All posts filed under: Amérique Latine

Comuna 13 Medellin

Street art & un peu d’histoire à Medellin

Medellín ! Une ville qu’on associe au narcotrafic, à Pablo Escobar, à tout ce que la Colombie a de violent… mais aussi une ville qui connaît une évolution incroyable depuis ces 3-4 dernières années ! Celle qui était une des villes les plus dangereuses du monde il n’y a pas si longtemps est en passe de devenir une destination touristique de première envergure en Colombie, et serait même aujourd’hui l’une des meilleures villes où vivre en Amérique du Sud. Vu ce qu’on sait de son turbulent passé, on ne peut que s’en réjouir ! Que faire à Medellín ? Il y a certainement beaucoup à faire à Medellín, c’est une ville qui semble très riche au niveau culturel et historique, en plus de toutes les possibilités qu’elle offre pour ceux qui veulent sortir. De notre côté, nous avons beaucoup apprécié les visites de la Casa de la Memoria et de la Comuna 13, et nous avons passé un bon moment au Parque Explora, un chouette musée des sciences pour les enfants. Pour se déplacer, rien …

Jardin, Antioquia, Colombie

Cultiver l’art de ne rien faire à Jardin

Mon dernier article nous laissait à Salento, dans la région du Quindío, et prêts à partir pour Jardin (El Jardín en réalité), un beau petit village de la région d’Antioquia, perdu au milieu des collines verdoyantes. Se rendre de Salento à Jardín, c’est tout une aventure ! Pas moins de 4 bus différents, pour une sacrée journée de trajet à travers les montagnes colombiennes. Je vous donne ici l’itinéraire que nous avons suivi, mais il y a d’autres options, le mieux étant souvent de suivre les indications des locaux. Se rendre à Jardin : Depuis Salento : Bus Salento – Pereira : départ à 8h du matin du terminal de bus de Salento (on nous a conseillé de réserver la veille, et en effet le bus était déjà quasi plein à 7h45). Prix : 7 000 COP. Durée : 1h. Bus Pereira – La Pintada : 3h, 29 000 COP (prix juste avant départ). C’est la compagnie Flota Occidental qui fait ce trajet, voir au guichet quelle est la meilleure option (car il est également …

Salento, Colombie

Un petit café ? Direction l’Eje Cafetero : Salento et la vallée de Cocora

De Bogotá, beaucoup de possibilités s’offraient à nous pour découvrir la Colombie. Le pays étant très grand et les distances plutôt longues à parcourir, nous avons volontairement fait une croix sur certaines destinations (notamment le désert de Tatacoa, Villa de Leyva et Barichara) qui nous auraient obligé à faire beaucoup de route et à speeder d’une étape à l’autre. Parmi les régions que nous ne pouvions pas manquer de visiter : l’Eje Cafetero ! 2 villages en particulier ont retenu notre attention : Salento, assez touristique mais réputé comme étant un des plus jolis villages de Colombie ; et Jardín, un peu plus en dehors des sentiers battus (et n’appartenant techniquement pas à ce qu’on appelle l’Eje Cafetero). Salento : café et palmiers de cire Se rendre à Salento depuis Bogota – Prendre un bus pour Armenia (plusieurs compagnies font le trajet, dont Velotax et Bolivariano). Nous avons payé 35 000 COP en promo mais le trajet est en général plus cher. Le trajet dure normalement 7h mais nous avons eu la malchance de croiser …

