Bilan par pays, Pérou
comments 2

[Bilan] Pérou : budget, conseils et coups de coeur

Découvrir le Pérou : budget et itinéraire

S’il y a un pays en Amérique du Sud qui a fait le choix du tourisme pour se développer au niveau économique, c’est bien le Pérou ! La différence avec les pays voisins est flagrante : le pays tout entier semble tourné vers l’accueil des visiteurs, l’office du tourisme péruvien est un des meilleurs au monde, et le pays est régulièrement salué pour son offre gastronomique et culturelle.

En ce qui nous concerne, c’est un pays que nous avons beaucoup apprécié, et où nous avons fait une multitude de choses différentes : treks dans la nature ou dans la jungle, découverte de sites incas, visite de villes historiques ou super modernes, balade sur d’immenses dunes de sable… Et encore, nous n’avons vu qu’une petite partie du pays !

*****

Où, quand, quoi, comment ?

Nous avons passé presque 6 semaines au Pérou. Nous sommes arrivés depuis la Bolivie en traversant le lac Titicaca et nous avons visité la moitié sud du pays : Cusco, Arequipa, Nazca, Lima… Nous y étions en avril 2017, ce qui correspond à la saison humide en termes de climat, et à la saison intermédiaire niveau tourisme. A l’époque, le taux de conversion était d’environ 1€ = 3,45 PEN.

NB : Comme le pays a été très affecté par d’importantes inondations début 2017, nous n’avons pas pu monter plus au nord que Lima et nous avons loupé les régions de Huaraz et Trujillo, qui pourtant nous intéressaient beaucoup. Pour pouvoir quitter le Pérou et rejoindre l’Equateur, nous avons pris un avion de Lima à Piura (près de la frontière équatorienne) afin d’éviter les zones sinistrées où les routes étaient impraticables, puis un bus jusqu’en Equateur. Nous aurions pu voler jusqu’à Quito mais ça revenait beaucoup moins cher de prendre un vol national et de passer la frontière en bus.

Nos étapes

Cliquez pour lire l’article correspondant
> Le lac Titicaca : ce qu’on a fait, ce qu’on aurait aimé faire
> Cusco : vallée sacrée, jungle et Machu Picchu !
> A nous le Machu Picchu !
> Visiter les sites de la vallée sacrée depuis Cusco
> Dans la jungle, terrible jungle de Manu
> Arequipa, la ville blanche aux portes du Canyon de Colca
> (Arequipa) Monasterio de Santa Catalina : suivez le guide !
> (Arequipa) Le canyon de Colca en autonome via Llahuar et Sangalle
> Nazca, Huacachina & Paracas : flying, sandboarding & chilling
> Que faire à Lima ? Quelques jours dans la capitale péruvienne
> Contrebande & pots de vin pour notre passage de frontière Pérou – Equateur

*****

Voyage au Pérou : infos pratiques

Comme je le disais en introduction de cet article, le Pérou est vraiment un pays tourné vers le tourisme. Ça a ses avantages (facile d’obtenir des informations, bonne organisation, bonnes infrastructures) et ses inconvénients (les visiteurs sont constamment sollicités pour acheter, notamment sur les îles du lac Titicaca ou à Cusco). Le pays est très agréable à visiter, on y mange bien et l’artisanat est magnifique. Enfin, comme en Bolivie, il ne faut pas avoir peur de négocier, que ce soit pour les activités, les transports ou les hôtels !

# Repas

Il faut bien l’avouer, on n’a pas été très sérieux sur le budget repas au Pérou ! Entre les bon petits restos à Cusco, Arequipa ou encore Lima, et notre cure de ceviches sur la côte… on peut dire qu’on s’est fait plaisir ! Cependant les options économiques existent, et elles sont nombreuses. Beaucoup de restaurants proposent des menus du jour pour quelques soles, qui sont une bonne option pour un déjeuner généralement assez copieux. Comme partout en Amérique du Sud, appliquez les précautions sanitaires de base pour éviter les mauvaises surprises : eau en bouteille ou purifiée par vos soins, éviter les jus et glaces sur les marchés, peler les fruits et légumes, etc. En ce qui nous concerne, nous avons sûrement relâché notre vigilance après la Bolivie car c’est au Pérou que nous avons eu le plus de soucis intestinaux !

