Canada
comments 2

Un mois au Canada, de Vancouver à Montréal

Roadtrip au Canada

Après un mois à parcourir les Etats-Unis en long en large et en travers (littéralement !), il ne nous restait plus qu’une frontière à passer pour atteindre le pays le plus au nord du continent américain, dernière étape de notre voyage. Nous attendions avec impatience de découvrir Vancouver et Montréal, d’explorer les parcs nationaux Banff et peut-être Jasper, et de nous initier au wwoofing ! Faire du wwoofing était un de nos souhaits pour ce voyage, et nous étions ravis de recevoir une réponse positive sur Vancouver Island.

Comme aux États-Unis, nous avons loué une voiture afin de pouvoir nous déplacer en toute autonomie, et de pouvoir transporter sans trop de problème tout notre attirail de camping, qui nous alourdissait considérablement. En revanche au Canada, pas question de camper car lors de notre séjour la saison était déjà presque finie (la plupart des campings ferment d’octobre à mai). Nous avons quand même pu planter la tente une dernière fois le temps d’un week-end à Vancouver Island.

Vancouver

Nous avons pris un bus direct depuis Seattle pour rejoindre Vancouver. Le prix des logements est très élevé dans la ville, c’est pourquoi nous avons choisi un Airbnb à Burnaby, dans la banlieue proche. C’était plus économique mais il fallait quand même compter 40 minutes en bus pour rejoindre le centre. Nous avons profité du beau temps pour faire une grosse promenade dans le centre, en traversant même le Granville Street Bridge pour rejoindre la petite île de False Creek.  La traversée permet d’admirer la baie, avant d’accéder au quartier appelé Granville Island. Ancienne zone industrielle reconvertie, elle abrite maintenant un kids market dédié aux jouets pour enfants, un marché de producteurs locaux (qui donne envie de tout acheter), et une zone piétonne plutôt sympa.

La Baie de Vancouver
La vue depuis Granville Street Bridge

Vancouver n’est pas dénuée de charme, mais on ne peut pas dire non plus que c’était le coup de cœur. Un peu trop gris peut-être, trop de voitures, trop ville. Comment ignorer également un de ses problèmes les plus marquants, les milliers de sans-abris qui se rassemblent sur quelques blocs du quartier Est, et qui vivent littéralement dans la rue avec toutes leurs possessions ?

10 jours de wwoofing à Ducan, Vancouver Island

Nous quittons Vancouver en voiture pour aller rejoindre Vancouver Island, la région la plus à l’Ouest du Canada. Passage obligé par le ferry qui coûte une petite fortune (90$ CAD de Horseshoe Bay à Nanaimo). Dans l’après-midi nous arrivons chez Caleb et Robin, nos hôtes pour les 10 prochains jours. Trentenaires originaires de l’île, ils se sont tous les deux mis à temps partiel dans leurs job respectifs afin de consacrer du temps à leur fils Benji et de lancer leur petite exploitation.

Ils produisent des légumes (choux, carottes, salades, tomates, courgettes…), des fruits (fraises, framboises, pommes) et élèvent des poules pour leurs œufs et des poulets pour leur viande. La jardin, malgré sa petite taille, produit très bien, ce qui leur permet de vendre des paniers hebdomadaires en haute saison en plus de leur propre consommation. Ils ont aussi un petit stand en bord de route où ils laissent des barquettes de fraises, de tomates cerises, et des légumes variés et où les passants peuvent se servir en laissant le prix indiqué dans une urne (les Canadiens sont super honnêtes, c’est génial).

Wwoofing au CanadaWwoofing au CanadaMarché de producteurs à Duncan
#1 Le jardin / #2 Notre tiny house / #3 Jour de marché à Duncan

Comme nous arrivons en fin de saison (fin septembre), le travail s’annonce assez léger : il s’agira essentiellement de faire les dernières récoltes et de préparer le jardin pour l’hiver. Nous nous mettons d’accord sur 4h de travail par jour, à organiser comme nous voulons, ce qui nous laisse largement le temps d’aller explorer Vancouver Island. Nous en profitons pour aller visiter le petit village de Duncan près de notre ferme et Victoria, la « grande » ville du sud de l’île, très jolie et agréable. Caleb, qui travaille là-bas, nous donne une liste longue comme le bras de restaurants et de bars à tester.

Nous partons aussi en week-end au nord de l’île, pour visiter la jolie ville de Tofino et le parc national Pacific Rim. Il y a beaucoup de route à faire et notre excursion est somme toute assez courte, mais on en profite pour camper une dernière fois et se régaler avec la gastronomie locale : fish and chips, dungeness crab et fruits de mer variés. Fabien en profitera même pour surfer une dernière fois, avec gants, bottes et cagoule pour résister à l’eau glaciale ! Courageux, il s’est même levé à 6h du mat pour aller surfer face au soleil levant, pendant qu’on mangeait des croissants avec Lilly bien au chaud dans la tente !