IMG_20170608_132457215

Passage de frontière Equateur – Colombie et quelques jours à Bogota

Cet article (écrit avec plus d’un mois de retard !) marque notre arrivée dans le 6ème pays de notre voyage : la Colombie ! Après un bon mois en Equateur dont 2 semaines aux Galapagos, nous sommes partis de Quito en direction de Bogota, pour un loooong trajet de 28h. Voici quelques notes en vrac sur le trajet et ce passage de frontière, ainsi que sur nos quelques jours dans la capitale colombienne ! Frontière Equateur (Tulcan) / Colombie (Ipiales) Quand on parle de Colombie, on imagine assez facilement des FARC et des groupes paramilitaires cachés dans les montagnes, prêts à kidnapper le premier touriste venu… c’est pourquoi nous nous étions renseignés en amont pour savoir si passer la frontière en bus était sûr ou s’il valait mieux prendre l’avion. L’office du tourisme d’Equateur nous ayant rassurés sur ce point, nous avons entrepris de faire le trajet Quito – Bogota par voie terrestre. On ne va pas dire que c’était une partie de plaisir (28h de trajet tout de même !), mais comme souvent, voyager …

leondormidoIMG_20170530_094732473feat

Que faire aux Galapagos – Santa Cruz & San Cristóbal

Notre mois en Équateur s’est conclu par 2 belles semaines aux Galapagos, une étape que nous attendions avec impatience ! Comme je l’expliquais dans ce premier article, nous avons choisi d’aller sur deux des quatre îles principales, Santa Cruz puis San Cristóbal (en repartant cependant de l’aéroport de Santa Cruz, car repartir d’un aéroport différent est généralement beaucoup plus cher). Santa Cruz Arriver à Santa Cruz En avion depuis l’aéroport de Baltra : une fois arrivé à l’aéroport, il faut prendre le bus de votre compagnie aérienne (gratuit) jusqu’au quai puis une lancha jusqu’à l’île Santa Cruz (1$). De là, vous avez la possibilité de prendre un taxi jusqu’à Puerto Ayora (25$) mais c’est beaucoup moins cher de prendre un bus (2$), quitte à prendre un taxi pour finir si votre hôtel est excentré. En bateau depuis une autre île : les navettes d’une île à l’autre coûtent 30$/pers, avec 2 départs par jour. Les enfants de plus de 2 ans sont censés payer le trajet. Où se loger / Où manger à Santa Cruz La plupart …

Plongée aux Galapagos

2 semaines aux îles Galapagos

Galapagos ! A la seule évocation de ce nom on s’imagine nager avec des tortues marines et des poissons multicolores dans un océan bleu turquoise ! Et c’est bien cela, et plus encore… Nous avons passé 2 semaines aux Galapagos, sur les îles Santa Cruz et San Cristobal : une très chouette parenthèse ensoleillée dans notre itinéraire, de magnifiques moments de plongée et de snorkel, et un nombre impressionnant d’animaux qu’on n’avait jamais vu jusque-là ! Mais commençons par le commencement, car rejoindre l’archipel demande un peu de préparation. Préparer son voyage aux Galapagos Comment aller aux Galapagos ? A quel prix ? On ne peut rejoindre les Galapagos que depuis Quito ou Guayaquil. Si vous ne venez pas d’une de ces deux villes équatoriennes, vous aurez donc forcément une correspondance à faire. Nous avons pu avoir des billets pour environ 200€ par personne (AR) depuis Quito. Droits d’entrée Surprise (si vous ne le saviez pas encore), l’entrée aux Galapagos est payante ! Et pas qu’un peu payante, puisqu’en mai 2017 il fallait compter 100$ …

Quito, Equateur

Quito, promenade colorée dans le centre historique

Après avoir parcouru l’Equateur, de Cuenca à Montañita, à la région de Latacunga, nous arrivons dans la capitale pour quelques jours avant de prendre notre avion pour les Galapagos. Quito n’a pas une très bonne réputation (comme beaucoup de grandes villes sud américaines), il est conseillé d’y faire preuve de prudence, sans devenir parano pour autant. En ce qui nous concerne, nous avons apprécié le très beau centre historique de la ville – qui nous a semblé assez sûr en journée, mais nous n’avons quasiment pas vu les autres quartiers (il faut dire qu’on aime de moins en moins les grandes villes !). Comme nous n’avons pas fait grand chose sur place à part marcher à la découverte du centre, je me contenterais de quelques photos ! A faire : déambuler dans les rues du centre historique, avec notamment la calle La Ronda, admirer la vue sur le Panecillo (la colline toute ronde qu’on voit sur une des photos), marcher jusqu’à la Basílica del Voto Nacional et monter dans les tours pour admirer la vue …

