Lifestyle, Recettes
comments 3

Yaourts crémeux sans yaourtière, en 3h30 & low waste

Recette du yaourt maison sans four et sans yaourtière

Chez nous, qui dit réduction des déchets dit forcément… arrêter de remplir la poubelle de pots de yaourts difficilement recyclables. J’ai fait des yaourts maison pendant environ 1 an avec une yaourtière, mais je n’étais clairement pas contente du résultat et nous nous sommes tous lassés de ces yaourts trop acides et qui se gâtaient en quelques jours. Heureusement pour nous, j’ai découvert récemment le principe de l’ensemencement à chaud et appris qu’on pouvait tout à fait se passer de yaourtière pour faire ses yaourts. Aussitôt installée à Barcelone, j’ai testé et aujourd’hui je suis super contente d’avoir trouvé une recette aussi fiable, rapide, et simple.

La recette/méthode de préparation vient de cet article du blog Organisée en cuisine, lui-même basé sur celle du blog Ni cru ni cuit.

A lire aussi, cette FAQ très utile pour comprendre les étapes clés, le rôle de la température, quel lait choisir, etc.

Yaourt maison sans yaourtièreYaourt maison sans yaourtière

La recette des yaourts maison sans yaourtière

La recette fonctionne sur le principe de l’ensemencement à chaud :

  • Avec une yaourtière électrique, la méthode classique consiste à mélanger le ferment avec du lait froid puis on augmente la température et on la maintient à un certain degré pendant tout le temps de la prise.
  • Ici, on chauffe le lait avant de le mélanger avec le ferment, et on maintient la température pendant l’incubation.

Note #1 : Je ne suis pas exactement la recette originale de Ni cru ni cuit car je ne fais pas cuire le lait pendant 15-20 minutes. Comme j’utilise du lait pasteurisé plutôt que du lait cru, je n’ai pas vraiment besoin de le faire. D’après la FAQ ça reste nécessaire pour obtenir une texture bien ferme mais… je ne le fais pas et mes yaourts sont parfaits. Je porte juste à (légère) ébullition et dès les premières petites bulles je coupe le feu et je laisse refroidir.

Note #2 : J’ai acheté le thermomètre de cuisine le moins cher que je trouvais, à savoir un thermomètre de confiserie qui m’a coûté moins de 5€.  Il met du temps à afficher la température, car ce n’est pas un thermomètre digital, du coup je le mets dans le lait lorsque je coupe le feu et je l’y laisse jusqu’à ce que le lait arrive à la bonne température.

Yaourt maison crémeux sans yaourtière et sans four

Ingrédients et ustensiles

  • 1 L de lait frais entier pasteurisé
  • 3-4 cuillères du yaourt de la fournée précédente datant de moins de 6 jours
  • 1 casserole (> 1 L)
  • 1 thermomètre de cuisine
  • 1 cuillère en bois pour touiller le lait
  • 1 bol
  • 1 fouet
  • 1 louche
  • 1 bocal en verre de 1 L
  • 1 bonnet bien chaud

Préparation

  • Je verse le lait dans la casserole et je chauffe à feu assez fort en remuant régulièrement avec la cuillère en bois pour éviter que le lait attache.
  • Aux premières bulles, je coupe le feu et je laisse refroidir. Je mets mon thermomètre dans le lait et je l’y laisse. Je remue de temps en temps pour enlever la peau qui se forme sur le lait en refroidissant.
  • Pendant ce temps, je mets mes 3 cac de yaourt dans le bol et je réserve.
  • Lorsque le lait atteint 59°, je verse une louche de lait sur le yaourt et je remue bien avec le fouet. Je verse ensuite le contenu du bol dans la casserole, je remue bien à nouveau puis je verse le tout dans le bocal en verre.
    NB : si le lait est un peu en dessous de 59° ce n’est pas gênant, par contre il ne doit pas être à 60° ou plus car il tuerait le ferment.
  • Je referme le bocal, je le recouvre avec mon petit bonnet et je le mets immédiatement dans le micro-ondes (ou dans le four) pour qu’il soit à l’abri des courants d’air.
  • Après 3h de prise, je le mets au frigo et il n’y a plus qu’à attendre qu’il soit froid pour le déguster !

Yaourt maison sans four et sans yaourtière

Les avantages de cette recette :

# Le prix :
Pour l’instant je repique toujours le même yaourt, donc mon litre de yaourt (soit environ 8 yaourts de 125 g) me coûte le prix du lait : 1,29€. En supermarché on peut trouver des yaourts pour moins cher, mais je vous assure qu’en Espagne à ce prix là ils ne sont vraiment pas bons.
Par ailleurs l’investissement pour réaliser les yaourts est minime : il suffit d’un thermomètre de cuisine, d’un bocal et d’un bonnet !

# Les déchets :
Avec cette recette, mon seul déchet est la bouteille de lait qui est en plastique recyclable. Je ne suis pas experte de la question, mais il me semble que c’est mieux que 8 pots et couvercles de yaourts, qui ne se recyclent pas bien ou pas du tout.

# La proximité :
J’achète du lait frais venant de Catalogne, mes yaourts sont donc locaux !

# L’énergie :
Je chauffe le lait pendant une dizaine de minutes max sur un petite plaque à induction et puis c’est tout. Je n’utilise absolument pas d’électricité pendant l’incubation : la température est préservée grâce à mon super bonnet.

# La rapidité :
Il me faut environ 30 minutes pour chauffer le lait et le laisser redescendre à la bonne température, puis 3h de prise. Pendant les 30 minutes de préparation, je bouquine, fais la vaisselle, … pas de temps perdu. Et si je fais le yaourt en début de soirée, je peux le mettre au frigo avant d’aller dormir.

# Le goût et la texture :
Le yaourt est bien ferme, crémeux et son goût est très doux. Il n’y a aucun grumeau et aucune acidité, et le résultat est très stable d’une fois sur l’autre. A date, aucune mauvaise surprise à déplorer !
NB : une fois le yaourt entamé, je vide régulièrement le petit lait qui se forme dedans pour éviter que le yaourt ne devienne liquide.

Les pistes d’amélioration :

# Le lait :
L’idéal serait de pouvoir acheter mon lait frais dans des bouteilles en verre consignées mais je ne sais pas si ça se fait. Par ailleurs mon lait n’est pas bio et je n’ai pas encore trouvé où m’en procurer du frais ET bio.

# Le contenant :
La recette actuelle avec un bocal de 1 L et un bonnet marche magnifiquement bien mais j’aimerais essayer de l’adapter avec des pots individuels, pour que ce soit plus pratique au quotidien. Il faut que je me procure des pots de yaourt en verre puis que je réfléchisse à comment construire une boite qui conserverait la chaleur sur le même principe que mon bonnet.

3 Comments

  1. Narb says

    Les pots de yaourt en verre arrivent, #directfromLGP !!
    Faut attendre le 5 mai…

  2. samsondesiorac says

    Oh oh, il faut que je trouve le temps d’essayer ! Avec notre yaourtière, on a presque toujours eu des problèmes de conservation, genre yaourts qui tournent au fromage en 4 jours donc j’ai bien envie de tester une autre méthode !
    Bises

    • unefilledavril says

      J’avais du mal aussi avec la mienne, ils avaient des tâches roses au bout de qq jours à peine ! Avec cette recette tu peux quand même utiliser la yaourtière mais juste pendant 3h (regarde dans les articles source, ils en parlent).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.