Chili
comments 2

[Bilan] Chili : budget, conseils et coups de coeur

Bilan 3 semaines au Chili

Deuxième pays découvert lors de notre voyage, le Chili est un pays tout en longueur : plus de 4 300 km de long ! Comme en Argentine, les distances d’un point à un autre sont grandes et il faudrait y passer des mois pour pouvoir explorer le pays en entier. Dans cet article, je dresse un bilan de notre séjour dans ce pays : ce qu’on a aimé et moins aimé, ce qu’on a dépensé, et aussi ce qu’on ferait différemment si c’était à refaire.

*****

Où, quand, quoi, comment ?

Nous avons passé 3 semaines au Chili. Nous sommes arrivés au niveau de Puerto Montt, via Bariloche en Argentine, et nous sommes repartis de San Pedro de Atacama pour rejoindre Salta au nord de l’Argentine. Nous y étions en février 2017, ce qui correspond à l’été et à la haute saison. A l’époque, le taux de conversion était d’environ 1€ = 685 CLP.

Nos étapes

Cliquez pour lire l’article correspondant
> Première étape au Chili : la Isla Grande de Chiloé
> Volcan Osorno et le parc Vicente Pérez Rosales
> Santiago, Valparaiso et Vina del Mar
> Colores de Valparaiso : une promenade colorée dans les rues de Valparaiso
> 4 jours dans le désert d’Atacama #1
> 4 jours dans le désert d’Atacama #2

*****

Chili bilan pratique

Comme son voisin l’Argentine, le Chili est un pays réputé pour être assez cher (nous avons quand même trouvé que c’était un peu moins cher). Les Chiliens ont la réputation d’être assez « carrés », plutôt bien organisés et respectueux de la loi, et il nous a semblé d’après nos discussions avec des locaux et ce que nous avons observé au quotidien que c’est une description assez exacte.

# Repas

Pour éviter d’exploser le budget alimentation, nous avons limité les repas pris à l’extérieur et cuisiné dès que c’était possible (petits-déjeuners, repas du soir, et certains midis) ou fait des sandwichs à emporter lors de nos excursions. A Santiago c’est facile de trouver à manger sur le pouce pour pas très cher (c’est l’occasion de tester les choripans !), mais dans les endroits touristiques les options économiques sont plus rares.

# Logements

On a privilégié Airbnb (pour des locations chez des particuliers ou des petits hostels qui proposent leurs chambres sur le site) et on a systématiquement réservé à l’avance car février correspond encore à la haute saison. A Chiloé cependant on aurait pu se passer de réserver car il y avait l’air d’avoir beaucoup de disponibilités. En revanche à San Pedro de Atacama, réserver était absolument nécessaire car la ville est assez petite, très touristique, et c’est en plein milieu du désert ! Attention pour ceux qui veulent explorer la Patagonie chilienne, notamment le parc national Torres del Paine : c’est très touristique et en haute saison tout est réservé à l’avance. Nous n’avons pas pu y aller car il n’y avait aucune disponibilité.

# Transports

Pour les bus longue distance, on a systématiquement réservé sur place (rien par internet), avec un ou deux jours d’avance. Les distances sont longues mais les bus sont plutôt confortables. Attention, les chauffeurs laissent parfois monter des vendeurs ambulants : surveillez vos affaires pour éviter les mauvaises surprises !

Quelques distances :
– Bariloche (Argentine) – Puerto Montt : 7h
– Puerto Montt – Castro : 3h30
– Puerto Montt – Puerto Varas : 30 minutes
– Puerto Montt – Santiago de Chile : 12-13h
– Santiago de Chile – Valparaiso : 1h45
– Valparaiso – Vina de Mar : 10-15 minutes
– Vina de Mar – San Pedro de Atacama : 23h
– San Pedro de Atacama – Salta (Argentine) : 12h

Nous avions loué une voiture à Puerto Montt pour aller sur l’île de Chiloé et ensuite à Puerto Varas, puis nous en avons loué une à nouveau à San Pedro de Atacama pour faire les visites sans avoir à passer par une agence touristique. Pour le reste nous avons tous les déplacements en bus ou à pied.

