Argentine
Leave a comment

[Bilan] Argentine : budget, conseils et coups de coeur

Argentine - Bilan

L’Argentine a été la première étape de notre grand voyage, mais aussi le tout premier pays d’Amérique Latine qu’on a visité ! Dans cet article, je vous propose un petit bilan de notre séjour dans ce pays : ce qu’on a aimé et moins aimé, ce qu’on a dépensé, et aussi ce qu’on ferait différemment si c’était à refaire.

*****

Où, quand, quoi, comment ?

Nous avons passé presque 6 semaines en Argentine (avec une étape de 3 semaines en Chili intercalée au milieu). Nous y étions en janvier et février (2017), ce qui correspond à l’été et à la haute saison. A l’époque, le taux de conversion était de 1€ = 16,7 ARS.

Nos étapes

Cliquez pour lire l’article correspondant
> Buenos Aires, la capitale
> Ushuaia, la ville du bout du monde
> El Calafate et l’immense glacier Perito Moreno
> El Chalten, un paradis pour les randonneurs
> Bariloche et la route des 7 lacs
> Salta, au nord de l’Argentine, avec un roadtrip en voiture

*****

Argentine - Bilan pratique

L’Argentine est un pays réputé pour être assez cher, et l’inflation y est très élevée. Nous avions pour référence des prix de 2016, trouvés sur d’autres blogs, et nous avons pu constater que les prix sur place avaient beaucoup grimpé !

# Repas

Pour éviter d’exploser le budget alimentation, nous avons limité les repas pris à l’extérieur et cuisiné dès que c’était possible (petits-déjeuners, repas du soir, et certains midis) ou fait des sandwichs à emporter en randonnée.

# Logements

On a privilégié Airbnb qui offrait un meilleur rapport qualité/prix que les hôtels. A Ushuaïa et en Patagonie, les prix étaient très élevés et presque tous les hébergements étaient réservés, car la haute saison attire beaucoup de monde. Contrairement à d’autres pays, on a systématiquement réservé nos logements à l’avance. Dans la seule région où on n’a pas pu le faire (autour de Salta), on s’est retrouvé embêté car tout était complet.

# Transports

Pour les bus longue distance, on a systématiquement réservé sur place (rien par internet), avec un ou deux jours d’avance. Les distances sont longues mais les bus sont plutôt confortables. Sur les longs trajets, un snack est généralement inclus.

Quelques distances :
– Buenos Aires – Ushuaia : environ 36h (on l’a fait en avion – 4h !)
– Ushuaia – El Calafate : 16h
– El Calafate – El Chalten : 3-4h
– El Chalten – Bariloche : 24h
– Bariloche – Puerto Montt (Chili) : 7h
– San Pedro de Atacama (Chili) – Salta : 12h

Plusieurs villes disposent d’un système de transport en commun assez développé : Buenos Aires et Bariloche fonctionnent avec la carte SUBE, Ushuaia a son propre réseau. A El Calafate, El Chalten et Salta nous avons tout fait à pied.

# Budget

Pour nous 3 (2 adultes et 1 enfant), nous avons dépensé 5 364€ pour 41 jours soit environ 44€ par jour et par personne (en comptant Lilly comme une personne à part entière, et sans compter le trajet Buenos Aires-Ushuaia qui était inclus dans notre vol de départ). C’est plus que l’estimation de 40€ sur laquelle on partait*, mais cohérent avec un pays en pleine inflation et notre choix d’y aller en haute saison pour profiter d’une météo plus clémente. Ainsi ce gros budget est gonflé par le prix très élevé de certains hébergements (plus de 100€/nuit à Calafate ou El Chalten) et le prix des activités (Ushuaïa, Perito Moreno, deux locations de voiture, etc.).
*Source : planificateur A-contresens

*****

Argentine - Coups de coeur et déceptions

Ce qu’on a préféré

  • Nos premières randos avec Lilly sur le dos à Ushuaïa puis à El Chalten. On ne savait pas forcément de quoi on serait capable (la bête pesait quand même 12 kg au moment du départ) et on ne pensait pas qu’on aimerait autant ça ! Une expérience déterminante pour tout le reste de notre voyage !
  • La visite du Perito Moreno, un glacier absolument superbe. C’est un endroit très touristique mais qui vaut le coup d’être vu.
  • On a mangé en Argentine certains des meilleurs repas de ce voyage. L’agneau patagonique, le bife de chorizo, hum…
  • Enfin Salta est une charmante petite ville du nord de l’Argentine, et la région qui l’entoure offre de superbes paysages.