Parc national Pacific Rim
Parc national Pacific Rim
Parc national Pacific Rim
Parc national Pacific Rim
Coucher de soleil à Tofino
Tofino Ice House Oyster Bar
Surfer à Pacific Rim#1, 2, 3 & 4 Parc Pacific Rim / #5 & 6 Tofino / #7 Surf matinal

Au jardin nous cueillons des kilos de fraises, de framboises et de tomates cerises (sans oublier d’en gober quelques unes au passage). On s’occupe aussi de nourrir les poules et de récupérer les œufs, de couper et ranger du bois pour l’hiver, de préparer des centaines de têtes d’ail pour le stockage hivernal, de désherber et préparer les platebandes pour une mise en repos jusqu’au printemps. En échange nous sommes logés dans une tiny house tout confort (avec toilettes sèches et douche tiédasse à l’extérieur, un peu dur vu le froid qui s’installe) et nous profitons à fond des fruits et légumes du jardin et des œufs bien frais pour nos repas !

Parcs nationaux Banff & Yoho

Nous disons ensuite au revoir à nos hôtes et nous partons en direction du parc national Banff. La fin de la saison approche mais il y a encore beaucoup de monde, et les hébergements dans le parc sont impossibles à trouver. Nous décidons de loger 3 nuits à Golden (à l’Ouest du parc) puis 2 nuits à Canmore (à l’Est) mais ce n’est pas idéal, ça fait tous les jours beaucoup de voiture pour se rendre dans le parc.

Nous consacrons une première journée au parc national Yoho (Wapta Falls, Emerald Lake) puis nous explorons le parc Banff (aka un des plus beaux endroits du monde in my modest opinion) : Lake Louise, Lake Agnes, la route Icefields Parkway et la Bow Valley Parkway, Lake Minnewanka, la route scénique Vermillion Lakes Road avec la vue sur Mount Rundle… Les paysages sont naturellement grandioses, mais les couleurs de l’automne canadien embellissent encore le décor. Les températures sont plus que fraîches (on a commencé certaines balades par -1°), mais on est équipé ! J’ai adoré être là, les randos qu’on a faites à Banff comptent parmi les plus belles qu’on ait faites dans ce voyage. Du coup je rajoute 2 articles bonus à venir très prochainement :

A LIRE :
> Une journée à Yoho National Park
> Randonnées et routes scéniques dans Banff National Park (A VENIR)

Emerald Lake dans Yoho National Park
Vermillion Lakes Road, Banff National Park
Big Beehive Lookout au dessus de Lake Agnes, Banff National Park
#1 Emerald Lake (Yoho) / #2 Vermillion Lakes Road (Banff)/ #3 Vue sur Lake Louise depuis Big Beehive Lookout (Banff)

L’endroit est magnifique et on pourrait y rester encore longtemps tant il y a d’endroits à explorer et de randonnée à faire ! Nous avons loupé le Lake Moraine, censé être un des plus beaux endroits du parc ! Malheureusement nos billets d’avion pour Montréal sont réservés et il faut avouer qu’après plusieurs semaines de roadtrip on en a marre de rouler ! On ne visitera donc pas le parc Jasper, ce sera pour une autre fois !

Montréal

Nous arrivons à Montréal, pour dernière étape de ce voyage ! C’est la fin des haricots !
Nous avons choisi un Airbnb très bien situé dans le joli quartier du Plateau. Même si on la joue tranquille, on fait quand même pas mal de balades à pied, dans le quartier du Plateau à la découverte de ses petites boutiques, de ses façades et de son street art, vers le Vieux Montréal et le port, ou encore dans le parc Mont Royal. C’est un chouette endroit, les Montréalais sont chanceux d’avoir ce grand parc en centre-ville. Lilly y a fait la course avec des personnes faisant leur footing, ça a fait rire tout le monde.

IMG_20171009_170333392
Tendre hommage à Leonard

C’est la fin du voyage alors on se fait plaisir sur les repas : brunch gargantuesques chez Bagel Etc ou à L’Avenue, soirée bières artisanales et planche de charcut’ à la brasserie Dieux du Ciel, poutine à La Banquise. Les températures sont assez variables : on se promène en short au plus chaud de la journée mais le soir c’est manteau et écharpes !

Après quelques jours de détente et de préparation psychologique au retour, c’est le grand moment. Nous embarquons notre tonne de sacs dans un taxi et en route pour l’aéroport ! C’est la fin de notre voyage et de ces 9 incroyables mois sur la route. Nos récits ne s’arrêtent pas ici pour autant, il y a encore plein d’articles à venir !

theend

A lire aussi

> Une journée à Yoho National Park
> Randonnées et routes scéniques dans Banff National Park (A VENIR)
> Wwoofer avec un enfant (A VENIR)

2 Comments

  1. Miroul says

    Très très chouettes paysages qui n’ont rien à envier aux plages plus exotiques (si ce n’est quelques degrés) ! Par contre les qualificatifs ont du te manquer pour décrire Banff, ya comme un petit trou 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.