Colombie
comments 2

Cartagena de Indias, la Perla del Caribe

Getsemani, Cartagena de Indias

De toutes les villes que nous avons visitées au cours de notre voyage, Cartagena est sans doute la plus belle ! Ses couleurs sont un régal pour les yeux, ses rues tranquilles appellent à déambuler sans se presser, à la recherche des magnifiques graffitis qui ornent ses murs. La chaleur est écrasante, les vendeurs de chapeaux interpellent les visiteurs à tous les coins de rue, les sabots des chevaux tirant des calèches claquent sur les pavés, mais qu’importe le monde et la chaleur, cette ville est superbe ! Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la perle des Caraïbes.

Nous y avons passé plus d’une semaine, en attendant de prendre notre avion pour l’île de San Andrès. Il n’est pas nécessaire d’y passer autant de temps, mais nous avons aimé nous promener sans but dans les rues, faire des repas de fruits exotiques (c’est le moment de faire une cure d’ananas colombien !), aller au cinéma pour faire plaisir à Lilly en allant voir Cars 3 (en espagnol por supuesto), ou encore louer des vélos pour parcourir la ville et avoir un aperçu de ses différents quartiers aux atmosphères si contrastées.

Street art à Cartagena, Colombie Les jolies ruelles colorées de Cartagena de Indias Cartagena de Indias Street art à Cartagena de Indias, Colombie Street art à Cartagena de Indias, Colombie Les ruelles colorées de Cartagena de IndiasStreet art à Cartagena de Indias Teatro Colon, Cartagena de Indias, Colombie

Nous avons aussi fait un petit tour à la plage, en vélo c’est tout simple d’y aller et de s’y poser quelques heures pour se rafraîchir un peu ! En nous promenant, nous avons aperçu une statue dont la silhouette nous faisait penser à Pocahontas. Il s’agit en réalité de l’India Catalina, dont l’histoire n’est effectivement pas sans rappeler celle de Pocahontas : une jeune fille issue d’une tribu caribéenne, enlevée par les conquistadors et convertie au christianisme, qui a ensuite servi d’interprète et d’intermédiaire entre les Espagnols et les tribus indigènes – (fin de la minute culturelle).

Louer un vélo à Cartagena

Si vous avez le temps, louer un vélo est un bon moyen d’aller explorer les quartiers un peu plus éloignés, comme Bocagrande, El Laguito, Castillogrande, etc.
Pour louer :
Bike & Arts dans la calle de la Media Luna

Louer un vélo à Cartagena de Indias Les rues colorées de Cartagena de Indias Les rues colorées de Cartagena de Indias Parcours à vélo sur les murailles de Cartagena de Indias Parcours à vélo dans Cartagena de Indias Parcours à vélo dans Cartagena de Indias Parcours à vélo dans Cartagena de Indias La plage de Bocagrande, Cartagena de Indias

Où dormir à Cartagena

Les quartiers recommandés sont le centre historique et Getsmani. Tous deux sont vraiment sûrs (vous lirez sûrement que Getsemani l’est un peu moins, mais si vous ne prévoyez pas de rentrer complètement ivre au milieu de la nuit, ça ne devrait pas poser de problème. En ce qui me concerne, j’ai d’ailleurs préféré Gestsemani au centre historique).

Cartagena est une ville très touristique et les hébergements y sont chers comparé au reste de la Colombie. Nous avons trouvé des chambres doubles entre 70 000 et 90 000 COP et nous avons finalement opté pour le Artur Hostel (90 000 COP la double), pas le plus économique mais vraiment confortable, avec cuisine, sdb privée, wifi et climatisation. C’est un tout petit hotel (4 ou 5 chambres seulement), tranquille et propre, tenu par la très gentille Diana.

Le quartier Getsemani, Cartagena de Indias, Colombie Le quartier Getsemani, Cartagena de Indias, Colombie Le quartier Getsemani, Cartagena de Indias, Colombie Le quartier Getsemani, Cartagena de Indias, Colombie Plaza del Reloj, Cartagena de Indias, Colombie Vendeur de bananes, Cartagena de Indias

NB : Les îles du Rosaire
Cartagena est aussi le point de départ pour visiter l’archipel du Rosaire (Isla Baru, Isla Grande, Isla Mucura, etc.). Nous n’y sommes pas allés car les sorties en mer étaient plutôt chères et nous étions à Cartagena en plein pendant les vacances scolaires, mais les paysages ont l’air superbes.

Après Cartagena, notre dernière étape colombienne était San Andrès, une petite île au large du Nicaragua, où nous avions prévu de passer notre diplôme de plongée !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Comments

  1. Pingback: Une semaine de plongée à San Andrés Island – Une fille d'avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.