All posts filed under: Enfants & Parents

lectures_featured2

Sélection de livres pour les enfants de 2 à 4 ans

Plus le temps passe, plus je me rends compte qu’il y a du bon et du bien moins bon dans les livres pour enfants. Ces derniers temps par exemple, Babygirl a reçu à plusieurs reprises des « classiques » simplifiés à outrance, au point qu’on perd le sens de l’histoire originale. Comme quoi, il ne faut pas se fier au titre ou à la couverture, il faut toujours parcourir le livre avant de l’acheter ! Dans cet article en revanche, j’ai eu envie de vous lister les « hits » de la bibliothèque de Babygirl. Il y a un peu de tout : ce sont ses préférés, ceux qui sont tous cornés et abîmés à force d’être lus et relus. Les situations du quotidien A cet âge, c’est ce qui parle le plus aux enfants : une situation à laquelle ils peuvent s’identifier facilement. Ces récits de la vie quotidienne peuvent d’ailleurs être d’une grande aide pour nous les parents pour faire comprendre une situation un peu sensible (la séparation quand l’enfant va à la crèche, l’arrivée d’un petit …

creche-bilan

Bilan de 2 ans de crèche

Ma Babygirl est une grande ! Lundi, elle fera sa rentrée en maternelle et laissera derrière elle ses 2 années de crèche. Alors c’est un peu l’heure du bilan ! C’est à 4 mois qu’elle a commencé à aller à la crèche : en journée entière et 5 jours par semaine, puisque travaillant tous les deux et n’ayant pas de famille à proximité, c’était le seul mode de garde possible pour nous. Avant de nous décider, nous avions aussi pensé à la possibilité de prendre une nounou, qui nous aurait peut-être permis plus de flexibilité sur les horaires, les journées où elle était malade, etc. Mais au final la question ne s’est quasiment pas posée car il était tout simplement impossible de trouver une nounou déclarée dans notre quartier (en effet ça se fait assez peu en Espagne). > Lire mon article sur les différents mode de garde en Espagne Aujourd’hui, après 2 années et demi de crèche, je suis très contente de ce choix. Pour elle… Notre fille a grandi avec plein d’autres enfants …

grandsparents

Leurs moments à eux

Pour la troisième fois depuis sa naissance, Babygirl va rester un long moment loin de nous, chez ses grands-parents. Elle y est déjà restée 2 semaines l’été dernier, puis 3 semaines en novembre quand nous sommes partis en Australie. Cet été, elle y restera à nouveau 3 semaines, pendant que nous travaillons et que la crèche est fermée. Le moment de la séparation est toujours difficile : j’ai la gorge serrée, les larmes au bord des yeux. Je vois sur son visage qu’elle comprend, que ce qu’on lui a expliqué devient concret quand elle nous voit monter dans la voiture sans elle. Je sais qu’elle ne va pas pas pleurer et qu’elle va passer 3 semaines à s’amuser avec ses grands-parents et ses tantes, qui seront tous aux petits soins pour elle. Mais qu’elle gardera en elle une part de tristesse ravalée, qui refera surface quand nous viendrons la chercher ou quand nous lui parlerons sur Skype. Alors, est-ce que ces séparations sont une bonne chose ? Je lis ou j’entends parfois des commentaires sur …

sucette

Pouce, sucette & Cie

Je suis plutôt partisane des choses naturelles Vs le plastique, l’industriel, … Et pourtant dans cette histoire, je choisis sans hésiter la sucette face au pouce ! Babygirl a eu une sucette dès les premiers jours à la maternité. Ce n’était pas prévu, je n’en avais même pas acheté. Mais quand nous nous sommes retrouvés, complètement claqués et paumés face à cette petite bestiole qui voulait téter en permanence, F. a appelé les sages-femmes et demandé -par pitié !- qu’on nous donne une sucette. Depuis elle a toujours eu sa sucette, et rapidement elle est devenue accro. Au fur et à mesure qu’elle grandissait, on a pu sans trop de mal fixer des « règles » pour en limiter l’utilisation : pour les siestes, la nuit, la poussette et la voiture. Je n’aurais pas supporté de la voir tout le temps avec la sucette à la bouche, mais je n’aurais pas songé à l’en priver non plus. Elle la retrouvait avec tellement de plaisir le soir, et se mettait à « téter » avec un tel besoin… mon bébé …

catalan

{Bilinguisme} Com et dius?

Com et dius? Comment tu t’appelles ? Cette question, Babygirl l’entend très souvent car elle a le don d’attirer l’attention des gens dans la rue, qui s’empressent de lui demander son prénom et de lui dire à quel point elle est trop mona. Et Babygirl leur répond tout naturellement en catalan, leur parle de sa moto et de sa petite vie de bébé de 2 ans et demi. Apprendre plusieurs langues dès l’enfance Étant à la crèche catalane depuis qu’elle a 4 mois, elle est vraiment bilingue et parle le catalan aussi bien que le française. C’est super de l’entendre blablater avec les autres enfants et les autres parents ! Je pensais d’ailleurs que du fait d’avoir 2 langues à développer (même 3, avec l’espagnol), elle mettrait un peu plus de temps à parler avec aisance… mais il faut croire qu’elle a des gènes de bavarde parce que c’est une sacrée pipelette, en français comme en catalan ! Et les parents ? Par chance, le catalan est proche du français et de l’espagnol, donc même …