On a moins aimé :

  • La route des 7 lacs dans la région de Bariloche était belle mais elle ne nous a pas laissé un souvenir impérissable. Si on avait pu y faire du vélo ou du kayak, ça nous aurait sûrement plus marqués.
  • Nos soucis pendant le roadtrip autour de Salta : entre le Carnaval qui battait son plein et qui faisait que tous les hébergements étaient réservés, et Fabien qui a eu le premier épisode de sa maladie inconnue, c’était pas la joie. Les paysages sont magnifiques, mais on n’en a pas vraiment profité.
  • Buenos Aires offre sûrement beaucoup de possibilités mais le côté trop grand et bétonné fait que la ville ne nous a pas franchement séduits. On était content de partir dans la nature !

*****

Argentine - Conseils pour réussir son séjour

# Retraits et paiements

  • Une commission élevée est perçue à chaque retrait (environ 7€). Mieux vaut payer au maximum par carte bleue plutôt qu’en cash (une option internationale peut être une bonne idée pour limiter les dégâts) et choisir le montant maximum à chaque retrait (environ 2400 ARS).
  • Les distributeurs ne sont pas rechargés le week-end, ils peuvent donc être vides et il peut y avoir la queue le lundi, mieux vaut être prévoyant.
  • Nous n’avons jamais eu recours au mercado azul (qui consiste à changer des dollars ou des euros dans la rue pour bénéficier d’un meilleur taux de change). Certains voyageurs recommandent de le faire, d’autres le déconseillent. Si vous décidez d’y recourir, faites-le avec prudence, et sachez qu’on peut très bien s’en passer.

# Transports

  • Si vous avez du temps, le bus est le moyen de transport le plus économique. Ça peut faire peur au début, mais on s’habitue vite à faire 15 ou 20h de bus pour aller d’un point à un autre, même avec un enfant.
  • Si vous arrivez d’Europe, pensez au billet multi-destination. En prenant un vol à destination d’Ushuaïa avec une étape (d’une semaine) à Buenos Aires, nous avons économisé 200€ pp par rapport à un vol Europe-BA + BA-Ushuaïa, et fait le trajet en 4h au lieu de 36 !
  • Ne jamais acheter les billets de bus en ligne, il n’y a pas tout et je ne suis pas sûre que les prix soient intéressants. En Amérique Latine, la meilleure option est toujours d’acheter son billet une fois sur place (à la gare ou à un guichet en ville s’il y a), en comparant les prix et les horaires des différentes compagnies. En haute saison, il est préférable d’acheter son billet 2-3 jours à l’avance.

# Logements

  • En haute saison, réserver les logements à l’avance, surtout à Ushuaïa et en Patagonie.
  • Pour faire des économies, privilégier un logement avec cuisine (hostel ou Airbnb) pour préparer au moins le petit-déj et un repas sur deux.

# Activités

  • Éviter le Tren del fin del mundo à Ushuaia, c’est cher et pas très intéressant.
  • La vie à El Chalten est chère (logement et repas) mais toutes les randonnées sont gratuites (on ne paie pas l’entrée du parc).
  • Les enfants de moins de 10 ans ne peuvent pas marcher sur la glace au Perito Moreno (mais ils peuvent tout à fait accéder aux passerelles d’où se fait l’observation « classique »).

