All posts tagged: canyon de colca

Canyon de Colca, Pérou

Le canyon de Colca en autonome via Llahuar et Sangalle

Comme je vous le racontais ici, nous avons finalement décidé de faire le Canyon de Colca sans agence. Si ça vous intéresse, sachez que pour organiser ce trek par soi-même, il est important de se renseigner en amont sur les distances à parcourir (rendre visite au bureau iPeru sur la Plaza de Armas de Arequipa) et de s’équiper correctement. A part ça, le trek en lui-même n’est pas difficile à organiser. Pour nous, la difficulté était surtout physique : comme lorsque nous avons randonné en Bolivie, l’un de nous porte Lilly (12 kg) et l’autre doit donc porter tout le reste (environ 17 kg pour Fabien, vu la quantité d’eau qu’il fallait emporter). Voici le récit de notre trek (et de comment on a réussi à ne pas payer le boleto turistico*) ! Jour 1 : Arequipa – Cabanaconde Nous partons d’Arequipa en bus à 11h, ce qui nous permet de nous lever tranquillement et de profiter du petit déj de l’hôtel (en pensant bien à ceux qui partent avec une agence, qui doivent décoller …

Arequipa la ville blanche du Pérou

Arequipa, ville blanche aux portes du Canyon de Colca

Après Cuzco, nous devions normalement partir à la découverte du Nord du Pérou : Huaraz, Trujillo, Chan Chan… malheureusement avec les intempéries qu’ont subies les régions du Nord à cause d’El Niño (plus de 2 mois de pluie consécutifs, routes coupées, zones saccagées, des centaines de milliers de personnes affectées, sans compter les risques sanitaires liés à la présence d’eau stagnante), on a vite compris qu’il allait falloir faire une croix sur le Nord. Un mal pour un bien puisque ça nous a permis de découvrir la région d’Arequipa, qu’on aurait sinon écartée de notre itinéraire. Je ne regrette pas, c’est un des endroits que j’ai préférés au Pérou ! En termes de visites, nous l’avons joué assez cool (et économique !) en visitant uniquement le couvent Santa Catalina. Il y a d’autres choses à voir mais question budget ça faisait vite un peu trop. Par ailleurs comme c’était la semaine sainte, certains lieux n’étaient pas accessibles, comme par exemple l’église de la Recoleta et son musée qui est censé abriter une impressionnante bibliothèque. En …