la possibilité de manger dans un joli restaurant au bord de l’eau mais ce n’est pas donné (compter au moins 15$ pp pour le resto) et nous avons préféré emporter un picnic, que nous avons mangé sur un joli ponton des plus instagramables !

Les mangroves dans l'archipel de Bocas del Toro
Excursion en bateau dans l'archipel de Bocas del Toro
Mangrove Point et ses énormes étoiles de mer oranges
Voir les dauphins à Bocas del Toro
Excursion en bateau à Bocas del Toro
Cayo Zapatillas, Bocas del Toro
Cayo Zapatillas, Bocas del Toro
Un paresseux dans les arbres à Sloth Island

#1, #2 et #3 Promenade dans les canaux de l’archipel / #4 Les dauphins s’amusent à sauter par dessus les vagues de notre bateau dans la Bahia de los delfines / #5 Notre spot de picnic avec toboggan géant / #6 et #7 Playa Zapatilla / #8 Voyez-vous le paresseux embusqué dans les branches ?

# A la rencontre des tortues avec l’association Anaboca

L’association Anaboca, qui est également présente à Tortuguero au Costa Rica, est une association qui se consacre à la protection des différentes espèces de tortues marines qui viennent pondre sur les plages de l’archipel. Fait intéressant, l’association marque et compte les tortues mais ne récupère pas les œufs, contrairement à la station Darwin aux Galapagos qui les recueille et garde les bébés tortues pendant plusieurs années dans une nurserie avant de les remettre à la mer. L’esprit d’Anaboca est plutôt de laisser faire la nature, tout en mettant en œuvre des mesures pour protéger les tortues (interdiction des balades sur la plage sans accompagnateur de l’association, interdiction des lumières fortes en bord de plage, etc.).

Anaboca propose un tour de nuit, organisé par des volontaires de l’association, pour partir à la recherche de ces tortues. D’après le Guide du Routard, la période de ponte serait seulement d’avril à août. Le bureau de l’association est assez difficile à trouver, il ne faut pas hésiter à les contacter par WhatsApp. En juillet 2017, ils étaient en face de l’hôtel Selina (le local ne s’appelle pas Anaboca), mais je crois qu’il s’agissait d’un local temporaire.
Prix de la sortie : 20$ pp + transport jusqu’à la playa Buff. L’association organise le transport, ce qui permet de partager la navette avec d’autres gens (environ 40$ l’AR, à diviser entre les participants).

Avec notre guide Alba, nous avons marché pendant 2 bonnes heures sur la plage en scrutant les vagues et le sable pour essayer de repérer les tortues. Les vagues sur la plage Buff sont impressionnantes, et la balade de nuit, pieds nus dans le sable, est assez magique. Malheureusement pour notre groupe, aucune tortue n’a montré le bout de son nez, c’était donc 56$ dépensés pour rien ! #fail
Un peu frustrant, même si lorsqu’il s’agit d’observer des animaux dans la nature, il ne peut évidemment y avoir aucune garantie.

# Plongée

Bocas del Toro est un des meilleurs endroits des Caraïbes pour plonger, nous a-t-on dit. En effet l’eau est chaude et la visibilité était plutôt bonne. Ici, pas de gros poissons, mais de beaux coraux et plein de petits animaux marins : raies, poulpes, crabes, murènes, poissons lions… et des méduses aussi, la face de Fabien s’en souvient !

En plus d’une sortie à la découverte des sites de l’archipel, nous avons décidé de nous offrir une plongée de nuit, une première pour nous ! C’était une expérience impressionnante, qui nous a permis de voir des animaux qui ont plutôt tendance à se cacher le jour.

Plonger à Bocas del Toro
Plein de méduses dans l'eau

Les écoles de plongée :
> Il y a 3 écoles principales à Bocas : Bocas Dive Center, La Buga et Diving Pirates. Nous avons choisi Bocas Dive Center que notre dive master à Playa Coco nous avait recommandé, mais on a trouvé que c’était un peu l’usine et que la sécurité et le traitement laissaient à désirer (personne ne nous a demandé notre niveau ni n’a vérifié notre licence, et on avait vraiment l’impression d’être des clients).
> Prix : nous avons négocié la sortie journée (2 tanks) + le night dive (1 tank) à 125$, sachant que n’ayant pas le niveau Advanced du PADI, le night dive devait s’accompagner d’une formation théorique et compte pour notre prochain niveau de certification.

Vous vous demandez peut-être comment on a fait pour plonger avec Lilly ?

Non, non, on ne l’avait pas abandonnée au Costa Rica !
On a commencé par chercher une garderie tenue par une expat, que l’école de plongée nous avait conseillée. Manque de bol, celle-ci vient de fermer par manque de fréquentation. Lauren, l’expat en question, déçue de ne pouvoir nous aider, nous recommande son babysitter habituel. Mais celui-ci, après quelques échanges sur whatsapp, nous donne l’impression d’être complètement à l’ouest ! On se rabat alors sur notre dernière option : l’école locale ! Je n’y aurais jamais pensé mais l’idée ne vient pas de nous, c’est une fille de notre hôtel qui nous l’a suggéré.

