All posts filed under: Grossesse

gymnastique abdominale hypopressive

J’ai testé | La gymnastique hypopressive

J’ai découvert la gymnastique abdominale hypopressive lors de mes sessions de récupération post accouchement. En deux mots, il s’agit d’une technique qui vise à tonifier le plancher pelvien et la paroi abdominale, en évitant les risques liés aux abdominaux classiques, à savoir l’affaiblissement du périnée et les joyeusetés que cela entraîne (perte d’urine, descente d’organes). Les abdos classiques sont qualifiés d’ « hyperpressifs » parce qu’ils augmentent la pression dans le ventre, au contraire des abdos « hypopressifs » qui ne l’augmentent pas et ne distendent pas le périnée. Je ne sais pas à quel point cette méthode est connue et utilisée en France, peut-être que les mamans qui ont accouché en France pourront m’en dire plus ? En Espagne, j’ai l’impression qu’ils ne sont pas très fans des méthodes comme le biofeedback ou les sondes, et qu’ils misent tout sur les Kegels (contractions du périnée) et les hypopressifs. Au passage, la récupération post accouchement n’est pas considérée comme un impératif, elle n’est d’ailleurs pas prise en charge par la sécurité sociale ou les mutuelles de manière préventive (mais …

grossesse3

Un accouchement zen et (presque) sans douleur

A-t-on jamais vu un titre plus ouvertement racoleur sur ce blog, je vous le demande ?! 🙂 Vous me pardonnerez, j’espère ! Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de mon accouchement (après 2 ans, il serait temps !). J’ai eu la grande chance d’avoir un accouchement très rapide (arrivée à 5h du mat à la clinique avec un col non dilaté / naissance à 10h30), plutôt zen, et assez peu douloureux. Je n’ai clairement pas le secret d’un accouchement sans douleur (sinon j’aurais écrit un livre et je serais best-seller), mais en dehors d’une bonne part de chance et d’hérédité, je pense pouvoir identifier certaines choses qui m’ont aidée et qui ont fait en sorte que ça se passe bien. J’ai bien vécu (voire adoré) ma grossesse Toute ma grossesse était plutôt zen. Je n’ai pas été spécialement malade ni mal en point, à part des nausées dans les transports en commun au début, et des douleurs lombaires assez fortes qui ont complètement disparu une fois que j’ai adopté une bonne posture. Bien sûr, tout …

22015-06-12_accouchement

Accoucher en Espagne

Il y a quelques temps je suis tombée sur cet article sur l’accouchement en Espagne, et je me suis pas mal retrouvée dans cette description. L’article parle de « l’abandon » des jeunes parents, livrés à eux-mêmes après l’accouchement, avec un personnel médical assez peu présent par rapport à la France. De mon côté, je n’avais pas d’attente spécifique. Savoir que c’était ma gynéco habituelle qui allait m’accoucher, et que F. pourrait rester à la clinique avec moi pendant le séjour était suffisant. Je n’étais pas particulièrement stressée, ni par l’accouchement ni par l’après, j’attendais de voir, je voulais juste que ça se passe bien. Et au final tant mieux, car je serais sûrement tombée de haut si j’avais eu des attentes plus fortes. L’accouchement s’est très bien déroulé, j’avais le sentiment d’être entre de bonnes mains, et j’étais suffisamment zen pour rigoler aux blagues de F. entre 2 « pouuuuussez ». La sage-femme appuyait sur mon ventre comme une dingue, il faut dire que je ne voyais absolument pas comment aider au travail en étant sur le dos …

{Grossesse} Yoga et gymnastique pour rester légère

Ce soir, en marchant de mon bureau à mon arrêt de bus, j’ai pris conscience de la « légèreté » que je sentais dans mon corps. Pourtant, à 7,5 mois de grossesse, j’aurais pu me traîner en toute légitimité, mais non… Une démarche souple, sans douleur dans le dos, aucune sensation de pesanteur dans le ventre, pour un peu j’en oublierai pendant quelques instants que je suis enceinte ! Je pense honnêtement que je peux remercier le yoga et mes séances de gymnastique à la maison pour ce bien-être. Et du coup, j’ai envie de partager mon expérience sur l’importance de continuer à faire du sport pendant la grossesse ! Le yoga : J’ai commencé à pratiquer le yoga avant de tomber enceinte, tout simplement parce que plusieurs personnes de mon entourage m’en avaient parlé avec enthousiasme. J’ai aimé les cours, parfois très doux, parfois intenses, mais toujours très relaxants. Plusieurs fois j’ai même failli m’endormir pendant la phase de relaxation à la fin ! Comme c’est l’une des activités sportives conseillées pendant la grossesse, j’ai continué …

{Grossesse} Préparation à l’accouchement #3

Après avoir parlé de la préparation physique à l’accouchement, du jour J et de la remise en forme post-accouchement, nous avons également parlé des soins à apporter au nouveau né. Nous avons également discuté de l’allaitement, que j’évoquerai dans un futur article. S’occuper du nouveau-né : Philosophie générale : J’ai beaucoup aimé le positionnement des sages-femmes de mon cours par rapport aux soins et aux affaires à prévoir pour le bébé : 1) Ne pas oublier que tout ce qui tourne autour de la naissance est un vrai business (car bien sûr on veut tous le meilleur pour notre bébé). Les industriels et les marques nous donnent l’impression que leurs produits sont absolument indispensables pour le bien-être de bébé… alors qu’en fait, très peu de produits spécifiques sont vraiment nécessaires. Par exemple, un bébé n’a pas besoin de crème hydratante, d’eau de Cologne, etc. Si on le nourrit au biberon, il n’est pas nécessaire d’avoir de stérilisateur (un lavage à l’eau chaude et au liquide vaisselle normal suffit), ni de chauffe-biberon (la température idéale est …