# Logements

Partout où nous sommes allés nous avons privilégié les auberges de jeunesse, en choisissant de préférence des endroits avec cuisine pour économiser sur les repas. Dans la plupart des cas, nous avons réservé quelques jours à l’avance via booking.com car afin d’éviter de perdre du temps à chercher, mais on aurait tout aussi bien pu faire le tour des hôtels et négocier directement à la réception. C’est d’ailleurs ce qu’on a fait à Cusco où nous sommes restés plusieurs jours : notre premier hôtel était vraiment nul et nous nous sommes empressés de partir chercher quelque chose de mieux dans les rues adjacentes !

# Transports

Pour les bus longue distance, nous avons systématiquement réservé sur place (rien par internet), avec un ou deux jours d’avance. Les distances sont longues car le pays est grand, mais on peut trouver des bus confortables à un prix accessible, en négociant et en se renseignant sur les sièges en promotion. Attention, toutes les compagnies ne se valent pas, et on trouve des prix très différents selon les compagnies. Parmi les compagnies que je peux vous recommander : Cruz del Sur, Oltursa, Turismo Mer (il y en a d’autres !). La sécurité est prise très au sérieux : les passagers doivent montrer patte blanche (ou juste leur carte d’identité) et sont filmés à l’entrée du bus.

Quelques distances :
– Puno – Cusco : 6h
– Cusco – Hidroelectrica : 6h
– Cusco – Arequipa : 12h
– Arequipa – Nazca : 12h
– Nazca – Ica (Huacachina) : 2h30 de bus (+ 10 min de taxi pour Huacachina)
– Ica – Paracas : 1h
– Paracas – Lima : 4h

NB : comme dit plus haut, nous avons pris un avion de Lima à Piura pour éviter les zones dévastées par les inondations, puis un bus de nuit jusqu’à Cuenca en Equateur. De cette manière nous avons pu faire de belles économies par rapport à un vol international.

# Budget

Pour nous 3 (2 adultes et 1 enfant), nous avons dépensé 3 280€ pour 40 jours soit environ 27€ par jour et par personne (en comptant Lilly comme une personne à part entière). Ce qui fait que nous étions 100% alignés avec notre estimation* avant départ, malgré des activités assez chères (4 jours dans la jungle, la visite du Machu Picchu) et des repas où on s’est bien fait plaisir.
*Source : planificateur A-contresens

*****

Voyage au Pérou : coups de coeur et déceptions

Ce qu’on a préféré

  • Le trek du Canyon de Colca : assez difficile physiquement avec Lilly sur le dos, mais une super expérience et des paysages magnifiques !
  • Les très belles villes de Cusco et Arequipa : un plaisir de s’y balader à pied. L’architecture est très différente mais les deux villes sont superbes. Ne manquez surtout pas le Monasterio de Santa Catalina à Arequipa, c’est une merveille !
  • La nourriture et les ceviches !
  • La découverte du Machu Picchu ! En plus du côté un peu fou de voir un site aussi ancien et aussi bien préservé, on a adoré faire la montée du Huaynapicchu (bien raide, bien physique, mais là encore une sacrée expérience !) et faire le chemin à pied de Hidroelectrica à Aguas Calientes le long de la voie ferrée.
  • Le sandboarding et le buggy à Nazca, et l’incroyable paysage de dunes à Nazca et Huacachina.

On a moins aimé :

  • Avoir passé un peu trop de temps à Cusco : comme c’était notre point de départ pour le Machu Picchu, le parc de Manu et les sites de la vallée sacrée, on y a passé beaucoup de temps et on en avait un peu marre à la fin.
  • L’horrible petite route pour aller de Cusco à Hidroélectrica. Mal de cœur garanti !
  • Se faire aborder tout le temps à Cusco (et ailleurs) pour acheter des babioles, venir voir des restaurants, des agences, etc.
  • Avoir vu assez peu d’animaux dans le parc de Manu.