Un peu hésitants, on explique notre cas à la directrice, qui nous confirme que pourquoi pas, c’est tout à fait possible. Voilà donc notre Lilly qui va passer une demi journée à l’école au Panama, pour son plus grand bonheur, celui de sa maitresse Cynthia qui passe la matinée à prendre des selfies avec elle, et celui de la directrice qui rajoute 15$ au budget de l’école ni vu ni connu ! La matinée s’est passée à merveille et notre petit monstre n’a pas manqué de nous préciser que les autres enfants avaient fait des bêtises mais certainement pas elle.

# Playa de las Estrellas

La sortie que j’ai préféré à Bocas ! Le départ se fait de la place centrale de Bocas, il faut prendre un minibus indiquant Bocas del Drago (toutes les 30 min environ, 2,50$ pp). De là, on peut prendre une lancha ou marcher 20 minutes mais le chemin est tellement beau que ce serait dommage de ne pas le faire à pied. Imaginez un petit chemin tranquille, qui longe une mer turquoise et serpente entre les cocotiers…

La plage est superbe et porte bien son nom puisqu’on y voit d’énormes étoiles de mer oranges et jaunes, à quelques pas du bord. L’eau est tellement limpide qu’elles sont visibles même sans masque, c’est impressionnant. La mer est très calme à cette endroit, il n’y a aucune vague et le décor est paradisiaque. Je ne peux que vous conseiller d’y venir un long moment pour bien en profiter. Les restos sur place sont relativement chers (12-13$ le plat) mais nous nous sommes régalés de poulpe et de crevettes accompagnés bien évidemment de riz coco et de patacones !

En route vers Playa Estrellas, Bocas del Toro
Playa Estrellas, Bocas del Toro
Bocas del Toro et ses paysages de rêve
Crevettes sauce caribéenne, riz coco et patacones
Playa Estrellas, Bocas del Toro
Playa Estrellas, Bocas del Toro
Playa Estrellas, Bocas del Toro

# Autres activités à Bocas del Toro

Balades à vélo avec des vélos spécialement équipés pour rouler sur le sable, visite des autres îles, surf, kayak de mer (La Buga loue gratuitement des kayaks à ses clients), sorties en bateau… Il y a vraiment de quoi s’occuper et nous n’avons même pas eu le temps de faire tout ce qu’on aurait aimé faire !

Farniente sous le soleil des Caraibes Farniente sous le soleil des Caraibes

Voilà la fin de notre semaine à Bocas del Toro, un des endroits qu’on aura le plus aimé dans ce grand voyage !

Une anecdote intéressante pour terminer : nous avons entendu deux théories assez différentes sur Bocas del Toro. On nous a d’abord dit que c’était le bon moment pour visiter l’archipel, qui est connu des Américains depuis longtemps, mais pas encore trop des Européens, et qu’il fallait donc se dépêcher d’y aller avant que ce soit la folie. Et inversement, Lauren, la fameuse expat américaine rencontrée sur place, nous a confié que Bocas attirait moins de monde qu’avant, et semblait être sur le déclin. Alors que faut-il croire ?

5 Comments

  1. Carole says

    Pour une destination peu connue des européens, ça a l’air top comme endroit! Peut-être que Mme Lauren n’ose pas dire que son business est rentable pour ne pas donner envie à d’autres de faire la même chose qu’elle (et donc elle pourrait perdre de potentiel client…) Affaire à suivre 🙂 Merci encore de nous faire rêver …

    • unefilledavril says

      Ahah, pauvre Lauren qui fermait justement son business sous nos yeux !

      • Carole says

        Ah désolé, j’ai lu trop vite… Je pensais qu’elle faisait hôtel + garderie… et que seulement la garderie avait fermée 😉

  2. Hello,
    Je ne connaissais absolument pas ce petit coin de paradis. On entend souvent parler du panama comme paradis fiscal, mais ton post nous montre qu’il y d’autres choses à voir et à découvrir comme bocas del toro! Ces maisons colorés sont magnifiques, et moi qui adore le snorkelling, je pourrais bien passer une semaine là bas 🙂 Merci pour ce post détaillé. L’espace de quelques minutes, on part à l’autre bout du monde grâce à tes jolis photos 🙂
    Bonne soirée,
    Mimi

    • unefilledavril says

      Merci Mimi pour cet adorable message ! Je ne peux pas dire grand chose sur le reste du Panama que je ne connais pas du tout, mais en tout cas Bocas nous a fait rêver ! Des projets de voyage de ton côté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.