All posts tagged: tour sud lipez

IMG_20170316_100228611

FAQ – Le Salar d’Uyuni et le Sud Lipez

J‘ai rassemblé ici quelques questions auxquelles j’ai pensé en préparant mes articles sur le Salar d’Uyuni. Vu le nombre d’agences qui proposent des tours, organiser une excursion est aujourd’hui très facile, mais certains point peuvent laisser un doute, notamment pour tous ceux qui envisagent de partir avec un jeune enfant ou qui craignent l’altitude. J’espère que cet article sera utile pour ceux qui préparent cette aventure ! Questions 1. D’où partir : Tupiza, Uyuni ou San Pedro de Atacama (Chili) ? 2. Comment ça se passe pour l’altitude ? Quelles précautions prendre pour en souffrir le moins possible ? 3. Peut-on faire le Salar avec un jeune enfant ? Quelles précautions prendre ? 4. Que faut-il emporter ? 5. Comment choisir son agence ? 6. Si je pars de Tupiza, puis-je repartir d’Uyuni ? À quelle heure arrive-t-on à Uyuni ? 7. Est-ce qu’il fait horriblement froid ? Comment s’habiller ? 8. Si le salar est inondé, est-ce que ça veut dire que je ne pourrai pas y aller ? 9. Que faut-il amener pour faire …

Salar d'Uyuni

Tour Sud Lipez // Jour 4

E t notre dernière journée commence par un réveil à 5h du mat pour aller voir le lever de soleil sur le Salar ! Il fait un froid de canard (-8° d’après le guide), on ne reste pas longtemps dehors ! Une fois le soleil levé, nous allons prendre le petit déj au seul hôtel de sel situé à l’intérieur du Salar, puis nous partons faire des photos (les fameuses funny pictures que tous les touristes viennent prendre – ça sent un peu le passage obligé, mais on s’en voudrait quand même de manquer ça !). La pellicule d’eau sur le Salar nous permet de reprendre de jolies photos avec un effet de miroir, puis nous nous dirigeons vers une partie sèche pour essayer de jouer avec la perspective sur le sel bien blanc. Pas évident du tout ! Heureusement Ives a l’habitude et nous aide à nous placer à la bonne distance. Après cela, direction l’hôtel pour récupérer nos sacs avant de partir pour Uyuni. C’est la fin du tour, nous en avons bien …

IMG_20170315_182231239_HDRfeatured

Tour Sud Lipez // Jour 3

C’ est le troisième jour de notre expédition que nous avons fait connaissance avec le salar : après une longue et belle journée, nous sommes arrivés en fin d’après-midi à Cochani, où nous attendait notre chambre dans un hôtel de sel. Nous avons vidé la jeep en quelques minutes avant de repartir à toute vitesse pour ne pas louper le coucher du soleil ! Lorsque nous sommes arrivés aux abords du salar, nous avons pu voir qu’il était recouvert d’eau, plusieurs centimètres par endroits, une simple pellicule à d’autres. La chance était avec nous, car ça nous a permis d’observer un bel effet miroir et de réaliser de chouettes photos. Le coucher de soleil sur le salar a été un moment magique, absolument magnifique, que nous avons admiré jusqu’à ce qu’il fasse nuit noire. Quant à Lilly, elle a adoré faire des photos avec nous et patauger dans l’eau – heureusement que ses bottes étaient waterproof !   On commence la journée par un peu d’escalade ! L’origine de ces blocs de pierre, disposés sur …

Laguna Colorada

Tour Sud Lipez // Jour 2

La deuxième journée d’excursion nous a réservé de belles surprises ! Pourtant la matinée commence assez mal : notre première étape de la journée, des lagunes, sont complètement noyées dans le brouillard, et il n’y a rien à voir. Heureusement lorsque nous arrivons au Desierto de Dali, le temps a complètement changé et c’est le grand soleil. Lorsque nous arrivons aux sources d’eau chaude, il fait bien froid mais ça ne nous empêche pas de nous déshabiller en speed pour plonger dans l’eau. La température est parfaite, entre 37 et 40 degrés, et Lilly s’amuse comme un petit poisson. J’y serais bien restée plus longtemps mais avec l’altitude, il vaut mieux rester 15-20 minutes max pour ne pas risquer une brusque chute de tension.  Le reste de la journée sera une compilation de très beaux paysages, avec notamment la Laguna Colorada, dont les eaux roses abritent des milliers de flamands. Une petite baignade dans les sources d’eau chaude. Pas évident de se déshabiller dans ce froid, mais une fois qu’on est dedans elle est parfaite …

Coucher de soleil

Tour Sud Lipez // Jour 1

Beaucoup de route en ce premier jour : nous partons vers 8h du mat de Tupiza et n’arrivons que vers 20h à notre hostel. Notre guide Ives conduit prudemment, car la route est pleine de trous et de bosses et surtout, comme c’est la saison des pluies, il y a beaucoup de ruisseaux plus ou moins gros à traverser. En parlant de ruisseaux… En fin d’après-midi nous en croisons un plus gros que les autres, une belle rivière en fait. Les 5 jeeps parties avant nous sont déjà là, les autres chauffeurs nous disent d’y aller… Ives se lance… et la jeep se retrouve coincée dans l’eau, incapable de sortir du lit boueux de la rivière ! Heureusement les autres jeeps sont là pour nous tracter ! Nous sommes tirés d’affaire, mais il reste 2 autres jeeps qui n’ont pas encore traversé, elles n’arrêtent pas de s’embourber, de s’aider, et de se réembourber ! En fin de compte et avec l’aide de tout le monde, toutes les jeeps arrivent à passer, et l’aventure peut continuer …

Coucher de soleil sur le salar d'Uyuni

4 jours à la découverte du Sud Lipez et du Salar d’Uyuni

Deuxième étape de notre itinéraire bolivien : le célébrissime Salar d’Uyuni ! Les salars sont des déserts de sel, souvent situés en altitude. Celui d’Uyuni est tout simplement le plus grand au monde, ce qui en fait un vrai incontournable quand on visite la Bolivie. Le salar peut se visiter au départ d’Uyuni bien sûr, mais aussi depuis San Pedro de Atacama et depuis Tupiza. C’est cette dernière option que nous avons choisie car nous avions lu beaucoup de recommandations sur internet qui conseillaient de partir de là plutôt que d’Uyuni. Nous avons donc rejoint Tupiza depuis Tarija, par une route connue pour être assez… impressionnante ! En effet, pendant les 6 heures de trajet, le bus emprunte une route très étroite, qui serpente dans la montagne, et qui bien entendu n’est pas goudronnée. Il faut avoir le cœur bien accroché (et des médocs contre le mal des transports ne sont pas de trop si comme moi vous êtes un peu sensible). Le paysage est magnifique et exerce une espèce de fascination morbide qui pousse …