Author: unefilledavril

Route du salar de Talar

4 jours dans le désert d’Atacama (Part II)

Suite de notre aventure dans le désert d’Atacama ! Pour lire la première partie, c’est ici : 4 jours dans le désert d’Atacama (Part I) Jour 2 : Salar de Talar & Piedras Rojas Tôt le matin, nous embarquons une nouvelle passagère, Nathalie, une backpackeuse  canadienne super sympa rencontrée chez Europcar, et nous prenons la route du salar de Talar. Erreur de débutant, nous pensions faire essence à Socaire sur le chemin mais on apprend qu’il n’y a de pompe à essence qu’à San Pedro. Oups… nous avons normalement juste assez pour faire l’aller-retour mais personne n’a envie de prendre le risque d’une panne en plein désert. Après avoir interrogé quelques habitants, on apprend que plusieurs personnes vendent des jerricans de diesel dans le village. Les indications sont plutôt vagues, mais à force de poser des questions on arrive à localiser la maison d’une dame qui en vend. 20 litres plus tard, on est prêt à repartir ! Le salar est très beau mais il y a énormément de monde ! En bordure du salar …

Salar de Atacama

4 jours dans le désert d’Atacama (Part I)

Le désert d’Atacama… Notre dernière destination au Chili, et pas des moindres ! Toutes les photos que nous avions pu voir nous faisaient rêver, et nous avions hâte d’aller voir par nous-mêmes ces paysages de fou ! Et bien je peux vous dire qu’on n’a pas été déçu. Nous y avons fait de belles rencontres (humaines et moins humaines – des ânes sauvages, des vicuñas, quelques lamas), nous avons roulé sur des centaines de kilomètres dans le désert en croisant les doigts pour ne pas crever un pneu, nous avons vécu notre première galère de backpackers… Bref c’était chouette ! Le coup de la panne Viña de Mar > San Pedro de Atacama, c’est 23h de bus… hors panne ! Vous le voyez venir gros comme une maison, il a fallu qu’on tombe en panne au milieu du désert, alors qu’on avait déjà plus de 18h de bus dans les pattes et qu’il nous restait encore 5h avant d’atteindre San Pedro. Joie ! (et merci Turbus !) Toute l’histoire en quelques mots : nous partons de …

Valparaiso

Santiago de Chile, Valparaiso et Viña de Mar

Le Chili est un immense territoire, de 4 300 km de long soit plus de 4 fois la longueur de la France ! Du coup, les différentes étapes que nous avons définies pour notre périple sont forcément très éloignées les unes des autres. Après la région des lacs, il nous aura fallu plus de 12h de bus pour rejoindre Santiago, et il nous faudra encore 23h pour rejoindre l’étape suivante, le désert d’Atacama ! (Il faut vraiment qu’on garde le compte de toutes ces heures pour voir à combien on arrive à la fin du voyage !). Santiago de Chile Nous n’avions prévu de passer que 2 jours à Santiago car la capitale n’est pas connue pour être particulièrement attractive. Nous avons fait marcher nos contacts et nous avons eu la chance d’être hébergés chez l’adorable Célia, avec qui nous avons pu discuter de randonnées, de la situation économique et politique du Chili, et manger des crêpes ! Nous avons fait l’ascension du Cerro San Cristóbal, la colline qui se dresse au milieu de la …

Saltos de Petrohué

Osorno & le parc Vicente Pérez Rosales

Après avoir découvert la belle île de Chiloé, et avant de commencer à remonter vers le nord du Chili, nous avons voulu profiter d’avoir la voiture pour aller nous balader dans une région que Fabien a repéré un peu en dernière minute : la région des lacs (au même niveau que Bariloche et ses lacs, mais côté Chili), sachant que ce qui nous intéressait cette fois-ci, ce n’était pas des lacs mais des volcans ! En effet, la région compte plusieurs volcans, dont le beau Osorno, qui domine le lac Todos los Santos, le Calbuco qui est toujours en activité et dont la dernière éruption remonte à 2015, et le Puntiagudo, reconnaissable à son sommet pointu formé par l’érosion des glaciers. Le parc national Vicente Pérez Rosales Après une première nuit à Puerto Varas, une ville un peu au nord de Puerto Montt bien plus charmante que cette dernière, nous partons pour une rando d’une journée dans le parc national Vicente Pérez Rosales. Contrairement à ce que nous dit l’Office du tourisme de Puerto Varas …