tv1

TV, tablettes, smartphones… Babygirl & les écrans

Babygirl aura bientôt 2 ans et demi. A son âge, elle n’a jamais vu de dessin animé, n’a jamais fait de « jeu éducatif » sur tablette, n’a jamais passé le temps dans une salle d’attente en jouant sur mon téléphone. Pour elle un téléphone sert à appeler et à prendre des photos. L’Ipad sert à mettre de la musique. L’écran du salon sert à regarder des photos ou les jeux de Papa. Il nous a toujours semblé important de protéger Babygirl des écrans. Pas seulement contre les contenus (car on trouve facilement des contenus adaptés à son âge), mais aussi contre la passivité qui s’installe rapidement. Cet article n’a clairement pas vocation à porter un jugement sur les choix des uns et des autres, car chacun fait bien comme il peut et veut. Mais en ce qui nous concerne, c’est un choix que nous avons fait un peu inconsciemment tant il nous paraissait évident, et dont nous constatons les avantages aujourd’hui ! Par exemple : pas de cris ou de pleurs pour regarder un dessin animé …

Forte

Tu es forte ma fille !

C’est F. qui m’a fait cette réflexion l’autre jour : on dit facilement à Babygirl qu’elle est trop mignonne, trop chou, trop ci, trop ça. Bref, on est des parents un peu gagas. Mais est-ce qu’on lui dit qu’elle est forte, qu’elle est rapide, qu’elle est musclée ? On a beau être partisan de l’égalité des sexes, il y a certaines qualités qu’on met moins spontanément en avant pour les filles. Ça me fait penser… Avez-vous vu la vidéo « Like a girl » de la marque Always ? On y voit des jeunes femmes et des filles courir / lancer / se battre « comme une fille », avec une manière de faire bien différente selon leur âge. (je n’en dis pas plus, la vidéo est bien faite). Bien sûr, il s’agit d’une vidéo qui est réalisée et orchestrée pour véhiculer un certain message, mais elle m’a marquée comme quelque chose de (malheureusement) très représentatif de la réalité. Bref, tout ça pour dire que je veux que ma fille grandisse en ayant conscience de ses qualités et ayant …

culottes

L’apprentissage de la propreté

Je pensais que ce serait plus difficile… mais Babygirl a dit bye-bye à ses couches sans effort ! Je crois que c’est vers ses 18 mois que nous avons décidé de lui acheter un pot pour commencer à introduire le sujet de la propreté. Aujourd’hui, à 2 ans et 3 mois, elle n’a plus la couche depuis 2 semaines. Elle la porte encore la nuit par sécurité mais on devrait l’enlever très prochainement. Je partage (ma fierté de maman !!!), ne serait-ce que pour témoigner du fait que ça peut être simple et sans prise de tête ! ***** 18 mois : Deux choses nous ont décidé à lui acheter un pot : elle commence à comprendre la notion de « pipi » et elle arrive à s’asseoir toute seule sur un petit tabouret. Nous lui avons acheté un pot et expliqué à quoi il sert. Elle a bien sûr commencé par mettre ses jouets dedans, à le déplacer dans toute la maison. Puis elle s’est amusée à s’asseoir dessus toute habillée. Nous l’avons laissée se familiariser …

école1-corrigée

Espagne : tout savoir sur l’inscription à l’école maternelle

Même si ma Babygirl me semble encore bien jeune, elle fera sa rentrée à l’école maternelle en septembre, avec tous les autres enfants nés en 2013. En début d’année j’ai donc commencé à me renseigner sur les écoles et j’ai découvert… que l’inscription est un moment particulièrement stressant pour les parents vivant en Espagne ! Entre ceux qui se prennent la tête pour essayer d’obtenir une place dans LA meilleure école de leur quartier et ceux qui, comme moi, sont un peu perplexes devant ce système de candidatures et d’inscriptions un chouïlla compliqué… Comme je suis en plein dedans, je me lance, pour une petite explication des enjeux et du fonctionnement. NB : certaines informations sont spécifiques à Barcelone et à la Catalogne. Par ailleurs, j’imagine qu’il peut y avoir des différences pour les parents qui n’habitent pas dans une grande ville. ***** Tout savoir sur l’école en Espagne A quoi correspondent les niveaux scolaires espagnols ? Quelle est l’équivalence entre les niveaux scolaires espagnols et français ? Primer ciclo de educación infantil (0 – …

lettres1-green

Le plaisir de recevoir une lettre

Il y a quelques jours, je prenais le courrier dans la boîte aux lettres quand Babygirl m’a demandé si c’était pour elle. Je lui ai expliqué que non, c’était pour moi, et je lui ai demandé si elle aussi aimerait recevoir du courrier. Devant son air enthousiaste, j’ai immédiatement sollicité ses grands-parents et arrières grands-parents pour qu’ils lui écrivent un petit mot ! Deux lettres sont déjà arrivées et ça lui a fait très plaisir ! C’est sûr que c’est plus facile d’échanger via email, skype, whatsapp, etc., mais recevoir une vraie lettre écrite à la main (avec en prime des animaux mignons pour Babygirl), ça fait sacrément plaisir ! Et vous, écrivez-vous encore des lettres ou des cartes manuscrites à vos proches ?