*****

Réussir son séjour au Pérou

# Argent

  • Les prix varient beaucoup d’un endroit à un autre, notamment à Lima où nous avons trouvé que les restaurants et les hôtels étaient très chers !
  • Négociez, négociez, négociez ! Que ce soit pour les hébergements, les transports, les activités ou l’artisanat, vous pouvez partir du principe que le prix annoncé est trop haut et fait pour être négocié à la baisse. Évidemment je ne vous incite pas à marchander au point de mettre votre interlocuteur sur la paille, mais juste à obtenir un prix juste ! Comparez les prix ou renseignez-vous en amont sur les bons prix (pour le taxi par exemple) et utilisez les arguments à votre disposition (plusieurs nuits à réserver, réservation pour plusieurs personnes, etc.).

# Transports

  • Les compagnies de bus sont de qualité très variable et proposent des prix très variables également. Pour votre sécurité (et votre confort), faites attention ! Il y a beaucoup de compagnies très correctes (Cruz del Sur, Oltursa, Tepsa, ExcluCiva, Movil Tour…) et en faisant le tour et en demandant au guichet les meilleurs prix, on peut très bien s’en sortir. Nous avons constaté que sur chaque bus il y a quelques sièges en promo à un très bon prix. Forcément ils partent vite, mais ça ne coûte rien de demander !
  • Au Pérou (contrairement à l’Argentine ou au Chili où les bus étaient généralement pleins) nous avons arrêté d’acheter des places pour Lilly. En effet les enfants peuvent voyager sans place attitrée jusqu’à 5 ans. En général il y avait des places vides, au moins sur une partie du trajet, et sinon on la prenait sur nous.
  • Ne jamais acheter les billets de bus en ligne, il n’y a pas tout et les prix sont moins intéressants. En Amérique Latine, la meilleure option est toujours d’acheter son billet une fois sur place (à la gare ou à un guichet en ville s’il y a), en comparant les prix et les horaires des différentes compagnies. En haute saison, il est préférable d’acheter son billet 2-3 jours à l’avance.

# Logements

  • A Aguas Calientes (Machu Picchu villaga), réservez impérativement votre logement à l’avance ! Il y a du monde toute l’année et les prix s’envolent.
  • Réservez également si vous voulez séjourner à Huacachina, car il y a peu d’hôtels autour de la lagune (il y en a moins d’une dizaine, les autres sont à Ica).

# Machu Picchu

  • Si vous souhaitez visiter le Machu Picchu, préparez votre visite à l’avance ! Le site est très convoité, et il est nécessaire de se renseigner en amont pour ne pas risquer de se retrouver sans billet. Prévoyez également votre hôtel, et si vous voulez prendre le train, réservez-le au plus tôt (en revanche, pas besoin de réserver longtemps à l’avance pour le bus jusqu’à Hidroelectrica). Enfin, les réglementations liées à la visite évoluent régulièrement : renseignez-vous sur le site du gouvernement (www.machupicchu.gob.pe) ou sur le blog francophone www.voyageperou.info toujours très bien renseigné.

*****

Que voir et que faire au Pérou

  • On prendrait plus de temps pour découvrir le lac Titicaca et ses îles (ce qu’on n’a pas pu faire à cause du retard accumulé en Bolivie).
  • On passerait un peu moins de temps à Cusco, notamment en prenant un boleto turistico partiel au lieu de complet (voir l’article dédié).
  • On referait tout pareil pour le Canyon de Colca ! L’organisation autonome du trek était un très bon choix et on s’est régalé !
  • Pour le Machu Picchu, idem ! Marcher de Hidroelectrica à Aguas Calientes était super sympa, je le referais sans hésiter. J’aimerais juste passer plus de temps dans la cité pour explorer tous ses recoins, ce qu’on n’avait pas vraiment pu faire à cause de la pluie.
  • On éviterait la ville balnéaire de Paracas, qui nous a semblé assez inutile. Concernant Huacachina, il y a des choses qu’on n’a pas trop aimées (le côté un peu mort de l’oasis, les déchets dans les dunes), mais le paysage était quand même fou et on a passé un chouette moment dans notre hôtel presque luxueux, donc je pense qu’on garderait cette étape.
  • On espérerait bien sûr pouvoir explorer le nord et faire une des célèbres randonnées qu’on trouve dans la région de Huaraz (celle de la Laguna 69 !), découvrir la ville de Trujillo (Chan Chan, Huacas del sol y de la luna), etc.
  • Est-ce qu’on referait le survol des lignes de Nazca ? Je ne sais pas vraiment. Fabien a beaucoup aimé, moi ça m’a beaucoup moins marquée vu que j’ai passé tout le vol à lutter contre mon estomac !