RT-PANO_20170121_161803-featured

Panoramas du Perito Moreno & un peu de culture

Si vous avez lu cet article, vous savez déjà que le Perito Moreno est incroyablement beau. Grand et bleu, il attire les foules ! Et il faut avouer que nous avons croisé d’autres glaciers depuis et qu’aucun n’était aussi photogénique que lui ! Du coup, pour que vous puissiez encore mieux l’apprécier, je vous ai préparé un petit article de panoramas du glacier. Merci qui ? J’en profite aussi pour vous raconter quelques petites choses intéressantes que nous avons apprises lors de nos excursions respectives ! Allez, un peu de culture n’a jamais fait de mal à personne. 🙂 De Calafate au Perito Moreno : un peu de culture en vrac pour briller en société ! La région d’El Calafate est caractérisée par un type de végétation qu’on appelle la steppe patagonique. C’est une végétation très basse et très sèche. L’un des arbustes qui la composent est justement le calafate. Il porte des baies dont on fait des confitures, des glaces et de la liqueur (et, comme on l’a découvert plus tard, qui sont aussi …

chiloe-maisonrose-featured_RT

Chiloe, la Isla Grande

E t nous voilà au Chili, le deuxième pays traversé lors de notre grand voyage ! Le passage de la frontière s’est fait sans problème, avec des contrôles bien organisés (ce ne sera pas forcément le cas partout, on vous racontera plus tard le passage de frontière Chili –> Argentine qu’on a fait quelques semaines après !). On est quand même resté un peu ébahi devant le chien policier qui est venu renifler tous nos bagages, les sièges du bus, etc. à la recherche de fruits et légumes frais (interdits de passage) (mais sûrement aussi de drogues). Nous passons la nuit à Puerto Montt (une ville assez moche dans laquelle nous sommes contents de ne faire qu’une courte étape) avant de récupérer la deuxième voiture de location de notre voyage, qui nous emmenera à la découverte de Chiloé ! Chiloé, c’est une île dont j’ignorais l’existence avant de lire El Cuaderno de Maya de Isabel Allende, et dont le nom m’est revenu en mémoire quand nous avons commencé à réfléchir à notre itinéraire chilien. Pour s’y …

bariloche-lacar

Bariloche & la route des 7 lacs

Et bien un bus de 24h, au final, ça ne se passe pas très différemment d’un bus de 16h. Donc pas grand chose à en dire. C’est long, mais on fait passer le temps en dormant, en lisant, en discutant.  C’est bien moins cher que de couvrir la même distance en avion, donc quand on a le temps comme nous, c’est une option très intéressante. Nous voici donc arrivés à San Carlos de Bariloche (Bariloche pour faire plus court), dans la province de Río Negro. Bariloche est située au bord du lac Nahuel Huapi, et c’est une ville très touristique : elle attire beaucoup d’Argentins et de Chiliens en hiver pour le ski, car son domaine skiable est un des plus étendus d’Amérique du sud, et le reste du temps ses paysages de lacs et de montagnes attirent les randonneurs et backpackers. El camino de los 7 lagos Dès le lendemain de notre arrivée, nous avons récupéré notre voiture de location réservée par internet pour prendre la célèbre route des 7 lacs. Cette route va …

routeRT

1 mois de voyage !

Ça fait un peu plus d’un mois que nous sommes partis ! Un bilan s’impose, alors on a profité d’un long moment à attendre notre bus pour sortir quelques chiffres et Fab s’est même amusé à préparer une petite infographie… 31 jours de voyage : Du 6 janvier 2017 au 5 février ça donne…   Côté assiette On a essayé de manger et boire local mais ce n’est pas toujours évident quand on a un budget à tenir. A notre tableau de chasse : de l’agneau patagonique (très réputé !) ; un cocktail Fernet-cola (spoiler : beurk) ; plein de bières locales (dont la Cervesa Austral, très bonne) ; un curanto et du saumon à Chiloé ; des milanesas à la pelle ; des alfajores (petits gâteaux au dulce de leche), et j’en oublie sûrement ! Côté santé Des piqures de moustiques à Buenos Aires ; une grosse ampoule pour moi ; des courbatures en vrac ; plein de bosses sur la tête car je me cogne systématiquement dans les écrans TV des bus ; …

fitzroy-featured

Fitz Roy, la montagne qui fume !

Après ces quelques jours à El Calafate à la découverte du Perito Moreno, nous avons repris la route vers El Chalten, avec la bénédiction de notre compte en banque ! En effet, l’hébergement à El Chalten est cher car c’est la haute saison (et tout était déjà presque plein quand nous avons cherché une chambre), mais au moins on peut randonner 100% gratuitement, sans avoir à payer d’entrée de parc, de bus, etc. Un changement bien agréable après nos expériences à Ushuaia et Calafate ! El Chalten se trouve à 3h de bus d’El Calafate, il y a des départs 3 fois par jour en haute saison : les bus du matin sont vite complets, remplis de gens qui veulent aller randonner tôt, mais comme nous n’étions pas pressés, nous avons préféré prendre celui de 13h et arriver tranquillement en fin d’après-midi. Après avoir récupéré les clés de notre Airbnb, une mignonne petite maison où tout va par 2 (2 assiettes, 2 verres, 2 fourchettes, …), nous partons faire des courses afin de pouvoir cuisiner …