Volcan Cotopaxi, Equateur

Retour en altitude ! A l’assaut du Quilotoa et du Cotopaxi

La marque du maillot de bain fraîchement imprimée sur la peau, nous disons au revoir à Montañita, et repartons dans les hauteurs ! Au programme, la laguna Quilotoa et le volcan Cotopaxi. Pour nous rendre à Quilotoa, notre première étape, nous savons juste qu’il va falloir enchaîner plusieurs bus, mais sans avoir aucune info sur les horaires et les correspondances. Mais depuis le temps, on a bien compris qu’en Amérique du Sud, on finit toujours pas arriver à destination, même si ça prend un peu de temps. Nous partons donc de Montañita par un des premiers bus, en nous demandant s’il est possible d’arriver à Quilotoa en un seul jour. La réponse est… « oui… mais… ». 🙂 Partis à 7h de Montañita, nous arrivons vers 9h45 à Guayaquil. Nous apprenons qu’un bus part à 10h pour Latacunga. On fait une croix sur nos envies de petit déj et on se précipite pour prendre le bus. Heureusement, on est en Équateur ! On ne tarde pas à recevoir la visite de plusieurs vendeurs ambulants qui prennent le …

Montanita, Equateur

Montañita : une semaine au paradis

J’exagère à peine ! On a adoré être à Montañita, d’ailleurs les 4 jours qu’on prévoyait d’y passer se sont vite rallongés en une semaine. Commençons par le commencement : Comment aller à Montañita ? De Cuenca, il fallait qu’on prenne un bus pour Guayaquil, puis un autre pour Montañita. N’ayant aucune idée des horaires de ce deuxième bus, et sans savoir si on pourrait tout faire en une journée, nous avons décidé de partir assez tôt de Cuenca. Il y a des bus pour Guayaquil toutes les demi-heures, donc pas besoin de réserver à l’avance. A Guayaquil, nous avons découvert avec admiration le gigantesque terminal de bus. Tellement grand et moderne qu’on dirait presque un aéroport ! A peine arrivés, on se renseigne sur les bus en direction de Montañita : il y a en a justement un qui part dans 15 minutes. Ok, 15 minutes pour traverser le terminal au pas de course, acheter les billets, emmener Lilly aux toilettes, trouver des sandwichs à un prix correct, accéder au quai. C’est bon, on …

Parc national El Cajas, Cuenca, Equateur

Cuenca et la splendeur du parc El Cajas

Après un passage de frontière Pérou > Équateur mémorable, nous arrivons à Cuenca, notre première étape sur le sol équatorien. Nous commençons par partir à la recherche d’un hôtel et nous sommes vite surpris par les prix, assez élevés, 25 à 30 dollars la chambre double (minute culture : l’Equateur à adopté le dollar américain comme monnaie depuis l’année 2000). On arrive finalement à en dénicher un à 15$ et on se pose quelques instants pour récupérer de la nuit bien fatigante qu’on vient de passer. Nous sommes à nouveau en altitude, et comme d’habitude l’hôtel est mal isolé et sans chauffage, du coup ça caille ! Suivant notre habitude, nous faisons quelques recherches sur Tripadvisor et nous apprenons qu’on peut facilement trouver des menus du jour à 2,50$ ou 3$. Bonne nouvelle, car après notre cure de ceviches à Lima il faut qu’on fasse attention au budget repas ! Nous passons l’après-midi à nous promener dans le centre et à nous renseigner sur le parc national El Cajas, dans lequel on a prévu de randonner. …