# Budget

Pour nous 3 (2 adultes et 1 enfant), nous avons dépensé 2 237€ pour 20 jours soit environ 37€ par jour et par personne (en comptant Lilly comme une personne à part entière). Notre estimation avant départ était de 35€ par jour et par personne*, donc on est plutôt cohérent avec nos prévisions sachant qu’on a choisi d’y aller en haute saison pour profiter d’une météo plus clémente et que le budget inclus 2 locations de voiture.
*Source : planificateur A-contresens

*****

Chili coups de coeur et déceptions

Ce qu’on a préféré

  • Le désert d’Atacama et ses paysages superbes ! C’est sans aucun doute l’endroit que j’ai préféré au Chili, malgré le fait que ce soit très touristique. Comme nous étions en voiture, nous avons pu faire nos visites en toute autonomie, et apprécier les paysages à notre rythme.
  • Les rues de Valparaiso : même si la ville en elle-même a mauvaise réputation, elle est superbe à explorer. On est resté ébahi devant ses murs couverts de graffitis et de couleurs.
  • Notre balade au pied du volcan Osorno dans le parc Vicente Pérez Rosales : le parc est peu fréquenté et on peut y randonner en toute tranquillité et gratuitement, à la découverte des beaux volcans de la région des lacs chilienne.
  • Les petites maisons toutes mignonnes de l’île de Chiloé. Cette partie de l’itinéraire nous a peu frustré car on n’a pas pu explorer autant qu’on le voulait, mais les paysages étaient pleins de charme.

On a moins aimé :

  • Viña de Mar, une étape qu’on trouvé complètement inutile et sans aucun charme.
  • Être coincés à San Pedro de Atacama avec nos galères de bus (à lire dans nos articles sur Atacama !).
  • Le fait que Lilly était tout le temps malade en voiture à Chiloé, ce qui nous a pas mal compliqué les choses.
  • Ne pas avoir pu faire le parc Torres del Paine : on a repéré ce parc trop tard et tous les hébergements étaient déjà réservés. On se console en se disant que de toute façon le célèbre trek du W (76 km à faire en 4-5 jours avec des conditions météo très variables) n’était pas faisable avec Lilly, mais il y avait peut-être des randos plus familiales à faire dans le parc.

*****

Conseils pour réussir son séjour au Chili

# Argent

  • Une commission est perçue à chaque retrait (5-6€). Mieux vaut payer au maximum par carte bleue plutôt qu’en cash (une option internationale peut être une bonne idée pour limiter les dégâts) et éviter de retirer des petites sommes.

# Transports

  • Les distances sont grandes, c’est un fait ! Si vous avez peu de temps pour visiter le Chili, il va falloir penser à l’avion pour éviter de perdre trop de temps en transit. En revanche si vous n’êtes pas pressé, le bus est la solution la plus économique, et croyez-moi, on s’habitue très vite à faire plus de 10h de bus (même avec un enfant) !
  • Les compagnies de bus au Chili pratiquent le yield management sur le prix des billets (contrairement à l’Argentine où les prix ont l’air d’être fixes). Ce qui veut dire que les prix varient en fonction du taux de remplissage du bus, et qu’il est possible d’obtenir de meilleurs prix si on est flexible sur la date et les horaires, ou si on profite d’offres de dernière minute.
  • Ne jamais acheter les billets de bus en ligne, il n’y a pas tout et les prix sont moins intéressants. En Amérique Latine, la meilleure option est toujours d’acheter son billet une fois sur place (à la gare ou à un guichet en ville s’il y a), en comparant les prix et les horaires des différentes compagnies. En haute saison, il est préférable d’acheter son billet 2-3 jours à l’avance.

# Logements

  • Réserver les logements à l’avance à Torres del Paine et San Pedro de Atacama.
  • Pour faire des économies, privilégier un logement avec cuisine (hostel ou Airbnb) pour préparer au moins le petit-déj et un repas sur deux.

# San Pedro de Atacama : location de voiture, altitude

  • Si vous souhaitez louer une voiture, sachez qu’il n’y a qu’une seule agence (Europcar) et très peu de véhicules disponibles. Réserver à l’avance est impératif. C’est assez cher mais c’est le seul moyen de faire les visites sans passer par des agences, et si vous êtes plus de 2 ça peut vite devenir intéressant.
  • Attention à l’altitude ! San Pedro est déjà à 2400 m, le salar de Talar est à 3950m et les Geysers del Tatio à 4280m. Respectez les précautions liées à l’altitude et surveillez maux de tête ou sentiments de malaise, surtout chez les jeunes enfants.