*****

Vacances au Pérou : Itinéraire et budget

# Le Pérou avec un enfant : à partir de quel âge ?

Quand nous y sommes allés, Lilly avait juste 3 ans et j’ai trouvé que c’était tout à fait adapté. Globalement (ça dépend des endroits bien sûr !), les infrastructures sont très correctes, on trouve des pharmacies sans problème, la nourriture est variée et bonne. Et en plus de ça, beaucoup d’activités ont de quoi plaire aux enfants : sandboarding et tour en buggy, plage, ruines incas, observation des animaux… Comme pour tout voyage, ce qui compte au final c’est que les enfants soient capables de s’adapter un minimum… et que les parents soient positifs et fassent preuve de motivation et de confiance !

Pas de problèmes avec l’altitude ?

Comme nous arrivions de Bolivie nous étions déjà acclimatés, mais globalement nous n’avons jamais eu de problème avec l’altitude. Pour éviter de souffrir du mal d’altitude, il est recommandé de monter progressivement pour s’acclimater, de bien s’hydrater et de limiter les efforts physiques tant que le corps n’est pas habitué. A ma connaissance les enfants ne souffrent pas plus de l’altitude que les adultes, mais les plus jeunes ou les bébés ne sont pas forcément capables d’exprimer un malaise, c’est pourquoi il faut les garder à l’œil et prendre leurs éventuels symptômes au sérieux.

# Est-ce que le survol des lignes de Nazca vaut vraiment le coup ?

La question est légitime car le survol coûte assez cher (environ 70$/pers.) et aller à Nazca prend du temps. A mon humble avis, à moins d’être passionné par les civilisations anciennes, c’est loin d’être indispensable. Certes, c’est impressionnant, autant en termes d’expérience à vivre qu’au niveau historique, mais personnellement ça ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Si vous avez peu de temps au Pérou et/ou un budget limité, je pense que vous pouvez vous en passer sans regret et faire quelque chose de plus intéressant à la place. En contrepartie, si Nazca est sur votre chemin, que vous êtes curieux et que vous pouvez vous payez le vol, n’hésitez pas, c’est quand même une activité assez unique dans une vie.

Est-ce que c’est intéressant d’aller à Nazca même si on ne survole pas les lignes ?

Si vous savez d’office que vous ne voulez pas faire le survol, je ne crois pas que ce soit la peine d’aller à Nazca. La région offre évidemment d’autres activités (on peut observer 3 géoglyphes depuis un mirador, visiter des sites archéologiques, faire du buggy et du sandboarding dans les dunes) mais à mes yeux elles ne justifient pas le déplacement jusqu’à Nazca quand il y a tant d’autres choses à faire au Pérou.

# Combien de temps prévoir à Cusco ?

Depuis Cusco on peut découvrir le Machu Picchu, la vallée sacrée, ou encore la jungle amazonienne, ce qui en fait une étape presque incontournable quand on visite le pays. Pour s’organiser et éviter d’y rester trop longtemps au détriment d’autres étapes tout aussi intéressantes, je dirais qu’il faut prévoir une ou deux journées pour la ville en elle-même et 2 journées pour faire un circuit dans la vallée sacrée (je recommande le circuit 3 du boleto turistico – voir article dédié).

*****

Découvrir le Pérou

Pour clore ce chapitre de notre voyage, il suffit de dire qu’on y retournerait bien ! Même en y passant un mois et demi, nous n’avons pas fait tout ce que nous aurions aimé, c’est dire la richesse de ce pays ! Les Péruviens en sont fiers et ne manquent pas eux-même de le visiter. Entre culture, gastronomie et paysages… c’est vraiment un superbe endroit à découvrir !

2 Comments

    • unefilledavril says

      Vu vos préparatifs, j’ai hâte de suivre vos aventures là-bas ! Bon trip !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.