{Grossesse} Préparation à l’accouchement #2

Et voici la suite de mon résumé sur les cours de préparation à l’accouchement. (Pour lire la première partie, c’est ici : la préparation physique.) Préparatifs pour le jour de l’accouchement : Quelques tuyaux donnés par les sages-femmes : – Préparer les habits du bébé jour par jour, dans des sachets congélation. L’idée est marrante, mais en y réfléchissant c’est un excellent conseil : on s’y retrouve facilement, et on n’a pas besoin de renverser la valise pour retrouver le bonnet ou une paire de chaussettes. Préparer des sachets pour les 5 premiers jours (en général, on reste moins longtemps dans le cas d’un accouchement par voie basse, mais on ne sait jamais). Dans chaque sachet, placer les vêtements correspondants (body + pyjama ou ensemble). Pour le sachet du premier jour, rajouter 1 bonnet qui sera mis au bébé dès les premiers instants. – Pour les premiers instants de vie, prévoir également une sortie de bain ou une petite couverture pour le bébé. Ainsi dès l’expulsion terminée et le test d’Apgar effectué, s’il n’y a …

{Grossesse} Préparation à l’accouchement #1

Comme la plupart des futures mamans, j’ai suivi des cours de préparation à l’accouchement. J’ai choisi mes cours sur les conseils d’une amie affiliée à la même mutuelle que moi, et j’ai beaucoup apprécié l’amabilité et le côté très professionnel des sages-femmes qui donnaient les cours. Chaque centre s’organise à sa manière, pour ma part c’était une préparation « intensive », 1 fois par semaine pendant 4 semaines, avec 3h de cours à chaque fois décomposées en 1h30 de pratique avec une physiothérapeute et 1h30 de théorie avec une sage-femme. Le futur papa était invité à être présent à chaque fois, ce que j’ai trouvé très bien. J’ai trouvé la théorie très intéressante et utile. En revanche les phases pratiques m’ont un peu déçue. Parfois beaucoup de discussions et peu d’exercices physique, ou alors une présentation de beaucoup de postures/mouvements, trop rapide pour qu’on les retienne vraiment. Par exemple, tout ce qui est respiration et poussées pour le jour de l’accouchement même ont été vus tellement vite que je pense être incapable de m’en rappeler le jour J. …

{Grossesse} Une posture active

Je parlerai bientôt des cours de préparation à l’accouchement et de ce qu’ils m’ont apporté. En attendant, je voulais revenir sur l’un des tous premiers enseignements des cours, qui m’a été utile immédiatement. Lors du premier cours de préparation, la physiothérapeute nous a fait prendre conscience de la posture généralement adoptée par les femmes enceintes : debout, les mains sur les hanches ou croisées sur le ventre, … et surtout, le dos cambré et le bassin complètement basculé vers l’avant. Inutile de dire que cette posture n’est pas bonne pour nous : je ne me souviens pas de tous les détails donc je vais éviter de dire des bêtises, mais on peut se douter qu’elle est mauvaise pour le dos, notamment la zone lombaire, et également pour les tissus qui soutiennent le ventre. Pour y remédier et adopter une bonne posture, il est important d’imaginer un fil qui part du sommet de la tête, qui nous étire et nous permet de bien aligner la tête, la colonne vertébrale et le bassin (il faut essayer de …

{Grossesse} Etre en forme pendant sa grossesse

Pour l’instant, j’ai la chance d’avoir une grossesse qui se déroule sans problème : à part un mal de dos persistant qui apparaît dès que je m’assieds sur le canapé (!), je n’ai pas à me plaindre ! Bien sûr comme tout le monde, j’ai des coups de fatigue, et des soirs où j’ai envie de me poser et de ne rien faire. Mais d’une manière générale, je pense avoir compris le secret qui permet d’être en forme pendant sa grossesse… Fin septembre, nous avons passé un week-end à Londres, en mode « dernière fois qu’on prend l’avion avant un bon moment », et « dernières vacances rien qu’à deux ». Juste avant de partir, j’avais très mal au dos, et je fatiguais vite, j’avais peur de ne pas être capable de bien profiter du week-end… Et au final, je ne me suis jamais sentie aussi en forme que pendant ces 3 jours passés à marcher et à s’activer ! De retour à la maison, j’ai appliqué le même principe : et ça marche ! Après une journée au boulot, assise devant l’ordinateur …

{Grossesse} L’allaitement, naturel mais pas inné

J’ai toujours pensé que le jour où je serai maman, j’allaiterais mon enfant. Ayant toujours vu les femmes de mon entourage allaiter, je ne m’étais même pas franchement posé la question : pour moi ça allait de soi, tout en étant consciente cependant que ce n’était pas toujours possible (la montée de lait qui ne se fait pas, des complications de santé pour la maman ou le bébé, etc.). Cependant, depuis que je suis enceinte et que je m’intéresse d’un peu plus près à la question, je me rends compte que ce n’est pas si facile que ça… Mon choix n’a pas changé, mais après en avoir discuté avec différentes personnes, lu le témoignage de certaines mamans sur leur blog, etc, j’ai pris conscience que l’allaitement a beau être un acte naturel, il n’est pas inné pour autant. Aujourd’hui les jeunes mamans ne vivent plus forcément près de leur famille, ne peuvent plus aussi facilement bénéficier de l’aide et des conseils de mamans expérimentées ayant déjà allaité. C’est tout un apprentissage qui doit se faire, …