*****

Chili si c'était à refaire

  • On repenserait notre itinéraire Argentine/Chili pour intégrer les fjords chiliens, la Carretera Austral (et la visite des cathédrales de marbre !) et le parc national Torres del Paine avant de remonter plus au nord.
  • On préparerait mieux notre visite de Chiloé, pour voir et faire plus de choses et organiser des randonnées à pied.
  • On ferait tout pareil à Atacama : location de voiture pour pouvoir faire les visites de manière autonome (et être flexibles en cas de souci avec l’altitude pour Lilly) et covoiturage avec d’autres voyageurs pour rembourser partiellement le coût.
  • On n’irait pas à Vina de mar, par contre on ferait sûrement plus d’étapes entre Puerto Montt et San Pedro de Atacama, comme la route des vins par exemple (ou encore plein d’autres idées ici).
  • Dans un voyage différent et sans enfant, on tenterait sûrement le trek du W, à condition d’être bien préparés et équipés, et on ajouterait l’île de Pâques et ses mystères (et ses sites de plongée !).

*****

Chili vos questions

# Combien de temps prévoir à Valparaiso ?

Nous avons passé 2 nuits à Valparaiso, ce qui nous a permis d’avoir une journée entière pour bien arpenter la ville. Ça ne permet évidemment pas de tout voir, mais j’ai trouvé que c’était tout à fait suffisant et ça permet déjà d’en prendre plein les yeux !

A Atacama ?

Nous sommes restés au final 4 jours entiers sur place, dont 1 pour s’organiser et 3 jours d’excursions (soit 5 nuits sur place). C’était très bien, ni trop court ni trop long.
Important : San Pedro de Atacama est un endroit plutôt cher (nourriture et logement) et si vous faites les excursions avec des agences, chaque sortie est assez chère. Du coup ça ne sert à rien de rester à San Pedro si vous ne prévoyez pas un budget suffisant pour les excursions.
Bon à savoir : nos amis nantais qu’on a rencontré sur place nous ont dit avoir négocié un pack avec une agence : en réservant toutes les sorties avec eux, ils ont pu obtenir une belle réduction (l’équivalent d’une sortie gratuite).

# Que faut-il goûter au Chili ?

A Chiloé, il faut tester le curanto, un plat emblématique de l’île, qui se compose de fruits de mer, de viandes, saucisses et légumes, le tout cuit de manière traditionnelle dans un four aménagé dans la terre (bon courage pour trouver un vrai curanto, les restaurants touristiques cuisent tout en cocotte et puis basta !).
Sinon, il faut goûter le pastel de choclo (tourte au mais et à la viande), les empanadas (chaussons), la chorillana (plat de frites surmonté de viande, d’oignons frits, de saucisse et d’un oeuf au plat). Dans les restaurants vous aurez sûrement en amuse-gueule du pebre (un condiment plus ou moins piquant à manger tartiné sur des toasts, c’est délicieux). En boisson il faut goûter le mote con huesillo (d’allure fort étrange, il faut le dire) que je n’ai vu qu’à Santiago, le pisco et les vins chiliens !

*****

Conclusion

En me replongeant dans ces souvenirs, je me dis qu’il n’y a pas de doute, le Chili mérite qu’on y retourne. 3 semaines c’est définitivement trop court pour visiter cet immense territoire ! Les fjords, l’île de Paques, Torres del Paine… tous ces endroits nous font de l’œil et j’espère qu’un jour nous pourrons voir ces lieux magnifiques. En attendant je ne me lasse pas de revoir les photos du désert d’Atacama, qui sont un des plus beaux paysages qu’on ait traversé en Amérique du Sud !

2 Comments

  1. manu says

    je partage complètement:
    – le non intéret de Vina del Mar
    – le côté très séduisant de Valparaiso et ses murs et escaliers peints, avec le jeu de chercher les peintures les plus sympas. c’est vrai que la ville a mauvaise réputation, mais nous ne nous y sommes pas sentis en danger
    – les superbes paysages du désert d’Atacama
    – l’ambiance sympa de Santiago (où on avait la chance d’avoir Anne comme guide), même si la ville elle même n’a rien d’extraordinaire

    Nous avons eu la chance d’aller à torres del paine: on y est resté 3 jours, mais c’était un peu court et la météo n’était pas avec nous. Mais j’ai vraiment aimé: très dépaysant!

    • unefilledavril says

      Combien de temps vous étiez restés du coup ? Vous avez fait d’autres endroits sympas au Chili ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.