*****

Argentine - Si c'était à refaire

  • On passerait moins de temps à Buenos Aires et on essayerait de visiter la ville avec des locaux (via couchsurfing par exemple) pour mieux en profiter.
  • On repenserait notre itinéraire Argentine/Chili pour intégrer les fjords chiliens, la Carretera Austral et Torres del Paine avant de remonter plus au nord.
  • A Ushuaïa, on ne ferait pas le Tren del fin del mundo mais on se baladerait un max dans le parc Tierra del Fuego. On envisagerait aussi de louer une voiture pour être plus flexible et ne pas devoir prendre des navettes hors de prix.
  • A El Calafate, il y avait potentiellement plein de trucs à faire en plus du Perito Moreno mais tout était très cher. Il aurait fallu mieux l’anticiper (prévoir un budget additionnel ou louer une voiture par exemple, pour faire certaines choses de manière autonome) ou tout simplement passer moins de temps sur place afin de réduire les coûts d’hébergement élevés (1 nuit ou 2 pour faire juste le Perito Moreno).
  • On mangerait moins cher le midi en cherchant des menus del dia (un réflexe qu’on a été un peu long à prendre).

*****

Argentine - Vos questions

# Est-ce que l’Argentine est un pays sûr ?

A part à Buenos Aires, nous n’avons jamais ressenti d’insécurité. Nous étions dans des endroits relativement touristiques et qui nous ont semblés très tranquilles.
Concernant Buenos Aires c’est un peu particulier, car nous venions d’arriver en Amérique Latine et on ne savait pas encore trop à quoi s’attendre en termes de sécurité. Pour ma part j’étais un peu stressée, sans que ce soit forcément justifié. Cela dit, comme dans toutes les grandes villes en Amérique Latine, il faut être prudent (et encore plus la nuit), et éviter les comportements risqués : ne pas rentrer seul(e) la nuit, surtout si on a bu, ne pas prendre n’importe quel taxi, ne pas faire étalage de ses richesses et se renseigner auprès des locaux (hôtel, police, office du tourisme) pour savoir s’il y a des endroits à éviter.

# Est-ce un pays kids-friendly ?

Les enfants sont les bienvenus en Argentine, et pour peu qu’ils soient un peu aventuriers, beaucoup d’activités peuvent leur convenir. En revanche, il faut noter que les distances d’un point à autre sont longues lorsqu’on se déplace par voie terrestre, il faut donc qu’ils puissent supporter de longues heures de bus. Côté sanitaire, il convient de respecter les mêmes règles que pour les adultes (boire de l’eau en bouteille, peler fruits et crudités, etc.).

# Les endroits où vous avez pu faire le plus de rencontre avec des locaux ?

Étonnamment, c’est dans les bus que nous avons rencontré le plus d’Argentins. Sur un trajet de plusieurs heures, on se retrouve assez facilement à parler à ses voisins ! Les endroits où nous étions étaient assez touristiques, et nous avons eu moins d’occasions de discuter avec des locaux que dans les autres pays que nous avons visités par la suite.

# Les endroits un peu insolites, pas trop touristiques, perles rares ?

El Chalten est un endroit très fréquenté en haute saison, et pourtant on avait l’impression d’être dans un lieu un peu à part. En tout cas on a adoré !
Et sinon je conseillerais Salta et les boucles sud et nord, qui font moins partie des circuits touristiques classiques alors que les paysages sont fabuleux.

# L’Argentine en camping car ?

Ça peut être un bon moyen de parcourir le pays à son rythme mais il faut avoir du temps car les distances sont grandes. Et à mon humble avis, mieux vaut aussi avoir quelques talents de mécanicien pour éviter de rester bloqué au milieu de nulle part ! Enfin, reste à savoir s’il est facile de trouver des endroits sûrs pour passer la nuit, mais aussi de jour.
Cette famille l’a fait !

*****

Argentine - Conclusion

C’est bien simple, l’Argentine est immense !
On aurait pu y passer encore plus de temps, aller voir les chutes d’Iguazu, visiter Cordoba et Mendoza, se promener à cheval avec las gauchos en Patagonie… mais le budget à consacrer à un séjour itinérant en Argentine est important, alors il faut bien faire des choix !

Et tout cela sans frustration aucune, car nos 6 semaines en Argentine nous ont passionnés ! Nous avons admiré des paysages fous, nous avons traversé des étendues désertes sur des kilomètres et des kilomètres, nous avons fait de magnifiques randonnées et vu des merveilles naturelles dont on n’imaginait tout simplement pas l’existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.